Astronomie

Identification de la Lune de Sang dans les rapports de la NASA

Identification de la Lune de Sang dans les rapports de la NASA

Souvent, je regarde le site Web Eclipse de la NASA. Plus précisément, je regarde souvent l'Index to Five Millennium Catalogue of Lunar Eclipse. Comment puis-je savoir si une éclipse se traduit par une « lune de sang » ? Je sais que toutes les éclipses lunaires n'aboutissent pas à une lune de sang, mais je sais que certaines le font. Alors, comment puis-je savoir si l'on est en le regardant? Une lune de sang est le phénomène par lequel la lune en éclipse totale apparaît de couleur rougeâtre lorsqu'elle est illuminée par la lumière du soleil filtrée et réfractée par l'atmosphère terrestre. (Google)

Éditer:

James K dit que cette question peut être un doublon d'une autre question. Je veux savoir comment identifier les "lunes de sang" en regardant les rapports de la NASA. L'autre question est plus générale. Cependant, la réponse peut être la même.


"Lune de sang" n'est pas un terme utilisé scientifiquement. Recherchez donc les éclipses lunaires totales.

Comme une partie de la lumière est diffractée par l'atmosphère terrestre, la lune n'est pas entièrement noire mais apparaît rouge. (La lumière bleue est dispersée, voyez pourquoi le ciel est bleu).

Toutes les éclipses lunaires totales présenteront une couleur rougeâtre. La luminosité peut varier selon l'état de l'atmosphère mais la lune ne sera jamais noire, ni de toute autre couleur.

(James K a également contribué à cette réponse)


Super lune de sang : réponses à vos questions

Cette carte montre où l'éclipse lunaire du 26 mai 2021 est visible. Les contours marquent le bord de la région où l'éclipse sera visible aux moments où la Lune entre ou sort de l'ombre (la partie de l'ombre de la Terre où le Soleil est complètement caché) et de la pénombre (la partie où le Soleil n'est que partiellement bloqué ). Crédit : Studio de visualisation scientifique de la NASA.

Ce mois-ci apporte la "plus super" des super lunes de l'année, et en plus de cela, une éclipse lunaire totale. En d'autres termes, le 26 mai 2021, la pleine lune entrera dans l'ombre de la Terre et, lorsque la lune ne sera pas à l'ombre de notre planète, elle apparaîtra encore plus grande et plus lumineuse que d'habitude.

La lune se déplace autour de notre planète sur une orbite elliptique ou un cercle allongé. Chaque mois, la lune traverse le périgée (le point le plus proche de la Terre) et l'apogée (le point le plus éloigné de la Terre). Lorsque la lune est à ou près de son point le plus proche de la Terre en même temps qu'elle est pleine, cela s'appelle une "super lune". Pendant cet événement, parce que la pleine lune est un peu plus proche de nous que d'habitude, elle apparaît particulièrement grande et lumineuse dans le ciel.

Qu'est-ce qu'une éclipse lunaire ?

Une éclipse lunaire a lieu lorsque le soleil et la lune occupent des positions précises sur les côtés opposés de la Terre. Au cours de cet alignement, la Terre empêche une partie de la lumière du soleil d'atteindre la pleine lune. Notre atmosphère filtre la lumière qui passe, adoucissant le bord de l'ombre de notre planète et donnant à la lune une lueur rose et profonde.

Comment puis-je voir l'éclipse de super lune ?

Les observateurs du monde entier pourront voir la super lune toute la nuit si le ciel est dégagé. Comme toutes les pleines lunes, la super lune se lève à l'est au coucher du soleil et se couche à l'ouest au lever du soleil. Les frais généraux sont les plus élevés tard dans la nuit et très tôt le matin.

Visualisation des données de l'éclipse de super lune du 26 mai 2021 ou « super lune de sang ». Crédit : Studio de visualisation scientifique de la NASA

L'éclipse lunaire est plus difficile à attraper. L'éclipse totale, ou le moment où la lune est dans l'ombre la plus profonde, durera environ 15 minutes. Si la lune est levée dans votre région pendant que cela se produit, vous allez vous régaler.

L'éclipse lunaire totale sera visible près du coucher de la lune dans l'ouest continental des États-Unis et du Canada, dans tout le Mexique, dans la plupart de l'Amérique centrale et de l'Équateur, dans l'ouest du Pérou, ainsi que dans le sud du Chili et de l'Argentine. Le long de la bordure Asie-Pacifique, l'éclipse totale sera visible juste après le lever de la lune.

L'éclipse partielle, qui a lieu lorsque la lune entre et sort de l'ombre de la Terre, sera visible depuis l'est des États-Unis et du Canada juste avant que la lune ne se couche le matin, et depuis l'Inde, le Népal, l'ouest de la Chine, la Mongolie et l'est La Russie juste après le lever de la lune le soir.

Les observateurs de l'est de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et des îles du Pacifique, y compris Hawaï, verront à la fois l'éclipse totale et partielle.

Si l'éclipse de super lune n'est pas visible depuis votre emplacement, vous pouvez toujours explorer ce phénomène seconde par seconde avec le Scientific Visualization Studio de la NASA.

Visualisation des données d'une super lune et d'une éclipse lunaire se produisant en même temps. Les tailles relatives de la Terre et de la Lune sont exagérées d'un facteur 15 pour les rendre plus facilement visibles. Crédit : Studio de visualisation scientifique de la NASA Cette carte montre où l'éclipse lunaire du 26 mai 2021 est visible. Les contours marquent le bord de la région où l'éclipse sera visible aux moments où la lune entre ou sort de l'ombre (la partie de l'ombre de la Terre où le soleil est complètement caché) et de la pénombre (la partie où le soleil n'est que partiellement bloqué ). Crédit : Studio de visualisation scientifique de la NASA.

Pourquoi la lune devient-elle rouge lors d'une éclipse lunaire ?

Les couleurs sont un moyen pour notre cerveau d'interpréter les variations des propriétés physiques de la lumière. Ces mêmes propriétés font que chaque couleur de lumière se comporte différemment lorsqu'elle traverse une substance comme l'air. Si vous avez déjà regardé un ciel bleu ou savouré un coucher de soleil enflammé, vous avez vu ce phénomène en action.

La lumière du soleil se courbe et se disperse lorsqu'elle traverse l'atmosphère terrestre. Dans l'air, les couleurs à l'extrémité bleue et violette de l'arc-en-ciel se dispersent plus largement que les couleurs comme le rouge et l'orange. Une lumière bleue largement dispersée teinte le ciel lorsque le soleil est au-dessus des jours clairs. Une lumière plus rouge parcourt un chemin plus droit dans l'air, nous ne la voyons dispersée dans le ciel qu'au lever et au coucher du soleil, lorsque la lumière du soleil a traversé une épaisse tranche de l'atmosphère terrestre avant d'atteindre nos yeux.

Au cours d'une éclipse lunaire, une partie de cette lumière du matin et du soir fortement filtrée traverse l'atmosphère terrestre et atteint finalement la surface lunaire. La lune éclipsée est faiblement éclairée par la lumière rouge-orange laissée par tous les couchers et levers de soleil qui se produisent dans le monde à cette époque. Plus il y a de poussière ou de nuages ​​dans l'atmosphère terrestre pendant l'éclipse, plus la lune apparaîtra rouge.

Toutes les super lunes sont-elles rouges ? Toutes les éclipses lunaires sont-elles des super lunes ?

Non, et non. Les super lunes et les éclipses lunaires sont des phénomènes différents qui ne se produisent pas toujours en même temps. Ce mois-ci apporte une excellente occasion de profiter de la vue.


Explorer 49 était la dernière mission américaine sur la Lune pendant 21 ans jusqu'à la mission Clementine de la NASA en 1994.

Le vaisseau spatial, qui fait partie d'un duo de missions Radio Astronomy Explorer (RAE) (l'autre étant Explorer 48), a été conçu pour mener des études approfondies des émissions radio à basse fréquence du Soleil, de la Lune, des planètes et d'autres galaxies et extragalactiques. sources, alors qu'il est en orbite circulaire autour de la Lune. Son emplacement était motivé par la nécessité d'éviter les interférences radio terrestres.

Après un lancement à 14 h 13 min TU le 10 juin 1973, sur une trajectoire d'ascension directe vers la Lune et une correction de cap le 11 juin, Explorer 49 a déclenché son moteur d'insertion le 15 juin à 7 h 21 TU pour entrer en orbite autour de la Lune. Les paramètres orbitaux initiaux étaient de 829 & x 698 miles (1 334 & x 1 123 kilomètres) à une inclinaison de 61,3 degrés.

Le 18 juin 1973, le vaisseau spatial a largué son moteur principal et, en utilisant son système de propulsion à contrôle de vitesse, a circularisé son orbite à environ 661 & x 654 miles (1 063 & x 1052 kilomètres) avec une inclinaison de 38,7 degrés.

Le vaisseau spatial était le plus grand objet fabriqué par l'homme en orbite autour de la Lune à ce jour avec ses antennes déployées mesurant environ 1 500 pieds (457,2 mètres ou près d'un demi-kilomètre !) de bout en bout. Ces antennes, ainsi qu'une perche d'amortissement de 630 pieds (192 mètres) de long et une antenne dipôle de 120 pieds (36,6 mètres), étaient toutes stockées sur des enrouleurs motorisés qui leur permettaient de se déployer en orbite lunaire.

Une fois en orbite lunaire, le vaisseau spatial a déployé ses différentes antennes par étapes, prenant sa pleine forme en novembre 1974. Au cours de sa mission, Explorer 49 a étudié les émissions radio basse fréquence du système solaire (y compris le Soleil et Jupiter) et d'autres galaxies et extragalactiques. sources.

La NASA a annoncé l'achèvement de la mission en juin 1975 bien que le contact ait été maintenu jusqu'en août 1977.


La folie de la lune

Alors qu'une lune bleue et une lune de sang se produisant en même temps sont rares, les lunes de sang elles-mêmes sont plus courantes. En fait, beaucoup de mythologie s'est développée autour d'eux. Allen Kerkeslager, professeur agrégé de théologie et d'études religieuses à l'Université Saint-Joseph de Philadelphie, a déclaré à Live Science que lorsque des lunes de sang se produisent, il nous est difficile de surmonter la tendance évolutive d'essayer d'expliquer cela comme le résultat de une sorte d'action intentionnelle par un agent personnel.”

Les superstitions populaires de la lune de sang incluent :

  • La prophétie de la lune de sang - En 2014, Live Science rapporte que plusieurs ministres chrétiens évangéliques ont transmis l'idée d'une « prophétie de la lune de sang », prédisant que la tétrade 2014-2015 inciterait à un événement « bouleversant le monde ». Cela n'a pas fonctionné.
  • Comportement “fou” - Comme l'a noté Seeker, la pleine lune a longtemps été associée à un comportement "fou". Les médecins et les policiers ont souvent des histoires anecdotiques sur les quarts de travail pendant une pleine lune. Soi-disant, la lune de sang améliore ces effets, mais il n'y a aucune preuve pour étayer l'une ou l'autre affirmation.
  • Un nouveau départ - Selon Refinery 29, ceux de foi wiccane considèrent que toute lune de sang qui se produit en octobre est un moment impérieux pour construire, commencer, créer et aussi un bon moment pour se débarrasser des vieilles habitudes. C'est aussi ce qu'on appelle une "lune de récolte" qui n'est pas une véritable éclipse lunaire mais vire au rouge en raison du changement de saison.
  • Mythologie — Les cultures du monde entier ont des explications différentes pour les éclipses lunaires, selon National Geographic. Les démons maraudeurs, les animaux de compagnie meurtriers et les jaguars voraces ne sont que quelques-uns des coupables que les cultures du monde entier ont blâmés pour la disparition de la lune lors des éclipses lunaires.

Alors, qu'est-ce qu'une lune de sang ? C'est une éclipse lunaire totale souvent colorée en rouge grâce à la diffusion de la lumière à travers la poussière atmosphérique, mais elle fait aussi l'objet d'histoires, de spéculations et de superstitions - faites votre choix.

L'apprentissage de l'astronomie vous fascine? Si c'est le cas, envisagez d'en faire une carrière.

Populaire


Préparez-vous pour la « Super Flower Blood Moon ». Ça se passe cette semaine

HONOLULU, Hawaï (HawaiiNewsNow) - Hawaï sera aux premières loges d'une éclipse lunaire épique cette semaine.

Dans la nuit de mardi à mercredi, il y aura une éclipse lunaire totale qui rendra la lune rouge sang.

C'est la première éclipse lunaire visible à Hawaï en deux ans. Il coïncide également avec une Super Lune, ce qui signifie que la Lune sera la plus proche de la Terre, la faisant apparaître plus grande que la normale.

Les astronomes l'appellent "Super Flower Blood Moon" à cause de sa couleur et parce que cela se passe au mois de mai. (Non vraiment, nous n'avons pas inventé cela.)

L'ombre de la Terre commencera à envahir la Lune à 22h47. Mardi, et l'éclipse entière durera cinq heures.

Le point culminant de l'éclipse, lorsque la lune brillera le plus rouge, se produira à 1 h 18 du matin et ne durera que cinq minutes.

Pour une meilleure visualisation, assurez-vous de regarder vers le sud-est. La météo locale coopérera probablement, bien que des nuages ​​inégaux dans les zones de mauka puissent gêner la vue pour certaines personnes, bien qu'aucune pluie importante ne soit attendue pendant cette période.

Si vous obtenez une photo incroyable, assurez-vous de taguer @HawaiiNewsNow sur Instagram, Facebook et Twitter.


Blood Moon — Quatrième et dernier tour

Les newsletters précédentes ont discuté des détails astronomiques de la populaire eschatologie de la « Lune de sang ». Une archive de ces versements se trouve ici sur notre site Web . En résumé, il a été expliqué que les fêtes hébraïques de la Pâque et de Souccot sont données dans les Écritures comme ayant lieu respectivement aux pleines lunes du printemps et de l'automne, tandis que les éclipses lunaires totales se produisent aussi nécessairement pendant la pleine lune. Il est très courant d'avoir une éclipse lunaire pendant ces fêtes, et cela se produit environ 1/6 du temps. Cela représente simplement une convergence de deux cycles lunaires et est un événement astronomique courant.

Les adeptes de l'eschatologie de la "Lune de sang" tirent leur importance de la "tétrade" actuelle des éclipses lunaires totales, dans laquelle quatre éclipses consécutives en 2014 et 2015 coïncident avec Pessa'h et Souccot ces années-là. Il est indiqué que des exemples antérieurs de telles tétrades se sont produits en 1492, 1948 et 1967, années historiquement importantes pour l'État d'Israël et/ou le peuple juif.

Cependant, il a été démontré que les éclipses de « Lune de sang » de ces périodes se sont réellement produites après les événements historiquement significatifs, et pas avant. Ainsi, en poursuivant ce schéma, s'il y a eu des événements historiques importants accompagnant la tétrade actuelle, ils auraient dû se produire en 2013 ou au début de 2014, avant que les éclipses associées. Il n'y a tout simplement aucun modèle pour interpréter les éclipses précédentes comme étant une sorte de signe prophétique qui précéderait un événement notable. Ainsi, il n'y a rien dans les tétrades précédentes qui suggère un événement notable à venir en 2015 ou au-delà, sans parler du retour imminent de Jésus-Christ.

En général, nous avons essayé de présenter des faits pondérés dans l'espoir de fournir une assurance à ceux qui ont mis en doute l'eschatologie de la « Lune de sang ». C'est un simple fait que notre génération n'est pas instruite dans les éléments de l'astronomie classique, et nous sommes aujourd'hui simplement naïfs à l'égard de la base astronomique banale des éclipses et des fêtes hébraïques. Il convient de noter qu'aucune alarme ou hystérie de ce type n'a jamais été soulevée à aucun moment de l'histoire au sujet des éclipses en général, ni lors des précédentes tétrades de la "Lune de sang" de 1492, 1948 et 1967. On pourrait se demander pourquoi cela semble si significatif seulement maintenant, à une époque où la sensibilisation à l'astronomie est manifestement absente des médias et de l'établissement d'enseignement.

Pour ne pas être découragé, certains lecteurs m'ont accusé d'être un " moqueur " pour avoir présenté des faits et avoir fait preuve de scepticisme à l'égard de l'engouement actuel pour la " Lune de sang ". Cependant, le contexte de ce verset en question est le suivant :

Sachant ceci d'abord, qu'il viendra dans les derniers jours des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises, Et disant : Où est la promesse de sa venue ? car depuis que les pères se sont endormis, toutes choses continuent comme elles étaient depuis le commencement de la création. – 2 Pierre 3:2-4

Il convient de noter qu'aucun doute n'a été exprimé dans ce bulletin sur le retour glorieux du Christ, mais seulement si un phénomène naturel banal doit être interprété comme un signe prophétique de ce retour. En effet, Jésus lui-même nous a demandé d'être "sages comme des serpents et aussi inoffensifs que des colombes" (Matthieu 10:16). L'apôtre a également ajouté que nous devons « prouver toutes choses, retenir ce qui est bon » (1 Thess. 5:21).

À la lumière de ces enseignements clairs, je pense plutôt que le fardeau de la preuve devrait incomber aux personnes faisant les réclamations, ainsi qu'à celles qui s'en tiennent à de tels enseignements. Nous avons reçu l'instruction de ne pas être « emportés par tout vent de doctrine » (Éph. 4:14).

Heureusement, la plupart des lecteurs ont exprimé leurs remerciements pour avoir expliqué le phénomène de la "Lune de sang" à la lumière de la science et de l'histoire des éclipses lunaires. Néanmoins, des rapports me sont parvenus concernant des personnes fortunées qui ont pris d'importantes décisions d'investissement sur la base des enseignements actuellement à la mode sur la « Lune de sang » et « Shemitah ». J'ai contribué à ce livre blanc, qui visait à apaiser les craintes de ces investisseurs. Cependant, je trouve étrange que l'on puisse être assez intelligent pour devenir riche dans les affaires, sans toutefois se donner la peine de considérer les principes scientifiques courants qui régissent la prédiction des éclipses.

Dans le cas où les faits présentés dans ces articles s'avéreraient erronés, et si j'ai induit quelqu'un en erreur en prétendant démystifier l'enseignement de la « Lune de sang », je m'excuse chaleureusement à l'avance. Ayez confiance que je rendrai compte d'une telle erreur devant le Tout-Puissant. Mais si rien ne se produit à la suite de l'éclipse lunaire totale du 27 septembre, concernant Israël ou la seconde venue du Christ, alors la responsabilité devrait plutôt incomber à ceux qui ont fait ces déclarations.
Éclipses lunaires du premier siècle

Comme preuve supplémentaire de la nature banale des éclipses lunaires, il convient de considérer que, selon les calculs de la NASA, il y a eu environ 170 éclipses lunaires qui se sont produites à partir de l'époque approximative de la Crucifixion jusqu'à la fin du premier siècle, lorsque le canon de le Nouveau Testament avait été écrit.

Sur les quelque 170 éclipses lunaires de cette période, beaucoup étaient des éclipses pénombrales qui n'auraient pas été facilement remarquées. Beaucoup d'autres éclipses n'auraient pas été visibles depuis Israël. Ce qui suit est une liste des 25 éclipses totales ou partielles profondes qui auraient été facilement visibles depuis Israël au cours de cette période de 65 ans

Partiel – 7 août 35 après JC
Total – 31 janvier 36
Total – 27 juillet, 36 après JC
Partielle – le 16 juillet, 37 après J.-C.
Total – 7 septembre 43 après JC
Total – 31 décembre 46 après JC
Total – 19 octobre, 50 après JC
Total – 15 avril, 51 après JC
Total – 11 février 54 après JC
Total – 5 juin, 57 après J.-C.
Partielle – 19 novembre, 58 après J.-C.
Partielle – 19 mars, 62 après J.-C.
Total – 6 mai, 68 après JC
Partiel – 18 octobre, 69 après JC
Total – 5 avril, 79 après J.-C.
Total – 9 novembre 86 après J.-C.
Total – 4 mars, 90 après JC
Total – 28 août, 90 après JC
Partielle – 17 août, 91 après JC
Total – 21 décembre, 93 après JC
Total – le 17 juin 94 après JC
Partiel – 10 décembre 94 après JC
Total – 9 octobre 97 après J.-C.
Total – 2 février, 101 après JC
Total – 28 juillet, 101 après JC

Parmi ceux-ci, quelques-uns tombent en mars/avril et septembre/octobre pendant des fenêtres qui auraient pu correspondre aux fêtes hébraïques. D'autres sont regroupés dans des périodes rapprochées d'années, séparées par de longues étendues. Mais en moyenne, il y avait environ une éclipse tous les 2,6 ans visible depuis Israël. Il est donc évident qu'il n'y avait rien de remarquable dans les éclipses lunaires, telles que connues et comprises par les personnes vivant à cette époque, y compris les auteurs du Nouveau Testament.

Il convient également de considérer qu'il n'y a aucune indication claire d'une éclipse, solaire ou lunaire, que ce soit dans le Nouveau Testament ou ailleurs dans la Bible (puisque, comme expliqué précédemment, la prophétie de Joël ne décrit pas une éclipse naturelle). Les éclipses et leurs causes étaient bien comprises dans le monde gréco-romain de cette période, et si le SEIGNEUR avait voulu inspirer les auteurs du Nouveau Testament à mentionner spécifiquement les éclipses, il aurait certainement pu le faire. Il s'ensuivrait également que le SEIGNEUR aurait tout aussi bien pu mentionner une éclipse ou une séquence d'éclipses étant interprétée comme un signe prophétique. Le fait qu'il n'y ait pas une telle indication devrait également nous amener à nous demander pourquoi les "Lunes de Sang" ne sont interprétées comme prophétiquement significatives que dans l'ici et maintenant.
Signes, merveilles et canulars

Il y a eu d'autres fois où les phénomènes naturels ont été interprétés comme des "signes dans les cieux", des avertissements divins de conséquences désastreuses. Tout au long du Moyen Âge, des signes tels que les éclipses solaires et les comètes étaient souvent considérés comme des présages de malheur. Voici un exemple, tiré des écrits de Grégoire, l'évêque de Tours en France, vers 600 après JC :

Une fois, le premier octobre, le soleil était si obscurci que pas un quart de celui-ci restait brillant, mais il avait l'air hideux et décoloré, à peu près comme un sac. De plus, une étoile que certains appellent une comète, avec un rayon comme une épée, est apparue au-dessus de ce pays pendant une année entière, et le ciel semblait être en feu et de nombreux autres signes ont été vus. Et bientôt la peste arriva, et un tel carnage du peuple eut lieu dans tout le district que les légions qui tombèrent ne purent être comptées.

La propagation de la maladie a certainement une explication tout aussi naturelle aujourd'hui que les causes des éclipses et des comètes. Et il est certain que ce dernier est maintenant compris comme n'étant pas la cause du premier. L'un des triomphes de la science moderne est de démontrer que les phénomènes naturels les plus effrayants ont une explication logique. À la lumière de cela, un signe surnaturel devrait certainement être clairement évident comme un abrégé de l'ordre naturel.

De tels « signes » ont même été rencontrés dans les temps plus modernes. Un exemple célèbre est le déclenchement de la tempête de météores Léonides du 13 novembre 1833. Tant de météores sont tombés si épais du ciel au-dessus des États-Unis que cela a déclenché une alarme générale parmi le peuple américain.


Beaucoup de gens étaient terrifiés par cette tempête de météores, et c'était largement comme un accomplissement de cette prophétie :

Et les étoiles du ciel tomberont, et les puissances qui sont dans le ciel seront ébranlées. – Marc 13:25

Le matin se leva et tout le monde s'attendait à voir Jésus chevauchant un cheval blanc. Mais cela n'est jamais arrivé. En toute justice pour les gens de cette époque, il n'y avait pas encore d'explication scientifique pour les météores en 1833, on ne pouvait donc pas s'attendre à ce qu'ils sachent ce qui se passait. Bien que des pluies annuelles d'étoiles filantes aient été observées depuis longtemps, leurs causes n'étaient pas encore comprises. Certainement personne ne se souvenait d'une démonstration aussi rapide et furieuse de météores.

Les Léonides de 1833 sont crédités d'avoir donné l'impulsion au Second Grand Réveil. Cette explosion de météores était également significative dans l'histoire du mouvement adventiste, et aussi des mormons. Le fondateur mormon Joseph Smith avait ceci à dire à leur sujet :

Je me suis levé et, à ma grande joie, j'ai vu les étoiles tomber du ciel comme une pluie de grêlons, un accomplissement littéral de la parole de Dieu, telle qu'elle est consignée dans les saintes Écritures, et un signe certain que la venue du Christ est proche.

Bien que Jésus ne soit pas revenu en 1833 comme prévu, la tempête historique des Léonides a été étudiée de près et a abouti à une compréhension scientifique des météores. On a appris que les météores sont un essaim de "débris cosmiques" laissés par les comètes. La Terre traverse de tels nuages ​​de débris lorsqu'elle tourne sur son orbite aux mêmes moments chaque année, ce qui entraîne des pluies de météores annuelles. On a appris que l'essaim de Léonides était particulièrement dense et compact, entraînant un déploiement explosif tous les 33 ans. Une autre épidémie particulièrement importante de Léonides s'est produite en 1966.

Certains « signes et merveilles » ont été fabriqués ! Tels sont les rapports du «Grand canular de la lune» de 1835, qui a peut-être été partiellement inspiré par l'épidémie de Léonide de deux ans auparavant. Cette histoire étrange était prétendument une satire décrivant une civilisation de créatures vivant sur la Lune. Les gens de l'époque le croyaient, et il a vendu beaucoup de journaux pour le New York Sun.


Le canular de la Grande Lune est venu et est parti, et on ne se souvient aujourd'hui que d'une note historique mineure. Un autre morceau de propagande stupide du 19ème siècle a eu beaucoup plus de succès et prospère encore aujourd'hui, le culte de la « vie sur Mars ». Cette notion ridicule a été propagée pour la première fois par Percival Lowell, un riche astronome qui a fondé son propre observatoire en Arizona. .

Lowell a mal interprété le terme "canali" utilisé par l'astronome italien Giovanni Schiaparelli pour décrire certaines caractéristiques observées au télescope à la surface de Mars. Sur la base de preuves négligeables, Lowell a écrit trois livres, à partir de 1895, dans lesquels il a construit un scénario élaboré de prétendus martiens qui ont creusé des "canaux" à la surface de la planète, pour conduire l'eau afin de sauver leur civilisation mourante.


C'est une question d'histoire que les canaux de Lowell sur Mars ont été complètement démystifiés, se sont avérés être une illusion d'optique et que Mars s'est avérée dépourvue de civilisation extraterrestre. Mais Lowell a vendu beaucoup de livres en cours de route et il a inspiré un public fidèle qui persiste à ce jour. HG Wells s'est inspiré du "travail" de Lowell pour écrire sa "Guerre des mondes" en 1898. Quarante ans plus tard, un autre Wells du nom d'Orson a fait une performance radio qui a surpassé le Great Moon Hoax of the siècle précédent en induisant le public en erreur par inadvertance.

Le canular “Life on Mars” a persisté au cours des 120 dernières années et continue de se présenter comme un mauvais centime. Plus particulièrement, ces derniers temps, le célèbre canular « rocher de Mars » de 1996, dans lequel un fragment météorique, considéré comme originaire de Mars, a été découvert pour avoir des traces de bactéries, présumées d'origine martienne. Comme je m'y attendais à l'époque, cette "preuve de vie extraterrestre" s'est finalement avérée être due à une contamination bactérienne ici sur Terre. Mais face à toutes les preuves, les passionnés de Mars restent aussi peu découragés que les passionnés de la « Lune de sang ». De nombreux scientifiques professionnels, y compris des chercheurs de la NASA, ont une sorte de foi religieuse pour la promesse de la vie sur Mars. Pour cette raison, ce canular ne s'éteindra probablement jamais, du moins pas de si tôt.

Je m'attends à ce que quelque temps après l'éclipse lunaire du 27 septembre 2015, l'engouement pour la « Lune de sang » passera tranquillement dans les annales des canulars axés sur l'astronomie. Mais nous pouvons être sûrs que d'autres surgiront pour prendre sa place. Personnellement, je m'attends à ce que l'éclipse totale de soleil du lundi 21 août 2017 soit la prochaine offre du club de la théorie du mois de la fin des temps.


Les phases de la lune

25-26 juin : Strawberry Moon et une super lune marginale

Cette pleine lune est souvent appelée la lune aux fraises, et selon certains standards, c'est aussi une super lune. Différentes publications utilisent des seuils légèrement différents pour décider quand une pleine lune est suffisamment proche de la Terre pour être qualifiée de super lune. Pour 2021, certaines publications considèrent cette pleine Lune comme la dernière d'une série de quatre super lunes (de mars à juin). D'autres publications ne considèrent pas cela comme une super lune, car elle est plus éloignée de la Terre (et plus petite en taille apparente et en luminosité) que les trois pleines lunes précédentes.

Dans les années 1930, le Maine Farmer's Almanac a commencé à publier des noms amérindiens pour les pleines lunes de l'année. Selon cet almanach, les tribus algonquines de ce qui est maintenant le nord-est des États-Unis appelaient cela la lune aux fraises. Le nom vient de la saison relativement courte de récolte des fraises dans le nord-est des États-Unis.

Un ancien nom européen pour cette pleine lune est la lune d'hydromel ou la lune de miel. L'hydromel est une boisson créée en faisant fermenter du miel mélangé à de l'eau et parfois à des fruits, des épices, des céréales ou du houblon. Dans certains pays, l'hydromel est également appelé vin de miel (bien que dans d'autres, le vin de miel soit différent). Certains écrits suggèrent que la période vers la fin juin était celle où le miel était prêt pour la récolte, ce qui en faisait la "plus douce" Lune.

Le mot "lune de miel" remonte au moins aux années 1500 en Europe. La tradition d'appeler le premier mois du mariage la "lune de miel" peut être liée à cette pleine lune en raison de la coutume de se marier en juin ou parce que la "lune de miel" est la "lune la plus douce" de l'année.

Un autre nom européen pour cette pleine lune est la lune rose. Certaines sources indiquent que le nom "Rose Moon" vient des roses qui fleurissent à cette période de l'année. D'autres indiquent que le nom vient de la couleur de la pleine lune à cette période de l'année.

L'orbite de la Lune autour de la Terre est presque dans le même plan que l'orbite de la Terre autour du Soleil (à seulement 5 degrés environ). Au solstice d'été, le Soleil apparaît le plus haut dans le ciel pour l'année. Les pleines lunes sont opposées au soleil, donc une pleine lune près du solstice d'été sera basse dans le ciel. En particulier pour les latitudes plus élevées de l'Europe, lorsque la pleine lune est basse, elle brille à travers plus d'atmosphère, ce qui la rend plus susceptible d'avoir une couleur rougeâtre (pour les mêmes raisons que les levers et couchers de soleil sont rouges). Pour la région de Washington D.C., le matin du 25 juin 2021, la pleine lune atteindra son maximum de la nuit à 1 h 39 HAE, à seulement 24,6 degrés au-dessus de l'horizon sud, la pleine lune la plus basse de l'année.

D'autres noms saisonniers pour cette pleine lune que j'ai trouvé mentionnés dans diverses sources (parfois avec des origines européennes et parfois avec des origines amérindiennes que je n'ai pas encore pu vérifier) ​​sont Flower Moon, Hot Moon, Hoe Moon et Planting Lune.

La Lune apparaîtra pleine jusqu'à tôt samedi matin.

27-28 juin

Le matin du dimanche 27 juin 2021, la planète Saturne apparaîtra à environ 5 degrés au-dessus de la Lune gibbeuse décroissante. La Lune se lèvera après Saturne dans la direction est-sud-est vendredi soir à 23h31. EDT.

Dimanche et lundi 27 et 28 juin 2021, sont à égalité (à la seconde près) pour les derniers couchers de soleil de l'année, avec un coucher de soleil à 20h37:29. EDT (basé sur l'emplacement du siège de la NASA).

Le matin du lundi 28 juin 2021, la brillante planète Jupiter apparaîtra à environ 9 degrés à gauche de la Lune gibbeuse décroissante. Jupiter se lèvera dimanche soir quelques minutes après la Lune à 23h35. EDT.

29 juin

Au matin du mardi 29 juin 2021, la Lune se sera déplacée de telle sorte que Jupiter apparaîtra à environ 8 degrés en haut à droite de la Lune gibbeuse décroissante. La Lune se lèvera après Jupiter dans l'est-sud-est à 00h04 HAE.


Réunion de mai : lentille gravitationnelle solaire pour l'imagerie des exoplanètes avec Viktor Toth

Joignez-vous à nous pour la prochaine réunion du CNLS le 28 mai. La conférence des novices commence à 18h30 et notre présentation principale commence à 19h30. Le lien Zoom pour rejoindre est affiché ici.

Sujet : Réunions de mai du CCNA
Heure : 28 mai 2021 Novice 18 h 30 Heure centrale (États-Unis et Canada) Général 19 h 30 HAC

Rejoindre la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/84573194388?pwd=dXNNQXQ2MmpRSkJIZWF3QUJXYTZTZz09

Numéro de réunion : 845 7319 4388
Code d'accès : 789851
Un robinet mobile
+13462487799,,84573194388#. *789851# États-Unis (Houston)

Utilisation de la lentille gravitationnelle solaire pour l'imagerie des exoplanètes
Viktor a collaboré avec des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory sur le concept avancé d'un observatoire de l'espace lointain qui utiliserait la courbure de la lumière par le Soleil et la lentille gravitationnelle solaire (SGL) résultante pour imager des objets distants. L'amplification de la lumière et le pouvoir de résolution du SGL dépassent de loin tout ce qui est possible avec des instruments conventionnels réalistes. Dans le même temps, il existe de nombreux défis sérieux, à la fois pratiques (distance, communication, navigation) et théoriques (lentille imparfaite, contamination lumineuse, temps d'intégration). Viktor discutera de ces défis ainsi que de la force du modèle mathématique, développé avec Slava Turyshev du JPL, qui nous permet de modéliser efficacement la fonction d'étalement des points du SGL et de la convoluer avec celle d'un télescope optique, pour étudier la formation d'images. et les rapports signal/bruit.

À propos de Victor :
Viktor Toth est un professionnel de l'informatique et physicien à temps partiel d'Ottawa, Ontario, Canada. He played a key role in the resolution of the Pioneer anomaly, the anomalous acceleration of the Pioneer 10 and 11 spacecraft, back in 2012. He has since collaborated with physicists from the Jet Propulsion Laboratory, from The Perimeter Institute in Waterloo, Ontario, and other institutions. Since 2017, he has been involved with research on using the gravitational field of the Sun, in the form of the Solar Gravitational Lens, to image distant objects, among them potentially life-bearing exoplanets. Viktor’s papers and publications can be accessed through his Web site, at https://www.vttoth.com/CMS/physics-papers


What to expect

In Houston, Wednesday&rsquos 15-minute total eclipse will be visible right above the horizon.

Its timing around sunrise means the moon will appear rather dim in the brightening twilight, yet viewers should still get a good show with the partial eclipse (when it looks like a bite is taken out of the moon).

There are some advantages to the total eclipse taking place near the horizon. Hartigan said it will be easier for photographers to take pictures with buildings and other scenery near the eclipse. And those living in a high-rise might be able to glimpse the sun and eclipsed moon at the same time. This is possible because the atmosphere bends light, allowing people to see objects when they are technically below the horizon.

If you miss this eclipse, Hartigan said, you can catch an even better one &mdash on May 16, 2022. It will be in the evening and the total eclipse will last longer.

The 2022 eclipse will also be a supermoon, though that distinction is not really important. Most observers wouldn&rsquot notice a difference between a supermoon and a normal full moon.

&ldquoIt&rsquos a very small effect,&rdquo Schaefer, who wrote the Sky & Telescope article and is an astrophysicist with Louisiana State University, told the Chronicle. &ldquoYou would not see it. So calling it a supermoon doesn&rsquot mean anything to anybody.&rdquo

However, there is a well-known illusion that will take place Wednesday morning (if the moon isn&rsquot blocked by clouds): The moon looks bigger when it&rsquos near the horizon.

According to NASA, photographs prove that the moon is the same width near the horizon and when it&rsquos high in the sky. But our eyes perceive the moon as larger when it&rsquos near the horizon.


The Air Force Investigation

Barney would have preferred to just keep the experience quiet and between the two of them, fearing that he and Betty would be viewed as “eccentric.” Betty won their brief argument on the issue and on September 21, she called the Air Force to report their experience. Major Paul Henderson visited them in person and wrote a report of the interview dated September 26, 1961. It’s unclear whether or not Henderson viewed the Hills as credible a National Investigations Committee on Aerial Phenomena (NICAP) report concludes that there was “insufficient data in the Air Force files.”


Voir la vidéo: éclipse de la lune de sang le 28092015 (Août 2021).