Astronomie

Mercure a-t-il nettoyé son voisinage ?

Mercure a-t-il nettoyé son voisinage ?

Pour qu'un corps soit qualifié de planète selon la définition de l'IAU, il doit avoir « nettoyé son voisinage ». Quelles preuves existe-t-il que Mercure a bien nettoyé son voisinage ? Peut-être y a-t-il migré par la suite, alors que le quartier avait déjà été nettoyé. L'hypothèse de Grand Tack a-t-elle un impact sur notre définition des planètes intérieures en tant que planètes ?

https://en.m.wikipedia.org/wiki/IAU_definition_of_planet

Voir l'hypothèse de Grand Tack.

La définition actuelle d'une planète est vulnérable car elle semble liée à un modèle de formation du système solaire. La réponse ci-dessous indique qu'en pratique une définition opérationnelle utilisée que je pense est adéquate.


On appelle Mercure une planète parce qu'elle ne partage son orbite avec aucun autre corps de taille comparable. Le fait qu'il soit sur son orbite signifie que cette orbite n'a pas été dégagée par un autre corps (car si elle avait été dégagée par une autre planète, Mercure aurait également été dégagée.)

En pratique, on ne regarde pas "Comment" une orbite est dégagée, seulement s'il y a un corps qui domine l'orbite, ou s'il y en a beaucoup avec aucun corps dominant. Mercure est donc clairement beaucoup plus gros que tout autre corps sur des orbites d'environ 88 jours. Mais (par exemple) Cérès ne domine pas son orbite, car il partage son orbite avec Vesta, Pallas et Hygeia et de nombreux autres astéroïdes.


Dates rétrogrades de Mercure pour 2021

La prochaine période de mouvement rétrograde de Mercure en 2021 dure de 29 mai au 22 juin! Selon la pratique séculaire de l'astrologie, nous sommes tous influencés par l'effet rétrograde de Mercure. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement pour chacun de nous ? Continuez à lire pour le découvrir.

Qu'est-ce que le « mercure rétrograde » ?

Trois fois par an, la planète Mercure semble voyager à reculons dans le ciel. Nous nous référons à ces périodes comme des moments où Mercure est en mouvement rétrograde apparent, ou simplement "Mercure rétrograde. " Pour ceux qui pratiquent l'astrologie, ces temps en particulier étaient traditionnellement associés à la confusion, au retard et à la frustration. Pensez aux lettres d'amour non livrées, aux erreurs de courrier électronique et aux projets de voyage épuisés ! C'est cependant un excellent moment pour réfléchir sur le passé, et on dit que l'intuition est élevée pendant ces périodes. Les coïncidences peuvent être extraordinaires.

Qu'est-ce que le mouvement rétrograde ?

L'explication astronomique du mouvement rétrograde commence par la compréhension que les planètes de notre système solaire orbitent autour du Soleil à différentes distances et vitesses. Pendant que nous tournons nous-mêmes autour du Soleil, nous pouvons observer les autres planètes se déplacer dans notre ciel, suivant leur propre chemin.

Parfois, il peut apparaître (de notre point de vue) qu'une planète a brusquement changé de direction et a commencé à se déplacer en sens inverse dans le ciel. C'est, bien sûr, une illusion causée par la position de la Terre par rapport à celle de la planète, car une planète en orbite se déplace toujours dans une direction définie et ne peut pas soudainement inverser sa trajectoire. C'est pourquoi nous appelons le phénomène apparent mouvement rétrograde, car il semble que la planète recule (« mouvement rétrograde ») !

Quand Mercure est-il rétrograde en 2021 ?

Dans 2021, Mercure sera en mouvement rétrograde apparent pendant les plages de dates suivantes :

  • 30 janvier au 20 février
  • 29 mai au 22 juin
  • 27 septembre au 17 octobre

Veuillez noter que les dates reflètent l'heure de l'Est des États-Unis, et non l'heure universelle.

Ce que vous devez faire lorsque Mercure est rétrograde

La planète Mercure régit la communication sous toutes ses formes – écouter, écrire, lire, parler, etc. – ainsi que les activités étroitement liées à la communication, comme les négociations et les contrats. Il régit également les voyages, les automobiles, l'expédition et le courrier.

Ainsi, lorsque Mercure est rétrograde, essayez de rester flexible, patient et compréhensif, prévoyez plus de temps pour voyager et évitez de signer de nouveaux contrats dont vous n'êtes pas sûr. Vérifiez vos réponses par e-mail et enregistrez-vous avec les réservations avant de faire ce voyage.

Passez en revue les projets et les plans à ces moments-là, mais attendez que Mercure soit à nouveau direct pour prendre les décisions finales. Vous ne pouvez pas arrêter votre vie, mais planifiez à l'avance, ayez des plans de secours et préparez-vous aux fusibles plus courts et aux problèmes de communication des gens.

Prenez un moment pour réfléchir

Certains blâment Mercure rétrograde pour tout le chaos qui se produit dans leur vie. Cependant, c'est le bon moment pour vous asseoir et revoir ce dans quoi vous mettez votre énergie.

Par exemple, si la famille et la foi sont importantes pour vous, y consacrez-vous suffisamment d'énergie ou êtes-vous devenu trop occupé dans d'autres domaines tels que votre carrière ou un passe-temps ? Perdre l'équilibre entre les différentes parties de votre vie peut les faire souffrir toutes, donc être conscient des connexions entre elles, en particulier pendant la rétrogradation de Mercure, peut vous aider à maintenir ou du moins à mieux comprendre comment fonctionne cet équilibre.

Prenez un moment pour réfléchir. Mercure rétrograde peut être un excellent moment pour prendre du recul et réanalyser qui vous êtes et ce que vous faites, mais évitez de faire des changements drastiques jusqu'à la fin de la rétrogradation.

Mercure et le zodiaque

Le type d'influence que vous ressentez dépend également du signe du zodiaque dans lequel se trouve la Terre lorsque Mercure rétrograde.

Quel est votre signe du zodiaque ? Voir ici : « Mercure rétrograde et signes du zodiaque ».

Apprenez-en plus sur les profils des signes du zodiaque en général et consultez nos horoscopes mensuels. Assurez-vous que votre jardinage ne tourne pas mal lorsque Mercure est en rétrograde en lisant votre profil zodiacal pour le jardinage.


Contenu

La Bible date explicitement l'univers comme ayant le même âge que la Terre et un peu plus de 6000 ans. En fait, selon la Bible, tous les autres corps célestes sont légèrement plus jeunes que la Terre. Au moment où la Terre a été créée, il n'y avait pas d'autres planètes, étoiles, comètes ou autres corps de ce type dans l'univers. Aucun d'entre eux n'a vu le jour avant le quatrième jour de la semaine de la création (Voir : Genèse Chapitre 1). Il existe en effet de nombreuses preuves pour soutenir l'affirmation selon laquelle notre système solaire, nos galaxies et même que l'intégralité de l'univers est très jeune.

En revanche, les scientifiques séculaires datent l'univers à environ 13,7 milliards d'années en utilisant les cosmologies standard. [2] On pense que l'univers a commencé avec une inflation cosmique connue sous le nom de Big Bang, qui est ensuite suivie par la formation d'étoiles, de planètes et de galaxies. Sur la base de cette chronologie, la Terre se serait formée après notre Soleil et aurait près de 4,6 milliards d'années.


Le site Vector fournit un joli résumé de ce que nous savons sur les planètes. Ce sera la source de ma réponse.

Certaines planètes étaient assez bien connues des anciens, mais elles ne pouvaient utiliser leurs yeux que jusqu'à la naissance et la prolifération du télescope (à partir des années 1600) puis des télescopes et sondes spatiales modernes (années 1900).

Les planètes connues des anciens étaient Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Parmi ceux-ci, Vénus et Mars pourraient être observés de plus près par les yeux (avec Mars apparaissant en rouge), mais Jupiter et Saturne apparaissent comme des étoiles distantes plus brillantes. Cependant, ils avaient une orbite claire et ils sont donc tombés dans la catégorie "planète". Même les planètes les plus proches sont déroutantes pour l'œil - Mercure et Vénus sont bas dans l'atmosphère et/ou coïncident avec le soleil, ce qui rend difficile de voir les détails avec l'œil.

Les télescopes des années 1600 au début des années 1900 ne pouvaient en dire autant. En utilisant les mathématiques et la mécanique orbitale, combinées à des observations au télescope, les astronomes pourraient déterminer la densité relative, la masse, les paramètres orbitaux, etc. Des lunes importantes pouvaient également être vues : Galilée a repéré quatre lunes lors de sa première observation de Jupiter en 1610.

Les planètes les plus éloignées nécessitaient des télescopes plus puissants. Uranus n'a été repéré que dans les années 1780 et ses anneaux n'ont été repérés qu'en 1977.

La compréhension de la mécanique orbitale d'Uranus s'est développée dans les années 1800 pour suggérer la présence d'une autre planète, et les astronomes ont donc commencé à chercher. Avec la dernière compréhension de l'orbite étrange d'Uranus et quelques mathématiques, Le Verrier a tracé la position de ce qui devait être la source du problème - et ainsi Neptune a été trouvé en 1846. Galilée avait en fait repéré Neptune en 1613 mais l'a attribué à un Star. La première lune de Neptune, Triton, a été repérée peu de temps après, mais est apparue si petite et si faible qu'il était difficile de calculer ses propriétés.

Pluton n'a été repéré qu'en 1930. J'éviterai ici le débat sur la planète, mais les informations sur Pluton ont été lentes à venir et difficiles à interpréter. Charon, qui définit certains des comportements de Pluton et étant inhabituel en tant que système binaire, n'a été trouvé qu'en 1978.

Les télescopes peuvent également être trompeurs. Le cas le plus connu est celui des canaux de Mars. La présence de canaux, qui semblaient relier les océans ou les oasis, est apparue dans les observations des années 1800. Giovanni Schiaparelli a produit une carte de Mars en 1877 qui les montrait bien en évidence. Les canaux et leurs origines possibles ont captivé l'imagination des astronomes et de la communauté de la science-fiction pendant des années, bien que d'autres astronomes aient affirmé qu'ils ne pouvaient pas les voir. Cet engouement comprenait un livre, MARS ET SES CANAUX, de Percival Lowell en 1906. Lorsque Mariner 4 a observé Mars en 1965, il n'y avait pas de canaux ou d'oasis - juste une planète stérile.

Les limites des télescopes classiques ont commencé à être atteintes à la fin des années 1800. Par exemple, la cinquième lune connue de Jupiter serait observée en 1892 et serait la dernière jusqu'à ce que la photographie et la technologie d'imagerie (c'est-à-dire les télescopes modernes) deviennent utiles. L'astronomie radar fournirait des données supplémentaires et corrigerait certaines observations antérieures, comme montrer que Vénus était très chaude dans les années 1950 (auparavant, Vénus était considérée comme marécageuse).

La plupart de ces observations terrestres étaient encore relativement basiques dans les années 1960. Les sondes spatiales ont dû clarifier et confirmer nombre de ces observations, à partir du début des années 1960 avec de simples sondes. Pour les géantes gazeuses, les pionniers 10 et 11 étaient les premiers visiteurs mais étaient assez basiques, mais les Voyagers qui suivront bientôt ont fourni des données fantastiques qui ont beaucoup ajouté à ce qui est maintenant connu - bien qu'il y ait encore beaucoup de mystères. Les observatoires terrestres jouent également toujours un rôle de premier plan.

Pour résumer la réponse, seules quelques planètes avaient une couleur et une apparence qui pouvaient être estimées et devinées jusqu'à relativement récemment. Le télescope a certainement aidé à démarrer au début des années 1600, mais il y avait encore des erreurs et des limites (la controverse du canal de Mars en est un exemple). Les observations depuis la Terre ont élargi nos connaissances mais s'intéressent davantage aux propriétés physiques (masse, densité, vitesses de rotation, paramètres atmosphériques, etc.). Les sondes spatiales ont été les meilleures pour déterminer la couleur et l'apparence.


3. La définition de l'AIU se confond malheureusement étant avec Faire

Les philosophes se demandent s'il est plus important être ou alors faire. D'après les graffitis sur le mur :

Dire qu'une planète doit être ronde par sa propre gravité fait partie de sa étant. Dire qu'il doit avoir nettoyé son voisinage orbital fait partie de son Faire. Il y a aussi une exigence implicite qu'une planète ne doit pas être si grande qu'elle commence la fusion nucléaire, car alors ce serait une étoile. Cela fait partie de son étant. Et de plus, l'IAU dit qu'une planète doit orbiter autour d'une étoile au lieu de devenir voyou ou d'orbiter autour d'une autre planète. C'est plus sa Faire. Cet ensemble mélangé de étant et Faire exigences reflète le chaos de l'histoire humaine, parce que nous ne comprenions pas ce qu'étaient les planètes dans les premiers jours de l'astronomie, et nous n'avons jamais dit, "recommençons et créons un système complètement nouveau qui a du sens".

Mélanger ceux-ci serait fou dans n'importe quelle autre branche de la science. Supposons que nous disions qu'à moins qu'une espèce ne mange de la viande, ce n'est pas un vrai mammifère, c'est juste un mammifère nain. Ou considérez le petit caméléon illustré ci-dessus. Il ne pourrait jamais chasser les alligators de son voisinage, il ne serait donc pas considéré comme une véritable espèce de reptile, ce n'est qu'un reptile nain, et les reptiles nains ne sont pas des reptiles. Note historique : à un moment donné, les biologistes se sont demandé si les baleines devaient être classées comme mammifères ou poissons. Ils ont fini par comprendre que étant un mammifère est plus fondamental que Faire comme un poisson.

Cela ne veut pas dire que les deux étant et Faire les classifications n'existent pas encore en biologie, car elles existent. Certains mammifères et certains reptiles sont classés comme carnivores tandis que d'autres sont classés comme herbivores. Les biologistes ne mélangent tout simplement pas les Faire et étant catégories dans le même classement.


Quartier fragmentaire et ce passe-temps

  • Ce sujet est verrouillé

#26 wxcloud

Ouais, je voulais essayer de déménager depuis un certain temps maintenant, trouver un endroit plus calme qui soit plus propice à ce passe-temps et à d'autres. J'ai couru les choses à travers la vieille nouille à quelques reprises, mais il y a beaucoup de choses qui doivent se produire, comme la baisse des coûts de logement.

Là encore, ici, dans l'état, il semble que peu de nuits soient décentes pour le passe-temps tel qu'il est. Donc, un peu lié à l'autre fil sur le fait de jeter l'éponge.

Je ne peux pas encore quitter le navire, mais je ne veux pas non plus jeter complètement l'éponge. Jusqu'à ce que je puisse éventuellement déraciner, peut-être aller de l'avant et essayer d'automatiser ce que j'ai obtenu et essayer de sécuriser un peu mieux la zone. Peut-être faire du visuel loin de la zone.

#27 rhetfield

Ce sont les balles qui me préoccupent le plus. Ce n'était pas le meilleur quartier quand nous avons emménagé, mais maintenant ça devient un peu effrayant d'être plus dehors

Si les balles aléatoires sont le problème, il est temps de bouger. Trop de gens meurent dans leurs maisons parce que les murs ne les arrêteront pas. La femme a grandi en ayant à jouer sous la table de la cuisine parce que c'était au centre de la maison et que c'était l'endroit le plus sûr. Personne ne devrait avoir à vivre de cette façon.

#28 mg07

Mon quartier n'est pas très sommaire mais il est urbain. Il y a beaucoup de crimes contre les biens et j'ai eu des vélos volés et ainsi de suite. Une chose à propos de l'équipement d'astronomie (enfin, selon ce que vous avez), c'est qu'il est super encombrant. Cela dissuade au moins un type de criminel. Cela dit, je ne laisse jamais mon équipement à l'extérieur, je suppose que les personnes mal intentionnées peuvent voir et verront ce que je fais dans mon jardin (bien que je ne pense pas que mon dob de 8 pouces ou mon Starblast me mettent beaucoup de cible sur le dos ). À certains égards, être dans mon jardin la nuit est en fait un excellent moyen de dissuasion – les personnes intéressées par l'effraction et le vol n'aiment pas la présence d'autres personnes.

Cela dit, je suppose que lorsque je laisse quelque chose dans mon garage, je devrais peut-être simplement accepter qu'il puisse disparaître à un moment donné. C'est en partie pourquoi mon vélo est bon marché. Si j'achète une lunette plus chère, je laisserai probablement l'argent fin (boîte à miroir) au moins à l'intérieur.

Edité par mg07, le 04 mai 2021 - 16:08.

#29 DSOGabe

Je suis membre d'un club de modélisme ferroviaire. Clubhouse est dans un quartier difficile de la ville. Un membre a un membre de la famille qui est flic, alors il a invité le gars à plusieurs reprises. Le flic pensait que c'était cool, alors il a commencé à passer régulièrement quand il patrouillait.

Il est temps de se lier d'amitié avec quelques flics qui patrouillent dans cette zone !

#30 t_image

L'autre stratégie n'a pas encore été publiée,

est d'apprendre (choquant) qui sont vos voisins.

Tout ce que vous pouvez aider (couper l'herbe / pelleter la neige à côté, râteler les feuilles / aider à démarrer la voiture ou réparer un pneu crevé, les embaucher pour couper l'herbe, etc.) ou même l'offre peut aider à « ouvrir la porte de la convivialité ».

Il s'agit en partie de pratiquer des compétences sociales humaines qui seront toujours utiles, alors ne le considérez pas comme un simple moyen d'atteindre une fin.

C'est peut-être moi, mais j'ai découvert qu'il est possible de se lier d'amitié même avec les types brutaux. Parfois, ils seront les meilleurs protecteurs --- 'hey, ne les dérange pas, ils sont cool !'

Peut-être même trouver la grand-mère que tout le monde écoute, obéit.

J'ai peur de "se mettre sur sa carte" et tout le monde aime l'intimité,

mais on dirait que votre environnement a besoin que les voisins s'impliquent pour veiller les uns sur les autres.

On ne sait jamais, au lieu d'adopter une victime de circonstance,

peut-être pouvez-vous être une force de changement pour de bon !

#31 JOEinCO

. Là encore, ici au [Colorado], il semble que peu de nuits soient décentes pour le passe-temps tel qu'il est. Donc, un peu lié à l'autre fil sur le fait de jeter l'éponge.

Je ne comprends pas bien ce commentaire. J'ai probablement passé en moyenne plus de 200 nuits par an au cours des 30 dernières années dans le Colorado. Et je ne suis qu'à environ 12 miles au sud de toi.

Même ce matin est clair et il pleuvait à minuit (il y a quatre heures). La lunette s'acclimate, comme je tape, pendant un certain temps de Saturne.

#32 épée

Sortez de là au plus vite. Peu importe l'astronomie, si les balles perdues sont un problème.

Si les prix des logements sont élevés, c'est le bon moment pour vendre. Peut-être cherchez-vous une maison mobile sur un terrain semi-rural.

#33 wxcloud

#34 csa/montana

Gagnant du prix Den Mama & Gold Star

Nous ne bloquons pas les fils de discussion à la demande des membres uniquement lorsqu'ils franchissent les conditions d'utilisation.

D'autres peuvent encore passer et offrir plus de solutions.

#35 doc_cj

Les Broncos ont juste besoin de gagner plus. c'est la cause de ce problème

Cela ne me dérangerait pas d'ajouter les Rocheuses à cette liste. Au moins, nous avons toujours l'AVS !

Pour en revenir au sujet, je suis encore nouveau dans le Colorado mais j'ai acheté près de Fort Collins. Jusqu'à présent, nous évitons certaines des folies que vous obtenez à Denver. Je crains, mon ami, que les choses ne s'aggravent, il est donc peut-être temps de chercher de meilleures fouilles. Bien sûr, c'est facile à dire si vous avez l'argent pour progresser, et je suppose que vous y êtes peut-être déjà.

Peut-être qu'une option consiste à trouver des personnes dans les zones périphériques qui hébergeraient votre équipement et les heures de visionnage sur leur propriété. En ce moment, j'utilise un terrain à l'est de moi près des prairies de Pawnee, qui est un bien meilleur endroit pour l'observation ou l'AP. En fait, j'ai pensé à louer une petite maison dans la région pour stocker mon équipement et autres. Je suppose que vous réunissez 6 à 10 amis, que vous partagez le loyer et les services publics de base pour 110 à 185 $ chacun par mois et vous avez un endroit pour vous évader. Cela pourrait être moins cher que de déménager tout votre ménage dans une maison plus chère.

#36 Cpk133

Procurez-vous un gilet tactique et quelques bonnes assiettes. Portez-le en coupant l'herbe, en observant ou autre. Vous pouvez utiliser les pochettes de munitions pour contenir des oculaires. En dehors du déménagement, c'est votre seule option. Je pensais aussi que tu pourrais empiler des sacs de sable et faire un petit bunker dans le jardin. Les sacs de sable bloqueront le vent, la lumière parasite et les balles. Les sacs de sable sont bon marché. Faites un plan et engagez-vous à déménager comme d'autres l'ont recommandé.

Édité par Cpk133, 09 mai 2021 - 12:57.

#37 KI5CAW

J'ai vécu une fois dans un mauvais quartier d'Albuquerque, l'une des villes les plus dangereuses des États-Unis. Tous mes voisins avaient des murs de blocs de béton de six pieds autour de la propriété, la plupart étaient de vieilles familles hispaniques qui ont hérité de leurs maisons et n'étaient pas sur le point de se rendre aux gangs. J'ai observé de la cour arrière avec un seul incident. Une voiture pleine de mécontents s'est garée dans la ruelle derrière nous, et quatre adolescents en état d'ébriété m'ont vu observer et ont sauté la clôture de six pieds pour voir ce que je faisais. J'avais très peur, mais quand ils ont vu Saturne à 150X dans mon newtonien, ils ont pensé que c'était complètement cool. ils ont sauté par-dessus la clôture et ont continué leur chemin.

Maintenant, j'habite loin de la ville, et le pire crime dont je dois m'inquiéter est celui des VUS capricieux qui s'en foutent pendant que leurs chauffeurs envoient des SMS.

#38 Stacyjo1962

Ayant vécu à Oakland, en Californie, pendant plusieurs années, j'ai découvert que malgré les coups de feu aléatoires, il était essentiel de connaître ses voisins. dans notre petite rue en cul-de-sac, nous avons tous gardé un œil attentif les uns sur les autres. et tous ceux qui ont causé des problèmes, eh bien, l'un de nos voisins (anciens militaires) s'est assuré que les hooligans avaient des doutes sur le fait de s'aventurer à nouveau dans notre coin de pays. (Pour de vrai, deux voitures roulant à grande vitesse tournent dans notre rue, ne sachant évidemment pas qu'il n'y avait d'autre issue que la façon dont elles sont entrées. Le voisin était prêt pour eux avec une batte très rapide sur le pare-brise de la voiture, un Glock et un appareil photo. La deuxième voiture s'est écrasée contre un lampadaire et les jeunes sont sortis en courant. assez amusant. et la voiture qui a cet esprit fusionné avec le lampadaire ? Eh bien, il a fallu 3 semaines à l'OPD pour que la voiture, obtienne des empreintes et la fasse remorquer (Le voisin militaire est né au Niger, a immigré à l'âge de 4 ans, a rejoint les Marines, est devenu des forces spéciales, avait un mur autour de sa maison et a arboré les couleurs des États-Unis tous les matins. n'a jamais ressenti d'appréhension quand il était là).

#39 Angèle

Je ne sais pas si l'affiche est toujours là ou non, comme il l'a dit pour annuler le fil, mais j'ajouterai quelques informations ici s'il n'est pas trop tard.

Je suis un peu là, je viens de déménager cette nouvelle zone il y a environ un an.

Bien que sa zone (affiches) semble plus rude que ma nouvelle zone par les sons, je ne suis pas moi-même dans un bon quartier, ce n'est pas vraiment mauvais mais pas bon non plus donc je dirais

Vous pouvez en quelque sorte dire combien vous payez pour une propriété. J'ai payé 300 k pour ma maison de ville qui est bon marché, bien que je sois très proche de la périphérie de la ville, je suis donc à environ 1 heure et 10 minutes du centre-ville en transport en commun. Donc, étant aussi loin, les prix sont beaucoup moins chers MAIS encore une fois, je sais que la région n'est pas géniale, car à 4 minutes en voiture d'autres maisons de ville vont de 100 à 200 000 et plus. donc ces zones sont des zones un peu meilleures.

J'ai beaucoup d'équipement, je n'énumère pas tout mon équipement sur ma signature, mais j'ai environ 11 télescopes, 1 coûte autant qu'une voiture neuve, 2 autres coûtent autant qu'une voiture d'occasion de bonne qualité, etc.

Quoi qu'il en soit, la première chose à ne pas montrer vos articles où les gens peuvent voir que vous avez des choses chères. PS J'ai aussi une voiture chère, probablement la meilleure du complexe, c'est un parking souterrain et je garde une housse de voiture dessus chaque fois qu'elle n'est pas utilisée, donc personne ne voit ce que c'est. Je n'aurais pas acheté cet endroit si ma voiture devait être à l'extérieur, même dans une place de parking privée, car alors n'importe qui dans la rue pourrait voir la voiture, du moins sous terre, seules les personnes ici peuvent la voir.

Idem avec ma lunette, ils sont à l'intérieur 100% du temps et ne sortent que lorsque j'observe seulement, ils reviennent à l'intérieur quand j'ai fini. Mes rideaux sont épais et toujours fermés.

L'affiche mentionnait la baisse des coûts du logement, etc., donc je ne pense pas qu'il possède la propriété, mais les loyers et la ville paie une partie du loyer, etc. Ainsi, son déménagement peut ou non fonctionner ou, comme certains l'ont suggéré, acheter un endroit . Certaines de ces listes d'attente où je vis peuvent être des listes d'attente de 5 à 10 ans, vous ne pouvez donc pas y aller quand vous voulez.

Certains logements peuvent ou non avoir votre propre cour privée, parfois vous obtenez une cour commune partagée, peut-être que s'il revient, il pourra expliquer un peu plus s'il a une cour arrière ou une cour commune partagée. Si c'est une chose dans la cour, c'est encore plus difficile car vous n'avez pas d'autre choix que de voir avec votre équipement pour que tout le monde puisse le voir. Bien qu'une autre personne l'ait écrit ci-dessus, il doit alors apprendre à connaître tous les voisins et se faire des amis.

Une autre suggestion, oubliez l'imagerie, faites simplement du visuel et je pense que l'imagerie prend beaucoup plus de temps à configurer, parfois beaucoup plus de matériel (guilders, sources d'alimentation pour ordinateurs portables) et peut prendre des heures à faire. Si vous n'avez pas le choix de voir depuis une cour publique, faites votre visionnage, puis allez à l'intérieur (même 1 heure suffit).

Quelque chose que j'ai fait, j'ai une petite cour arrière seulement 12x de large x 20 pieds de long. ma clôture est une chose courante, ce qui signifie que la société la possède et la répare, etc. Cela signifie que si vous regardez en diagonale, vous pouvez voir à travers. Je suis sûr que la plupart vous comprenez. Ce que j'ai fait l'année dernière, j'ai acheté plus de planches de clôture et je les ai clouées à l'intérieur, puis j'en ai fait une clôture solide pour que personne ne puisse plus la voir.

La deuxième chose que j'ai faite a été de rendre ma clôture un peu plus haute. Il mesurait 5 pieds 6 pouces de haut, j'ai acheté des planches 2x6 PT et je les ai vissés au-dessus de la clôture, ce qui le rend plus haut de 6 pieds. donc seules les personnes de grande taille peuvent voir par-dessus et même s'ils le font, ils ne verront peut-être qu'une petite vue de ma tête, etc. au lieu de la clôture d'origine où n'importe qui de 5,6 "pouvait voir par-dessus. Cela a également fonctionné car je vois quelques personnes en haut cheveux parfois, mais pour la grande majorité, je ne vois personne et ils ne peuvent pas voir bien qu'ils puissent toujours m'entendre ou que je puisse les entendre. dévissez-le etc.

Mes dernières suggestions sont que si vous avez une cour commune, il doit y avoir des lumières et probablement beaucoup, car ils doivent être en sécurité partout dans leur propriété et il ne peut pas être trop sombre. Dans ce cas, vous n'avez pas besoin d'un télescope grand ou coûteux, ce n'est peut-être que pour la lune, les planètes et certaines étoiles doubles. un réfracteur de 80 mm à 4" est tout ce dont vous avez besoin pour ce type de visionnage rapide à l'est à transporter d'avant en arrière.

J'espère que ce sont de bonnes suggestions pour vous

Édité par Angeles, 13 mai 2021 - 07:31.

#40 edwincjones

n'observez pas le long-obtenez un groupe de copains d'observation.

Rejoignez un club local et assistez à leurs soirées vedettes.

Édité par edwincjones, 13 mai 2021 - 07:54.

#41 alphatripleplus

J'espère certainement que l'OP pourra rester en sécurité jusqu'à ce qu'il ait la possibilité de bouger. S'il a occasionnellement la chance de voyager dans un endroit sûr, par ex. rendre visite à des amis pendant la nuit ou en vacances, il peut être judicieux d'avoir une configuration astro portable pour au moins faire de l'astronomie dans des conditions sûres.

#42 wxcloud

Édité par wxcloud, 13 mai 2021 - 12:23.

#43 grif 678

Nous vivons une époque dangereuse ces jours-ci. Le quartier dans lequel je vis a tellement changé au cours des 25 dernières années. Je connaissais tous mes voisins quand nous sommes arrivés ici, ils étaient tous très gentils. Je n'ai même pas pensé à quelque chose qui se passait quand j'ai observé à l'époque. Mais au cours des 25 dernières années, la plupart ont déménagé, de nouveaux ont emménagé. Plus personne ne se soucie de la propriété, les maisons se délabrent. Toutes sortes de voitures inconnues roulent maintenant dans la sous-division. 800 nouvelles maisons sont en construction juste en face de chez moi maintenant. Mais sur un revenu fixe, ne peut pas se permettre de déménager à nouveau. Il n'y a vraiment nulle part où aller, que dans quelques années, la même chose se produira là aussi.

Je n'aurais jamais pensé il y a des années que j'aurais besoin de porter quelques petites armes à l'extérieur pour regarder le ciel, mais maintenant, il y a quelques jours, c'est nécessaire. Je ne laisse rien dehors, mais vous n'avez rien à laisser dehors, certaines personnes entreront par effraction et obtiendront ce qu'elles veulent, même si vous êtes à la maison.

Je l'ai déjà dit, vieillir est parfois déprimant, mais je suis tellement content d'être venu quand je l'ai fait. Cela pourrait être un tout autre sujet, alors je vais m'arrêter ici.

#44 gwd

"Maintenant, je vis loin de la ville, et le pire crime dont je dois m'inquiéter, ce sont les VUS capricieux qui s'en foutent pendant que leurs chauffeurs envoient des SMS."

La carte des crimes graves est l'une des raisons pour lesquelles nous avons choisi de vivre dans les montagnes de l'Est plutôt qu'en ville lorsque nous avons déménagé de DC dans la région d'ABQ. Un agent immobilier a essayé de nous pousser dans une maison en ville dans un quartier où la plupart des maisons ressemblaient à des prisons avec des barreaux aux portes et à toutes les fenêtres. Quand j'ai remarqué que cela me disait que le quartier avait beaucoup de crimes, l'agent n'était pas d'accord. Elle a dit que c'est un élément de style sud-ouest qui "ajoute de la valeur à la propriété".

Dans les montagnes de l'Est, les voisins ont dit de surveiller les ours lorsque les pommes mûrissent. Pas d'"éléments de style" de prison de ville dans le quartier mais certains voisins avaient des dômes d'observatoire.

#45 BigC

#46 ian408

L'autre stratégie n'a pas encore été publiée,

est d'apprendre (choquant) qui sont vos voisins.

Tout ce que vous pouvez aider (couper l'herbe / pelleter la neige à côté, râteler les feuilles / aider à démarrer la voiture ou réparer un pneu crevé, les embaucher pour couper l'herbe, etc.) ou même l'offre peut aider à « ouvrir la porte de la convivialité ».

Il s'agit en partie de pratiquer des compétences sociales humaines qui seront toujours utiles, alors ne le considérez pas comme un simple moyen d'atteindre une fin.

C'est peut-être moi, mais j'ai découvert qu'il est possible de se lier d'amitié même avec les types brutaux. Parfois, ils seront les meilleurs protecteurs --- 'hey, ne les dérange pas, ils sont cool !'

Peut-être même trouver la grand-mère que tout le monde écoute, obéit.

J'ai peur de "se mettre sur sa carte" et tout le monde aime l'intimité,

mais on dirait que votre environnement a besoin que les voisins soient impliqués et veillent les uns sur les autres.

On ne sait jamais, au lieu d'adopter une victime de circonstance,

peut-être pouvez-vous être une force de changement pour de bon !

Quand je suis dehors à souffler les feuilles, je fais souvent les voisins des deux côtés. Je vois rarement l'un ou l'autre voisin bien que j'en voie souvent d'autres. Cela vaut vraiment la peine d'être au moins amical avec vos voisins, vous n'avez pas à discuter avec eux, il suffit de leur faire signe et de dire bonjour.

#47 BigC

Une autre suggestion est de limiter la quantité et la valeur de l'équipement astro que vous sortez. NE JAMAIS vous vanter ou vous plaindre du prix que votre équipement astro était meilleur, si c'est vrai, mentionnez combien il vous a coûté peu. Se vanter de choses chères attire trop souvent le mauvais type d'attention .

Si vous êtes un observateur visuel, il existe de nombreux ensembles peu coûteux dans la catégorie à emporter qui peuvent donner de bonnes vues.

Si vous envisagez une configuration de plusieurs kilobucks, vous voudrez peut-être reconsidérer vos priorités.

Ayez un gilet avec de nombreuses poches pour les oculaires et les filtres.

Idéalement, l'équipement ne devrait nécessiter qu'un seul voyage d'entrée ou de sortie.

Installez une vis d'ancrage dans le sol à votre point d'observation. Utilisez un câble/un antivol de vélo ou similaire pour fixer la lunette. Cela vous permet d'abandonner la lunette, si nécessaire, au premier signe de problème potentiel, tout en la rendant beaucoup moins susceptible d'être prise.

#48 Cpk133

L'autre stratégie n'a pas encore été publiée,

est d'apprendre (choquant) qui sont vos voisins.

Tout ce que vous pouvez aider (couper l'herbe / pelleter la neige à côté, râteler les feuilles / aider à démarrer la voiture ou réparer un pneu crevé, les embaucher pour couper l'herbe, etc.) ou même l'offre peut aider à « ouvrir la porte de la convivialité ».

Il s'agit en partie de pratiquer des compétences sociales humaines qui seront toujours utiles, alors ne le considérez pas comme un simple moyen d'atteindre une fin.

C'est peut-être moi, mais j'ai découvert qu'il est possible de se lier d'amitié même avec les types brutaux. Parfois, ils seront les meilleurs protecteurs --- 'hey, ne les dérange pas, ils sont cool !'

Peut-être même trouver la grand-mère que tout le monde écoute, obéit.

J'ai peur de "se mettre sur sa carte" et tout le monde aime l'intimité,

mais on dirait que votre environnement a besoin que les voisins s'impliquent pour veiller les uns sur les autres.

On ne sait jamais, au lieu d'adopter une victime de circonstance,

peut-être pouvez-vous être une force de changement pour de bon !

Quand je suis dehors à souffler les feuilles, je fais souvent les voisins des deux côtés. Je vois rarement l'un ou l'autre voisin bien que j'en voie souvent d'autres. Cela vaut vraiment la peine d'être au moins amical avec vos voisins, vous n'avez pas besoin de discuter avec eux, il suffit de leur faire signe et de dire bonjour.

J'aime quand les gens parlent d'être amicaux comme si c'était une panacée. Parfois, être amical n'est qu'une invitation à plus de problèmes. Allez souffler des feuilles pour le toxicomane dont les copains se présentent pleins de tatouages ​​​​de genou en train de déposer et de ramasser des colis et d'échanger de l'argent. Zut, vous devrez peut-être couper l'herbe avant de souffler les feuilles. Une fois, j'ai vécu avec des gars dans un logement hors campus dans une université urbaine. L'un de mes colocataires pensait qu'il serait copain avec des boules de slime de l'autre côté de la rue. La prochaine chose que vous savez, c'est qu'on frappe à la porte "vous avez du ketchup ?" haha, pas grave, puis ça s'est littéralement transformé en "tu as de la viande ?" sans blague. Peu de temps après, nous avons été cambriolés et littéralement toutes nos affaires volées. Quelques semaines plus tard, je vois un des salauds portant une de mes chemises. J'ai même dû aller racheter mes manuels à la librairie du coin, mon livre de physique avec mes notes écrites dans les marges. J'ai été transféré le semestre suivant. Ne gaspillez pas les gens qui ont affaire à des salauds. Les salauds considèrent la gentillesse comme une faiblesse. Cela ne veut pas dire se promener avec un air renfrogné ou une puce sur l'épaule, mais ne pensez pas une seconde que vous allez gagner tout le monde avec chaleur et sourires. Je pense que le dernier message des opérations est juste sur l'argent. I used to supervise some rough characters. One time this guy told me, "you look like Oppie Taylor, you need to chew some garlic, smoke some cigarettes, and come in here with some dirty hair so people will be scared of you" I'll never forget that, loved that guy, funny and serious at the same time, he was a good worker. Its called street smarts, its no joke. Another guy in that same crew, always giving me trouble, I drove him out of my crew. A few years later he was found full of holes trying to buy prescription drugs off some kids on facebook at 3am.


Planetary history

The term "planet" originally comes from the Greek word for "wanderer." Many ancient cultures observed these "moving stars," but it wasn't until the advent of the telescope in the 1600s that astronomers were able to look at them in more detail. Small telescopes revealed moons circling Jupiter — a big surprise to Galileo Galilei (the likely discoverer) and his opponents at the Catholic Church — as well as rings around Saturn and an ice cap on Mars.

Telescopes also revealed the existence of objects not known to the ancients, because they are too far away and small to be spotted with the naked eye. Uranus was found on March 13, 1781, by the prolific astronomer William Herschel. Ceres was discovered between Mars and Jupiter in 1801. It was originally classified as a planet, but it was later realized that Ceres was the first of a class of objects eventually called asteroids. Neptune was discovered in 1846. [Related: Solar System Planets: Order of the 8 (or 9) Planets]

Astronomers continued scouring the solar system's outer reaches in search of a large "Planet X" that was believed to be disturbing the orbits of Uranus and Neptune. While these irregularities were later discounted by further observations, Clyde Tombaugh did spot a smaller object in 1930 beyond the orbit of Neptune. Called Pluto, the object (then called a planet) was relatively small and had a highly eccentric orbit that sometimes even brought it closer to the sun than Neptune is.


Fighting for Pluto's Planet Title: Q & A With Planetary Scientist Alan Stern

Alan Stern has beenfighting for Pluto's planethood ever since the icy body was demotedto "dwarf planet" in 2006.

That year, theInternational Astronomical Union (IAU) came up with a new definitionof "planet": A body that circles the sun without beinganother object's moon, is large enough to be rounded by its owngravity (but not so big that it undergoes nuclear fusion, like astar) and has "cleared its neighborhood" of most otherorbiting bodies.

Since Pluto sharesorbital space with many other objects in the Kuiper Belt &mdash the ringof icy bodies beyond Neptune &mdash it was relegatedto the newly created categoryof dwarf planet.

Stern, a planetaryscientist at the Southwest Research Institute in Boulder, Colo., andleader of NASA's New Horizons mission to Pluto, strongly disagreeswith Pluto's demotion.

In an e-mailinterview with SPACE.com, Stern lays out the casefor Pluto's planethood and explains whyit matters what we call Pluto and other objects in the solar system.

What are yourmajor concerns with the current IAU definition of "planet?"

One problem I havewith the IAU definition is that it's sloppy when it says asufficiently large object has to "clear its orbital zone"to qualify, because none of our solar system's planets orbit in afully cleared zone. All have some form of asteroids, comets or KuiperBelt objects passing through their orbital zone.

So the IAUdefinition leaves its proponents having to argue why they didn'treally mean what they wrote, that instead they really meant thatzone-clearing is the "ability" to clear a zone in aperfect-world computer simulation. [POLL:Should Pluto's planet status be revisited?]

But a larger problemis that so many of its proponents said back in 2006 that the IAUdefinition was specifically designed to limit the number of planetsto a small number. That, in my opinion, is not scientific. It'ssomewhere between personal preference and political.

And mostimportantly, I and many other planetary scientists &mdash like thealmost 400 that signed a petition against the IAU in 2006 &mdash have aproblem with the IAU definition because the implications of it arejust nonsensical.

Voici pourquoi. TheIAU's "zone-clearing" criteria, when worked outmathematically, means that to qualify as a planet at larger andlarger distances from the sun, a body has to have more and more massthan it would in a closer orbit. This is in part because the zonesget larger (like distance cubed, or volume) as you go outward it'salso in part because orbital speeds are slower further out, sozone-clearing takes longer.

The end result isthat many objects that can clear Mercury's zone can't clear thezone at Earth's orbit (including Mercury, as I recall), and anobject that can clear the zone at Earth might or might not be able toclear the zone at Pluto. In fact, Earth &mdash the one object I thinkeveryone agrees is a planet &mdash is too small to clear Pluto's zonein the age of the solar system, and would not be a planet by theIAU's way of thinking.

So when people sayPluto can't clear its orbital zone, they should be fair and alsopoint out that planet Earth also couldn't clear a zone this farout, so the IAU definition would exclude an Earth &mdash and a Mercury,a Venus or a Mars &mdash at Pluto's distance.

Thisdistance-dependent planethood criterion produces situations whereidentical objects don't classify identically at differentlocations, and results in a ridiculous and chaotic classificationscheme that isn't good for anyone &mdash not for school kids, not forthe public or even for researchers.

You've said thatthe decision to strip Pluto of its planethood was motivated partly byan unscientific desire to keep planets "special." What didyou mean by that?

Last week, youinterviewedMike Brown about planet definitions.Mike once said to me during an NPR interview we did together in 2006,"We can't have 50 planets. My little daughter won't be ableto remember all their names."

Well, I have twodaughters of my own, and really appreciate a father's love, butthis is hardly a scientific rationale. Did we limit the number ofstars for memorization convenience when Galileo turned his telescopeto the sky and found there weren't any more a countable number ofthem? Did we limit the number of galaxies when a similar discoverywas made about them? Do Earth scientists limit the numbers ofmountains or rivers to be named? Do biologists limit the number ofspecies?

In all these casesthe answer is no, because science is about accepting new facts,independent of their convenience or inconvenience. And that should bethe case with planets, too.

So I responded toMike on NPR that evening by saying, "Well, if we can't have 50planets but only eight, so kids can remember their names, then Iguess we ought to be going back to eight states, too."

But to answer yourquestion more fully, many proponents of the IAU's planet definitionwant to limit the number of planets and say so all the time. When Ihear that, I think, why would anyone care to keep the number ofplanets small, except to protect their status as special?

But you know, datais data. In planetary science, we've learned over the past 15 or soyears we were wrong &mdash our solar system does not have nine or 10planets as we long thought it had, but more like 900. Moreover, we'velearned that most of the planets in our solar system are verydifferent from the first handful we knew about because they are muchsmaller, though they share virtually all other attributes in common.

It's as if we'dgrown up on a desert island with only NBA-player-sized people andthen, on learning that the other people of the world are mostlysmaller, saying those people aren't really what we want to callhuman, because that would make us on the home island feel differentand less special.

So when it comes tosmall planets outnumbering big ones (just as small stars outnumberbig ones), I say, "Cool, that was unexpected, but bring it on!"After all, reacting to new data and changing one's paradigm tobetter fit the totality of the facts is what science is all about.

What definitionof "planet" do you prefer, and why?

I like to tellaudiences that we'd be better off with the "Star Trek"test for planethood than what the IAU adopted.

Whenever a starshipon "Star Trek" pulls up tosomething in space and turns on the viewfinder, the audience and theship's crew know, within about a second, whether it's a planet,or a star, or another spaceship, or a comet, or a nebula or anasteroid. Peu importe. They don't need to know what else is nearby,they don't need to conduct a survey of the solar system andintegrate orbits to determine what objects have cleared their zone,they don't even need a Ph.D astronomer to advise them.

They just know bylooking. They know, because it's not all that hard to tell a planetwhen you see one, and they know that it doesn't matter if it'salone or in a flock: if it's big and roundish, "not on firewith fusion," and not a spaceship, it's a planet.

But more rigorously,since a 1991 article where I coined the term "dwarf planet"in analogy to dwarf stars and dwarf galaxies, I've promoted what wenow call the Geophysical Planet Definition, or GPD: A planet is anyobject in space that is massive enough for its self-gravity to createa state of hydrostatic equilibrium, but not so massive that its corecan at some point ignite in sustained nuclear fusion.

This simpledefinition nicely traps planets as objects that are too big to actlike rocks (which control their shape by chemical bonds rather thangravity), and [too small to act like] stars (which are big enough tobe in hydrostatic equilibrium but which have done or currently donuclear fusion in their interiors).

And in GPD, nothingelse matters &mdash doesn't matter where we find it, in what kind oforbit or what it's close to or far from. In fact, that's how weclassify most other object types in astronomy &mdash based on what itis, not where it is or what orbit it's in.

What do you sayto those who argue that Pluto is just a big Kuiper Belt object?

I say they'reright! But that doesn't really relate to whether Pluto is a planetor not. Just because Pluto orbits with many other dwarf planetsdoesn't change what it is, just as whether an object is a mountainor not doesn't depend on whether it's in a group or in isolation.

What we see in theKuiper Belt is a third class of planets, the dwarf planets, or DPs.Most, like Pluto and Eris, have primarily rocky compositions (likeEarth), moons, and polar caps, atmospheres, seasons and otherattributes like the larger planets. They're just somewhat smaller.

Back before theKuiper Belt was discovered, Pluto did look like a misfit that didn'tbelong with either the terrestrials or the giant planets. Turns outthat was exactly right, but now we know why: Pluto looked like amisfit because our technology back then couldn't see that it wasjust the brightest and easiest to detect of a large new class ofplanets.

In fact, that'swhy it's clear Ceres [the largestobject in the asteroid belt] wasa planet all along, but was misclassified for a time because wedidn't have enough similar examples to recognize dwarf planets astheir own category. Today, however, it's clear the DPs outnumberboth of the other two planet classes we know of in our solar system &mdashthe giants and the terrestrials. Which types look to be the misfitnow, versus the norm?

Some people seem tobe uncomfortable with that fact. I see it as just another step in theCopernican revolution that began by displacing the Earth from thecenter of the universe.

Do you thinkastronomers will ever come to a consensus?

Je fais. I expect thatbefore long, consensus will be that our solar system was good atmaking planets in very large numbers, and that most of them arefaraway dwarfs, rather than the closer big guys that we knew about inchildhood.

Then schools willteach that, like the rivers of Earth, there is a huge number ofplanetsin our solarsystème, and you only need to remember the namesof the ones that are nearby or particularly famous.

Does it matterwhether we call dwarf planets full-fledged planets or not? Is thisjust a semantic issue, or does it hit on something more important?

I think it matters.One thing scientists do is to find order among a large number offacts, and one way to do that across fields as diverse as biology,geology, physics and astronomy, is through classification.

Yes, in planetaryscience we have found our old classification scheme wanting becausewe've recently discovered a large number of small planets far outin the solar system, as well as hot Jupiters and super-Earths aroundother stars, and planets with strange new orbits, and planetsorbiting pulsars.

I don't think ourjob as planetary scientists and astronomers is to react to this newdata that planets are much more diverse in size, orbit, and locationthan we knew by saying there's no longer any reason to classifythem, and that the word planet has lost all meaning.

I think our job isfind a better classification scheme that makes sense in light of thenew data. As I said about the "Star Trek" test, it reallyisn't so hard to do.

And after all, thefield is called "planetary science." To say that what aplanet is doesn't matter would be to imply that a planetary scientistcouldn't explain to someone what the field is about. How would thatbe a good thing?


Planet Pluto

So the IAU says Pluto is no longer a planet. A true planet "has 'cleared the neighborhood' around its orbit". But Pluto crosses Neptunes orbit. If that's the case, Neptune has not cleared the neighborhood around its orbit either. So by definition, Neptune is not a planet!

#2 RussL

#3 Jeffrey Lebowski

#4 BrooksObs

So the IAU says Pluto is no longer a planet. A true planet "has 'cleared the neighborhood' around its orbit". But Pluto crosses Neptunes orbit. If that's the case, Neptune has not cleared the neighborhood around its orbit either. So by definition, Neptune is not a planet!

A highly naive take on the true meaning of the phrase, I'm afraid. "Clearing Its Orbit" means that the larger body in question has removed all the material traveling within the region of the path that it follows. This is not meant to include orbit-crossing objects. Following your concept of the meaning would make none of the larger solar system bodies qualify as planets, because none of them have removed all the orbit-crossing objects in their sectors either.

Pluto along with the other Kuiper Belt Objects are nothing more than accumulated bits of debris left over from the formation of the major planets in the solar system. They do not and should not qualify as planets. When any of these objects have their orbit shifted so as to come into the inner solar system they present themselves as nothing more than simply comets. Jupiter, Saturn and Uranus family of comets all appears to be escaped KBO. In fact, asteroids, KBO, comets, and Oort Cloud Objects are one and the same, simply the solar system's leftover rubble. Only their location within the solar system differentiates them for us and as such Pluto should ever remain just a minor object.

Edited by BrooksObs, 19 September 2017 - 11:27 PM.

#5 rockethead26

So the IAU says Pluto is no longer a planet. A true planet "has 'cleared the neighborhood' around its orbit". But Pluto crosses Neptunes orbit. If that's the case, Neptune has not cleared the neighborhood around its orbit either. So by definition, Neptune is not a planet!

A highly naive take on the true meaning of the phrase, I'm afraid. "Clearing Its Orbit" means that the larger body in question has removed all the material traveling within the region of the path that it follows. This is not meant to include orbit-crossing objects. Following your concept of the meaning would make none of the larger solar system bodies qualify as planets, because none of them have removed all the orbit-crossing objects in their sectors either.

Pluto along with the other Kuiper Belt Objects are nothing more than accumulated bits of debris left over from the formation of the major planets in the solar system. They do not and should not qualify as planets. When any of these objects have their orbit shifted so as to come into the inner solar system they present themselves as nothing more than simply comets. Jupiter, Saturn and Uranus family of comets all appears to be escaped KBO. In fact, asteroids, KBO, comets, and Oort Cloud Objects are one and the same, simply the solar system's leftover rubble. Only their location within the solar system differentiates them for us and as such Pluto should ever remain just a minor object.

Nice opinion spoken as fact.

#6 MikeTahtib

". Only their location within the solar system differentiates them for us and as such Pluto should ever remain just a minor object."

Which is why Pluto should remain a planet, along with its location in history. The story I read is that the decision to demote Pluto was taken by a small group within the IAU, with little input or debate.

Even more irritating to me is the IAU's redefinition of the word constellation. It was society's word, adn had a clear deinition - similar or identical ot the definition now assigned to "asterism". They really should have chosen a new term for "region of sky".

And while we're at it, how about the name Bootes? It's just an awkward name to pronounce, for such an attractive asterism and constellation.

#7 NiteGuy

Perfect argument. I say we have a march to reinstate Pluto as a planet. Finally, something worth marching for.

Sadly, ever since the hippies faded into the shadows, no one seems to think anything on Earth is much worth marching for.

#8 SeaBee1

Me, I'm kinda like that kid when the teacher told him to sit down. I sat down, but in my mind I was defiantly standing up, and watching her apoplectic face get all scrunched up and red.

SS5 Plus describes Pluto as a "Dwarf Planet". but as I recall, in human terms, "Dwarfs are people too". in my mind, and in practice, Pluto will ALWAYS be the 9th.

Another opinion nicely stated as fact.

#9 rowdy388

Pluto is now king of the Kuiper Belt objects and Mercury is now the runt of the planets.

Edited by rowdy388, 20 September 2017 - 08:59 AM.

#10 *skyguy*

If a dwarf star is still a star . then a dwarf planet must still be a planet and Pluto is still a planet. The IAU needs to get its act together if it wants to regain any credibility with the general public.

#11 grif 678

I do not understand why the IAU would waste time and money degrading a planet that has always been considered a part of out solar system. Whether it is a planet or not will not affect anything in our lives, it will not change anything on this earth, so why did not they just leave it alone. Percevell and Clyde spent their lives finding this planet, so some Johnny come lately, who has nothing better to do, decides all that hard work is useless, and just wants to start a controversy, so he can be somebody.

#12 epee

I do not understand why the IAU would waste time and money degrading a planet that has always been considered a part of out solar system. Whether it is a planet or not will not affect anything in our lives, it will not change anything on this earth, so why did not they just leave it alone. Percevell and Clyde spent their lives finding this planet, so some Johnny come lately, who has nothing better to do, decides all that hard work is useless, and just wants to start a controversy, so he can be somebody.

Because science is about taxonomy. When Pluto was discovered, as when Ceres was discovered, it was singular to science. However, improving instruments and technique uncovered more and more similar objects KBOs in Pluto's case and Asteroids in Ceres'. This left science with the prospect of opening the door for millions, if not trillions, of planets or else deciding what makes Earth, Saturn, & Jupiter "special" among "stuff orbiting The Sun".

It's not personal, it's not about denigrating someone's work, it's not about getting noticed, and it's certainly not going to change a darn thing about the object we call Pluto it is about classification. Speak to a biologist about the importance of classification.

Edited by epee, 20 September 2017 - 09:37 AM.

#13 BillP

So the IAU says Pluto is no longer a planet.

So, the IAU says a lot of things Pluto is a planet of notre solar system. Period!

#14 BillP

A true planet "has 'cleared the neighborhood' around its orbit".

Hmmmm. I guess this is a problem for Earth as well since we have that pesky little bugger 2016 HO3.

#15 RussL

#16 RussL


Perfect argument. I say we have a march to reinstate Pluto as a planet. Finally, something worth marching for.

#17 Jim Nelson

Pluto wasn't "demoted" or "degraded". These aren't prizes or levels of command or ranks of royalty that are being given out.These are attempts at making scientific sense of the variety and complexity among the vast number of objects that constitute our solar system.

Pluto has always seemed like a weird "planet", but as more evidence comes in it bears a stronger family resemblance to the class of objects we've come to call "Kuiper Belt Objects" than the class of objects that have been traditionally called "Planets" (and I can't imagine that's a controversial summary of the current state of knowledge).

There may well be good arguments for formalizing a class of objects we call "planets" that does include Pluto, but the bizarre emotionality that this topic induces has always been mystifying to me.

Edited by Jim Nelson, 20 September 2017 - 11:24 AM.

#18 RussL

#19 rowdy388

An awful lot of the science I learned in school is now known to be wrong. I don't worry

about it. The nature of science is that what we think we know changes as our knowledge

augmente. Move on or get left behind.

#20 ninelives

There may well be good arguments for formalizing a class of objects we call "planets" that does include Pluto, but the bizarre emotionality that this topic induces has always been mystifying to me.

Same here. I was at university when the classification changed and was surprised that so many people were upset. With new knowledge comes re-classification, right? I didn't (and still don't) understand what was so controversial about that.

#21 BrooksObs

I do not understand why the IAU would waste time and money degrading a planet that has always been considered a part of out solar system. Whether it is a planet or not will not affect anything in our lives, it will not change anything on this earth, so why did not they just leave it alone. Percevell and Clyde spent their lives finding this planet, so some Johnny come lately, who has nothing better to do, decides all that hard work is useless, and just wants to start a controversy, so he can be somebody.

Time to face reality boys ans girls. Astronomy is an eternally evolving science and over time concepts within it often change radically. Even in my own time amazing changes have occurred, including the very yardstick for measuring the scale of the universe doubling in size overnight! Mars had always been believed to be a world probably harboring at least very primitive life, maybe Venus too. and then we saw the images from the probes and realized that these surely nothing but totally dead worlds. You should have seen the controversies surrounding QSO and blackholes! The list goes on and on.

Turning to Pluto, if one reads the period literature surrounding Pluto's discovery immediately following the event, not the semi-whitewashed versions one mostly sees today, it casts a very different light on the thoughts of its being a true planet right from the start. It was immediately realized that there was something extremely peculiar about the body. Many were uncertain about assigning it planetary status right from the start! Reading the original reports and calculations concerning the object's mass raised all manner of outrageous ideas of its density to allow it to fit it into viable planetary status. In the 1930's it was well known that Pluto could not be larger than our moon, possibly even much smaller and that it was simply a huge asteroidal object, or even a runaway moon of Neptune's because of its orbit. Reading the profession and semi-professional journals of the day cast a very different light on the problems regarding Pluto than what is mostly written today.

Its time to realized that we are just dabblers in the field of astronomy, a very changeable scientific pursuit, and unless you wish to look foolish and naive you need to accept it when alterations come along, not baselessly challenge them. The matter of Pluto being a true planet is closed and my guess is that in time all the small bodies in the solar system will be consolidated into a single group or class, just as I noted in my earlier post. because that is where they all belong.


Did Mercury clear its neighborhood? - Astronomie

Patterned mainly after the Sun, had 13 months that were linked to Sirius and the Nile.

Patterned after movements of the Sun and moon, alternated between 12 and 13 month years.

Our calendar today has many characteristics of the early calendars. We have mainly patterned ours after the Roman calendar which had 365 days in a year and seven days in a week. Julius Caesar realized that there had to be a little time left at the end of the year (in other words, a year was longer than just 365 days). His calculations revealed that there were actually close to 365.25 days in a year. He is credited for incorporating a leap year every four years to keep the seasons from slipping into months in which they don’t belong. Pope Gregory the 8 th took it even further. He reduced the number of leap years to make the calendar even more accurate. This one should last us for the next 3 thousand years or so.

A topic that fits well with calendars is seasons. So, why does Earth have them? The simple answer is because Earth is tilted on its axis and obits the sun. The northern hemisphere is pointed toward the Sun during part of our orbit and away from it during another part. A couple of terms you should know are Solstice and Equinox. Many people think the seasons are caused by our moving closer to or farther away from the Sun. In actuality, the Earth is closer the Sun during winter than summer by about three million miles.

There are many people and cultures that played huge roles in helping us get to the understanding of the universe. You need to learn about just a few of them. Please do the “Early Observers and Who’s Who of Early Astronomy” assignment. (Click Here for pages from the book.) The overview of the answers to this assignment can be found by clicking HERE.

Early observers located and named familiar stars and linked them together. Many people refer to these star patterns as constellations. We still use many of the same names, but the understanding is a little different. Constellations are more than just stick figures in the sky that link stars together. Elles sont entire sections of the sky that happen to contain recognizable patterns of stars. We have divided the sky into 88 different constellations which make locating stars, galaxies, etc much easier.

We also use other coordinates for describing the locations of stars. Learn the following vocabulary:

Also, understand and know how to describe what circumpolar stars are.

The Solstice, Equinox and the Seasons

When one is asked to describe the solstice, the usual answer includes something about the longest or shortest day of the year. If you consider the day or night to be the amount of time spent in darkness or light, then this works out pretty good. However, we all know that a day is really the amount of time required for the Earth to rotate once on its axis (about 24 hours), and this doesn't change with much of a measurable amount of time. We can really think of the solstice as the two times during the Earth's orbit that its axis is pointing as close to or as far away from the sun as it can get. Therefore, we know that the solstices occur during the summer and the winter. The reason that these two locations provide different amounts of daylight is because of where the shadow line is found on the Earth compared to where the Earth's geographical north and south poles are located (i.e. where Earth's axis is located).

Directly between these two solstice points of Earth's orbit is an orientation of the Earth that we call equinox. It might be easier to remember what the equinox is by remembering the word equal because during these two times of Earth's orbit, the shadow line on the Earth runs directly through the north and south geographical poles of Earth's axis. Therefore, no matter where you are on the Earth, you will always experience about 12 hours of daylight and 12 hours of darkness. Equal daylight and darkness. Equinox.

Galileo Galilei was the first to be given credit for using the telescope to view and collect astronomical data with an optical telescope. He did not invent the telescope, but he certainly made some major improvements to it. He increased the magnification power by at least 10x that of other telescopes of his time. He did this by teaching himself to grind lenses and other necessary skills with the lenses that he used. They have come a long way since he made his first observations of the moon.

The Electromagnetic Magnetic Spectrum

Energy can be transferred in many different forms. One really important form of energy that we will be discussing in multiple systems of the Earth is the electromagnetic spectrum. This is really just the range of energy types that travel on waves of electricity and magnetism. The range of energies varies from high energy, high frequency short waves such as gamma and x-rays to low energy, low frequency long waves such as radio and microwaves. One of the important things to remember about electromagnetic radiation is that there is a big connection between frequency, wavelength and energy. The shorter the wavelength, the higher the frequency and energy of the wave. If the wavelength is longer, the frequency and energy are lower.

Optical Astronomy--telescopes that collect wavelengths of visible light we see it with our eyes (optical).

Reflecting: telescopes that focus visible light with a mirror. These typically have an advantage over refracting telescopes because it is easier to make a large diameter mirror than lens. This allows the telescope to collect more light. However, they tend to be a little more expensive.

Refracting:telescopes that focus light using a lens. Because of the weight of the glass and the high probability of impurities, it is difficult to fabricate a large diameter lens to collect light. However, there are many refracting telescopes that are plenty large enough to make a ton of awesome discoveries out there in space. They are also a little cheaper on average than a reflecting telescope.

Non-optical Astronomy--These are telescopes that collect wavelengths of the EMS other than visible. Perhaps the most common type is the radio telescope. These look like giant dish antennas. Non-optical telescopes are super important because there are so many objects out there in space that don't give off visible light (or at least give off a ton of other types of radiation).

Advantages of telescopes in space

There are many different types of telescopes all over the world. However, if a telescope is on the surface of Earth, the light (in whatever form, optical or non-optical) must pass through the atmosphere before being collected by the instrument. What a royal bummer! That light has been traveling for many light years. Then, in the last, tiny bit of its journey, it gets all jacked up and distorted by the gases in our atmosphere.

To solve this problem, scientists began putting telescopes in space (like the Hubble Space Telescope). These instruments can collect the EM radiation before being distorted by the Earth's atmosphere.

Nebular Theory of Solar System Formation

Most of us created our first model of the solar system in about the third grade, so we know quite a bit about it as we have been able to gather tons of information from many scientists over the last few hundred years. We are really at a great advantage if you consider all of the awesome nuggets of information and insight that we take for granted about what is out there in space, close by and far away.

So, we all know that the most dominant object in our solar system is the sun. However, I'm shocked each year at how many students have the misconception that stars are smaller than planets and other objects within the solar system. It is almost as if those students don't consider the sun as a star. Anyway, if the sun is the most dominant object in the solar system, what would be a good definition for the solar system? I think that something like a star and all of its satellites is a great way to describe the solar system.

Early views of the solar system consisted of the Ptolemaic theory. The Greeks understood the Earth to be at the center of everything. They recognized five planets--Mercury, Venus, Mars,. Jupiter, and Saturn. In about 1500 a.d., Copernicus proposed that the sun was at the center, and Galileo's telescopic discoveries lead to an acceptance of the Copernican model.

Today, we understand our solar system to contain one star, the sun, eight planets, at least five dwarf planets, over 165 moons, and numerous asteroids, comets and smaller bodies. Of all of these objects, planets have been at the forefront of our interest for a long time. Not too long ago, there was a ninth planet in our solar system, Pluto. However, in 2006 Pluto was reclassified as a dwarf planet because it was clear that Pluto was not quite as dominant as it appeared in 1930 when it was first discovered (Pluto and its moon were indistinguishable from one another, so they looked like one body). In 2006, astronomers set the following criteria for a planet: 1. must orbit a star, 2. its gravity must make it a sphere, 3. it cannot be a star, and 4. it must gravitationally clear its orbit of smaller objects (clearing its neighborhood)--it needs to be the most gravitationally dominant object in its orbit. This last point did not apply to Pluto, so it was downgraded to a dwarf.

If we really think about it, we realize that space is really much more than emptiness. There are lots of things out there in space. The kicker is that most of the stuff is not spread out evenly. Most of it is clumped together in large globs like stars. There really isn't very much stuff between these large gobs of stuff. On average, there is about 1 particle of matter in space for every cubic centimeter. That really isn't very much, way less dense than the air in our atmosphere.

One big bunch of stuff that we can find in space is called a nebula. These are large clouds of gas and dust. Most of the gas stuff is made of hydrogen and helium. Most of the dust stuff is made of carbon and iron. These clouds are huge, many times spanning multiple light years across. Most of these clouds are dark. There is very little movement of the particles within nebulae, so the temperatures are usually very, very cold. As far as we can guess, our solar system began like we believe most other star systems began, as a nebula cloud that began to condense in on itself to form our star, planets and other smaller bodies that we see in our solar system today.

Because the particles within a nebula are made of matter, they also have gravity. Pressure is generated between particles in a nebula as they bump into each other. These two forces counter balance each other in a nebula to yield a net movement that is very slight. The particles within the nebula are mostly at an equilibrium--not moving toward or away from each other. In order for the cloud to begin to condense, this balance between forces must be disrupted.


Voir la vidéo: VOICI COMMENT NETTOYER LE COLON POUR PERDRE DU VENTRE,MAIGRIR TRES VITE! (Août 2021).