Astronomie

L'interféromètre appelé « Gravity » peut-il mesurer « quelques centimètres sur la Lune » ?

L'interféromètre appelé « Gravity » peut-il mesurer « quelques centimètres sur la Lune » ?

Le Very Large Telescope de Phys.org voit des étoiles danser autour d'un trou noir supermassif, ce qui prouve qu'Einstein fait le bon lien avec plusieurs vidéos de l'ESO, dont Interview avec Reinhard Genzel (en anglais). Après08:51dans la vidéo, le professeur Genzel dit :

Nous prenons donc quatre télescopes de classe 8 mètres de l'Observatoire européen austral, le Very Large Telescope au Chili, et les avons combinés optiquement à un télescope équivalent de 130 mètres, et plus le télescope est grand, meilleure est la résolution.

Donc avec cet interféromètre, appelé Gravity, nous pouvons mesurer en gros quelques centimètres sur la Lune si vous voulez, et cela nous donne la précision de vraiment vous savez clouer le mouvement d'une étoile autour d'un trou noir.

À la question Est-ce si difficile de voir les atterrisseurs de la lune d'Apollo via le télescope terrestre? J'ai récemment écrit Oui, c'est toujours le cas. puis a demandé L'interféromètre optique de Magdalena Ridge sera-t-il capable d'imager des objets étendus comme la surface de la Lune ?, mais si la gravité peut résoudre quelques centimètres sur la Lune, elle devrait être capable de photographier tous les sites d'alunissage.

Question: Le professeur Genzel s'est-il mal exprimé, signifiant peut-être que la résolution est de quelques centimètres à la distance de la Station spatiale internationale, ou Gravity a-t-il au moins théoriquement une résolution de quelques centimètres à la distance de la Lune ?

Je sais que trois ordres de grandeur, c'est assez petit pour les astrophysiciens, mais comme la référence est La lune et il y a des trucs dessus qu'on aimerait voir, dans ce cas les esprits curieux veulent savoir !

Pour info il y a aussi Interview avec Reinhard Genzel (en allemand); ça peut être intéressant de comparer.


Une ligne de base de 130 m fonctionnant à 2 microns donne une résolution théorique de $2x 10^{-6}/130$ radians. À une distance de 400 000 km, cela se traduit par 6 m.

Je suppose que Genzel fait référence à la précision avec laquelle la position d'une source ponctuelle de lumière peut être mesurée. Ce n'est pas la même chose que la plus petite chose que vous pouvez imaginer. Le centroïde d'une gaussienne peut être mesuré beaucoup plus précisément que sa FWHM.

Les sites d'alunissage ont été photographiés par l'orbiteur de reconnaissance lunaire. Si la brigade des chapeaux en aluminium ne le croit pas, elle ne croira en aucun cas une image interférométrique reconstruite.


Voir la vidéo: Létoile supergéante rouge Bételgeuse, nous a-t-elle fait un clin dœil? par Miguel MONTARGÈS (Août 2021).