Astronomie

Puis-je voir Jupiter, Saturne, Mars et Vénus avec le télescope Spectra Optics 600x50 ?

Puis-je voir Jupiter, Saturne, Mars et Vénus avec le télescope Spectra Optics 600x50 ?

Est-il possible de voir Jupiter, Saturne, Mars et Vénus avec le télescope Spectra Optics 600x50 ? Et même la lune ?

Voici la description du télescope :

Convivial et facile à installer avec un grossissement jusqu'à 100x. Un télescope est un outil d'apprentissage et de découverte qui convient aussi bien aux grands qu'aux petits. Ce modèle est plus grand et a une optique nettement meilleure que le télescope que Galileo Galilei a utilisé lors de ses découvertes astronomiques il y a des centaines d'années. Grossit de 30 à 100x. Les jumelles du viseur (5x24 mm) permettent de calibrer approximativement le télescope et le support est facile à monter. Distance focale 600 mm. Ouverture légère 50 mm. Poids environ 3,1 kg. Vivez incl. 2 oculaires.**


D'une manière générale, vous ne devriez jamais acheter de télescope qui s'annonce en termes de grossissement.

Les télescopes à ce niveau ne sont malheureusement que des jouets qui serviront plus à frustrer qu'à ravir.

Ces télescopes sont fabriqués presque exclusivement à partir de pièces en plastique - le tube optique, le porte-oculaire, même les oculaires sont en polymère et non en verre. Les trépieds sont en aluminium fragile.


Si vous n'avez que 50 € à dépenser, vous pouvez acheter une paire de jumelles 8x42 ou 10x50. A ce prix, ce ne sera pas une bonne paire de jumelles, mais elles vous montreront beaucoup d'objets dans le ciel nocturne que vous ne pouvez pas voir à l'œil nu seul.

Plus de points positifs en faveur des jumelles :

  • vous pouvez les utiliser pendant la journée
  • ils sont très portables
  • ils continueront à être utiles pendant que vous continuez dans le hobby --- J'utilise toujours mes 40 € 10x50s pour balayer le ciel même si j'ai un réflecteur et un réfracteur ; chaque instrument donne une vue différente

Alternativement, vous pouvez mettre ces 50 € sur un compte d'épargne, puis essayer d'y ajouter à chaque fois que vous en avez l'occasion. Votre objectif serait d'économiser environ 200 €

Un télescope généralement reconnu comme étant l'un des meilleurs télescopes de démarrage est un réflecteur 130 mm F5 vendu aux USA sous le nom « Astronomers Without Borders OneSky » et en Europe sous la marque Sky Watcher sous le nom « Heritage 130p ».

C'est un réflecteur newtonien sur une monture Dobson. Il a une ouverture suffisamment grande pour vous montrer des détails sur Jupiter, Saturne et Mars (au moins autour de l'opposition).


Entre les jumelles à 50 € et le réflecteur à 200 €, il existe de nombreux réfracteurs achromatiques, mais j'hésite à recommander l'un d'entre eux car vous souhaitez principalement observer des planètes :

Lorsque la lumière traverse l'objectif d'un télescope à réfraction, différentes longueurs d'onde sont diffractées de différentes quantités, ce qui entraîne une séparation des couleurs qui est plus visible avec des objets lumineux.

Les planètes sont parmi les objets les plus brillants que nous observons.


En outre, bon nombre des réfracteurs susmentionnés souffrent également d'une qualité de construction moins que brillante, ce qui est une autre raison d'opter pour le réflecteur de 130 mm. Voici comment j'y pense :

À ce prix, vous voulez vous assurer que le plus d'argent possible est investi dans ce qui est important : l'optique.

Tout le reste : oculaires groupés, diagonales, trépieds, montures équatoriales,… tout cela coûte de l'argent, et l'argent investi dans ces composants est de l'argent qui n'est pas investi dans l'optique.

C'est pourquoi un réflecteur newtonien sur un Dobson est le plus logique : les optiques sont des miroirs et la monture est un couple de morceaux de bois. Les télescopes ne sont pas plus simples que cela :-)


Vous avez mentionné dans un commentaire qu'il était difficile de trouver le Heritage 130p en Europe.

À l'heure actuelle, il est difficile de trouver des télescopes n'importe où - la pandémie a créé de nombreux nouveaux astronomes amateurs et a également affecté l'approvisionnement en provenance de Chine.

Voici une courte liste de magasins européens auxquels je peux penser et que vous voudrez peut-être consulter :

  • Astroshop
  • Bresser
  • Optique Première Lumière
  • Service Teleskop

Parmi ceux-ci, si vous recherchez de bonnes affaires, gardez un œil sur les pages d'offres spéciales de Bresser et de FLO. (Si vous êtes dans l'UE, soyez prudent en commandant chez FLO car ils sont basés au Royaume-Uni et vous devrez payer des taxes supplémentaires sur vos commandes). Bresser est probablement l'endroit où j'ai réussi à faire les meilleures affaires.

Enfin, pensez à acheter d'occasion. Votre argent ira beaucoup plus loin.


Informations sur le produit pour le jeu de filtres couleur Meade série 4000

le Ensemble de filtres de couleur Meade série 4000 permettent l'observation et la photographie des détails de la surface planétaire qui sont souvent pratiquement invisibles sans filtration. Choisissez le filtre ou le jeu de filtres qui répond le mieux à vos besoins et voyez ce que vous avez manqué ! Utilisez des filtres individuellement ou empilés pour obtenir une filtration sélective du spectre de couleurs visuel. Ensembles de filtres de couleur Meade Series 4000 1, 2 et 3 sont fabriqués à partir du meilleur verre optique, chaque filtre a son spectre de couleurs teint dans le verre au lieu d'être fait avec des revêtements de couleur inférieure. Tous les filtres de la Ensemble de filtres de couleur Meade Series 4000 #1-#3 sont revêtus d'un revêtement antireflet des deux côtés du verre pour des performances optimales et sont filetés et compatibles avec tous les oculaires Meade séries 4000 et 5000.


Les références:

Albrecht et al. 1991, ApJ, 374, L65

Albrecht et al. 1994, ApJ, 435, L75

Atreya, S.K. et al. 1995, GRL, 22 1625

Ballester, G.E. et al. 1994, Icare, 88, 1

Barker, E. S. 1979, GRL, 6, 117

Barnet, C.D., Westphal, J.A., Beebe, R.F., & Huber, L.F. 1992, Icarus, 100, 499

Beebe, R.F., Barnet, C., Sada, P.V., & Murrell, A.S. 1992, Icarus, 95, 163

Bertaux, J.-L., Clarke, J. T., Mumma, M., Owen, T., & Quemerais, E. 1992, dans La science avec le télescope spatial Hubble, P. Benvenuti et E. Schreier, ESO, 459

Bosh, A. & Rivkin, X. 1995, BAAS, 27, 77 également IAU Circ #6192 et soumis à Science, 1996

Buie, M.W., Tholen, D.J., & Horne, K. 1992, Icarus, 79, 38

Caldwell, J., Turgeon, B., & Hua, X.-M. 1992, Sciences, 257, 1512

Caldwell, J. et al. 1992, Icare, 97, 1

Clancy, T. et al. 1996a, Icare, sous presse

Clancy, T. et al. 1996b, soumis à JGR

Clarke, J.T. et al. 1995a, Sciences, 267, 1302

Clarke, J.T. et al. 1995b, BAAS, 27, 1149

Clarke, JT, Ben-Jaffel, L., Vidal-Madjar, A., Gladstone, GR, Waite, Jr, JH, Prange, R., Gerard, J.-C., Ajello, J., & James, G 1994, ApJ, 430, L73

Conway, R.R., McCoy, R.P., Barth, C.A., & Lane, A.L. 1979, GRL, 6, 629

Dollfus, A., Auriere, M., & Santer, R. 1979, AJ, 84, 1419

Dols, V., Gérard, J.-C., Paresce, F., Prange, R., & Vidal-Madjar, A. 1992, GRL, 19, 1803

Elliot, J.J., & Young, L.A. 1992, AJ, 103, 991

Esposito, L.W. 1984, Science, 223, 1072

Esposito, L.W. et al. 1988, JGR, 93 5267

Gerard, J.-C., Dols, V., Grodent, D., Waite, J.H., Gladstone, G.R., & Prange, R. 1995, GRL, 22, 2685

Gérard, J.-C., Dols, V., Paresce, F., & Prange, R. 1993, JGR 98, 18793

Gerard, J.-C., Grodent, D., Prange, R., Waite, JH, Gladstone, GR, Dlos, V., Paresce, F., Storrs, A., Ben Jaffel, L., & Franke, KA 1994, Sciences, 266, 1675

Hall, D.T. et al. 1995a, Nature, 373, 677

Hall, D.T. et al. 1995b, BAAS, 27, 1131

Hammel, H.B. et al. 1995a, Sciences, 267, 1288

Hammel, H.B. et al. 1995b, Sciences, 268, 1740

Ingersoll, A.P. et Kanamori, H. 1995, BAAS, 27, 1128

James, P. et al. 1994, Icare, 109, 79

Kim, Y.H., Caldwell, J.J., & Fox, J.L. 1994, ApJ, 447, 906

Lellouch, E., Belton, M., De Pater, I., Paubert, G., Gulkis, S., & Encrenaz, T. 1992, Icarus, 98, 271

Lemmon, M.T., Karkoschka, E., & Tomasko, M. 1995, Icarus, 113, 27

Martin, L.J. et al. 1995, BAAS, 27, 1061

McGrath, M.A. et al. 1993, ApJ, 415, L55

McGrath, M.A. et al. 1995a, Sciences, 267, 1313

McGrath, M.A. et al. 1995b, BAAS, 27, 1118

Na, C. & Esposito, L. W. 1995, BAAS, 27, 1071

Na, C. Y., Esposito, L. W., & Skinner, T. E. 1990, JGR, 95, 7485

Nelson, R.N. et al. 1987, Icare, 72, 358

Nicholson, P. et al. 1995, AIU Circ 6243

Noll, K.S. et al. 1995a, Sciences, 267, 1307

Noll, K.S. et al. 1995b, BAAS, 27, 111

Null, G.W. et al. 1993, AJ, 105, 2319

Owen, T. & Sagan, C. 1972, Icare, 16, 557

Paresce, F. et al. 1992, A&A, 262, 617

Sartoretti, P. et al. 1994, Icare, 108, 272

Sartoretti, P. et al. 1994, JGR, 100, 7523

Spencer, J.S. et al. 1994, BAAS, 26, 1135

Spencer, J.S. et al. 1995, BAAS, 27, 1160

Shemansky, D.E. et al. 1993, Nature, 363, 329

Stewart, A. I. F., Anderson, D. E., Esposito, L. W., & Barth, C. A. 1979, Science, 203, 777


Puis-je voir Jupiter, Saturne, Mars et Vénus avec le télescope Spectra Optics 600x50 ? - Astronomie


ASTRONOMIE 10 Conférences sur Power Point : Perspectives sur l'Univers (Ci-dessous, copyright, Dr. Phil Petersen)

ASTR 30 ? Cliquez sur Lien : Astronomie 30 Conférences et liens.

ASTR 40 ? Cliquez sur Lien : Astronomie 40 Conférences et liens.

Chanson Star of Grace : interprétée par Katie Cash, guitare solo - Stephen Petersen, écrite par Dr. Petersen.

Conférence 1 Perspective globale : télescope spatial Hubble, unités, zoom cosmique.

Conférence 2 Perspective globale : une brève histoire dans le temps.

Conférence 3 Du point de vue de la Terre : coordonnées célestes, précession des équinoxes, astrologie ?

Conférence 4 Du point de vue de la Terre : Mouvement des étoiles, du soleil et des planètes dans le ciel.

Conférence 5 Du point de vue de la Terre : mouvement lunaire et histoire de l'astronomie

Conférence 6 Du point de vue du soleil : Aristarque, le rasoir d'Occam, la théorie copernicienne, Giordano Bruno, les lois du mouvement planétaire de Brahe & Kepler.

Conférence 7 Du point de vue du soleil : Galilée et ses découvertes--mouvement inertiel, gravité, mouvement relatif, support du système centré sur le soleil, & observations.

Conférence 8 Les découvertes de Newton : 3 lois du mouvement, loi de la gravité, télescope réfléchissant et applications.

Conférence 9 Relativité restreinte d'Einstein : postulats et conséquences extraordinaires -- Dilatation du temps, contraction de Lorentz, E = mc^2, etc.

Conférence 10 Relativité Générale - Une Théorie de la Gravité : ingrédients, applications et preuve.

Conférence 11 Lumière : caractéristiques des ondes, spectres, effet Doppler, loi r^2 de la lumière

Leçon 12 Optique et télescopes : réflexion, réfraction, miroirs, lentilles, types de télescopes, puissances et vision.

Conférence 13 Introduction au système solaire : Système Terre-Lune, Eclipses.

Conférence 14 La Lune : Origine et caractéristiques.

Conférence 15 La Terre : origine et caractéristiques

Conférence 16 Le système solaire : théorie nébulaire de la formation, loi de Bode et science de la planétologie

Conférence 21 Saturne, Uranus, Neptune, Pluton et leurs lunes.

Conférence 22 Débris du système solaire : astéroïdes, comètes et météores.

Conférence 23 Le Soleil : caractéristiques, fusion et cycle solaire.

Conférence 24 Caractéristiques des étoiles : distance, luminosité et taille.

Conférence 25 Classifications des étoiles, Diagramme de Herzsprung-Russell et Life-Track, Systèmes à étoiles multiples

Conférence 26 Étoiles variables (Céphéides), Milieu interstellaire, Vitesse stellaire

Conférence 27 La vie des étoiles : Protostar, naissance, séquence principale, géant, dernier souffle - nébuleuse ou supernova planétaire, mort - naine blanche, étoile à neutrons, trou noir.

Conférence 28 Trous noirs : caractéristiques et découvertes, trous de ver, trous blancs, amas stellaires.

Conférence 29 Perspective galactocentrique : La Voie lactée, ses caractéristiques et sa structure, son origine ?

Conférence 30 Caractéristiques et classes des galaxies, matière noire et énergie, loi de Hubble, votre adresse cosmique - amas et superamas.

Conférence 31 Évolution galactique : quasars, galaxies actives et radio, et le rôle des trous noirs (et blancs ?) supermassifs.

Conférence 32 Cosmologie : Terminologie, Cosmologie d'avant 1998, Théorie de l'inflation

Leçon de clôture Les Oubliés : des points de vue uniques en Astronomie et en Physique qui ont été négligés.

CONFÉRENCES AVEC AUDIO (format mp4) :

Conférence 1 Perspective globale : télescope spatial Hubble, unités, zoom cosmique.

Conférence 2 Perspective globale : une brève histoire dans le temps.

Conférence 3 Du point de vue de la Terre : coordonnées célestes, précession des équinoxes, astrologie ?

Conférence 4 Du point de vue de la Terre : Mouvement des étoiles, du soleil et des planètes dans le ciel.

Conférence 5 Du point de vue de la Terre : mouvement lunaire et histoire de l'astronomie

Conférence 6 Du point de vue du soleil : Aristarque, le rasoir d'Occam, la théorie copernicienne, Giordano Bruno, les lois du mouvement planétaire de Brahe & Kepler.

Conférence 7 Du point de vue du soleil : Galilée et ses découvertes--mouvement inertiel, gravité, mouvement relatif, support du système centré sur le soleil, & observations.

Conférence 8 Les découvertes de Newton : 3 lois du mouvement, loi de la gravité, télescope réfléchissant et applications.

Conférence 9 Relativité restreinte d'Einstein : postulats et conséquences extraordinaires -- Dilatation du temps, contraction de Lorentz, E = mc^2, etc.

Conférence 10 Relativité Générale - Une Théorie de la Gravité : ingrédients, applications et preuve.

Conférence 11 Lumière : caractéristiques des ondes, spectres, effet Doppler, loi r^2 de la lumière

Leçon 12 Optique et télescopes : réflexion, réfraction, miroirs, lentilles, types de télescopes, puissances et vision.

Conférence 13 Introduction au système solaire : Système Terre-Lune, Eclipses.

Conférence 14 La Lune : Origine et caractéristiques.

Conférence 15 La Terre : origine et caractéristiques

Conférence 16 Le système solaire : théorie nébulaire de la formation, loi de Bode et science de la planétologie

Conférence 21 Saturne, Uranus, Neptune, Pluton et leurs lunes.

Conférence 22 Débris du système solaire : astéroïdes, comètes et météores.

Conférence 23 Le Soleil : caractéristiques, fusion et cycle solaire.

Conférence 24 Caractéristiques des étoiles : distance, luminosité et taille.

Conférence 25 Classifications des étoiles, Diagramme de Herzsprung-Russell et Life-Track, Systèmes à étoiles multiples

Conférence 26 Étoiles variables (Céphéides), Milieu interstellaire, Vitesse stellaire

Conférence 27 La vie des étoiles : protostar, naissance, séquence principale, géant, dernier souffle - nébuleuse ou supernova planétaire, mort - naine blanche, étoile à neutrons, trou noir.

Conférence 28 Trous noirs : caractéristiques et découvertes, trous de ver, trous blancs, amas stellaires.

Conférence 29 Perspective galactocentrique : La Voie lactée, ses caractéristiques et sa structure, son origine ?

Conférence 30 Caractéristiques et classes des galaxies, matière noire et énergie, loi de Hubble, votre adresse cosmique - amas et superamas.

Conférence 31 Évolution galactique : quasars, galaxies actives et radio, et le rôle des trous noirs (et blancs ?) supermassifs.

Conférence 32 Cosmologie : Terminologie, Cosmologie d'avant 1998, Théorie de l'inflation

Leçon de clôture Les Oubliés : des points de vue uniques en Astronomie et en Physique qui ont été négligés.

1. Utilisez Internet Explorer.
2. Une connexion rapide est utile, car une partie de l'art se trouve dans de très gros fichiers.
3. Assurez-vous d'activer Active X --ignore les avertissements.
4. Vous pouvez faire glisser la limite à gauche de la diapositive vers la gauche pour agrandir la diapositive.
5. Utilisez les commandes à bascule au bas du cadre.


Télescopes

Le télescope nordique optique (NOT) à l'observatoire de Roque de los Muchachos en juin 2001. La hauteur de l'observatoire au-dessus de l'océan Atlantique garantit qu'il est presque toujours au-dessus des nuages. Image reproduite avec l'aimable autorisation de Wikipédia.

Qu'est-ce qu'un télescope ?

Un télescope est un instrument qui aide à l'observation d'objets éloignés en collectant le rayonnement électromagnétique (comme la lumière visible). Les premiers télescopes pratiques connus ont été inventés aux Pays-Bas au début du XVIIe siècle, utilisant des lentilles en verre. Ils ont trouvé une utilisation dans les applications terrestres et l'astronomie. En quelques décennies, le télescope à réflexion a été inventé, qui utilisait des miroirs. Au 20e siècle, de nombreux nouveaux types de télescopes ont été inventés, notamment les radiotélescopes dans les années 1930 et les télescopes infrarouges dans les années 1960. Le mot télescope désigne désormais une large gamme d'instruments détectant différentes régions du spectre électromagnétique, et dans certains cas d'autres types de détecteurs.

Types de télescopes I

Télescope réfracteur :

Un télescope réfracteur ou réfracteur est un type de télescope optique qui utilise une lentille comme objectif pour former une image (également appelé télescope dioptrique). La conception de la lunette astronomique était à l'origine utilisée dans les lunettes d'espionnage et les télescopes astronomiques, mais est également utilisée pour les objectifs de caméra à longue focale. Bien que les grands télescopes à réfraction aient été très populaires dans la seconde moitié du XIXe siècle, pour la plupart des recherches, le télescope à réfraction a été remplacé par le télescope à réflexion.

Lunette de 8 pouces (20 cm) aux observatoires du Chabot Space & Science Center à Oakland, en Californie. Crédit : Wikipédia

Télescope à réflexion

Un télescope à réflexion (également appelé réflecteur) est un télescope optique qui utilise un seul ou une combinaison de miroirs incurvés qui réfléchissent la lumière et forment une image. Le télescope réflecteur a été inventé au 17ème siècle comme alternative au télescope réfracteur qui, à cette époque, était une conception qui souffrait d'aberrations chromatiques sévères. Bien que les télescopes réfléchissants produisent d'autres types d'aberrations optiques, c'est une conception qui permet des objectifs de très grand diamètre. Presque tous les grands télescopes utilisés dans la recherche en astronomie sont des réflecteurs. Les télescopes à réflexion se présentent sous de nombreuses variantes de conception et peuvent utiliser des éléments optiques supplémentaires pour améliorer la qualité de l'image ou placer l'image dans une position mécaniquement avantageuse. Étant donné que les télescopes réfléchissants utilisent des miroirs, la conception est parfois appelée télescope « catoptrique » 8221. La gamme de télescopes réfléchissants est de taille –, d'un télescope d'arrière-cour au télescope Hubble en orbite terrestre.

Télescope à réflecteur équatorial Meade 114EQ-AR. Crédit : Meade Le télescope spatial Hubble vu depuis le départ de la navette spatiale Atlantis, volant la mission d'entretien 4 (STS-125), le cinquième et dernier vol spatial habité. Image de la NASA.

Types de télescope II

Le nom “télescope” couvre une large gamme d'instruments. La plupart détectent le rayonnement électromagnétique, mais il existe des différences majeures dans la façon dont les astronomes doivent procéder pour collecter la lumière (rayonnement électromagnétique) dans différentes bandes de fréquences. Les télescopes peuvent être classés selon les longueurs d'onde de la lumière qu'ils détectent :

Télescope optique :

Un télescope optique recueille et focalise la lumière principalement de la partie visible du spectre électromagnétique (bien que certains fonctionnent dans l'infrarouge et l'ultraviolet). Les télescopes optiques augmentent la taille angulaire apparente des objets distants ainsi que leur luminosité apparente. Pour que l'image soit observée, photographiée, étudiée et envoyée à un ordinateur, les télescopes fonctionnent en utilisant un ou plusieurs éléments optiques incurvés, généralement constitués de lentilles de verre et/ou de miroirs, pour recueillir la lumière et d'autres rayonnements électromagnétiques pour apporter ce lumière ou rayonnement vers un point focal. Les télescopes optiques sont utilisés pour l'astronomie et dans de nombreux instruments non astronomiques, notamment : les théodolites (y compris les transits), les longues-vues, les monoculaires, les jumelles, les objectifs de caméra et les lunettes d'espionnage. Il existe trois principaux types d'optiques :

1. La lunette astronomique qui utilise des lentilles pour former une image.
2. Le télescope à réflexion qui utilise un agencement de miroirs pour former une image.
3. Le télescope catadioptrique qui utilise des miroirs combinés à des lentilles pour former une image.

Au-delà de ces types optiques de base, il existe de nombreux sous-types de conception optique variable classés selon la tâche qu'ils effectuent, tels que les astrographes, les chercheurs de comètes, le télescope solaire, etc.

Image typique du télescope réfracteur optique par Jim Mills de Fotolia.com

Radiotélescopes :

Les radiotélescopes sont des antennes radio directionnelles utilisées pour la radioastronomie. Les paraboles sont parfois constituées d'un treillis métallique conducteur dont les ouvertures sont plus petites que la longueur d'onde observée. Les radiotélescopes multi-éléments sont construits à partir de paires ou de groupes plus importants de ces paraboles pour synthétiser de grandes ouvertures « virtuelles » dont la taille est similaire à la séparation entre les télescopes. Ce processus est connu sous le nom de synthèse d'ouverture. En 2005, la taille record actuelle de la matrice est plusieurs fois la largeur de la Terre, en utilisant des télescopes spatiaux d'interférométrie à très longue base (VLBI) tels que le VSOP (Programme d'observatoire spatial VLBI) japonais HALCA (Highly Advanced Laboratory for Communications and Astronomy). ) Satellite. La synthèse d'ouverture est maintenant également appliquée aux télescopes optiques à l'aide d'interféromètres optiques (réseaux de télescopes optiques) et d'interférométrie à masquage d'ouverture sur des télescopes à simple réflecteur. Les radiotélescopes sont également utilisés pour collecter le rayonnement micro-ondes, qui est utilisé pour collecter le rayonnement lorsque la lumière visible est obstruée ou faible, comme celle des quasars. Certains radiotélescopes sont utilisés par des programmes tels que SETI et l'Observatoire d'Arecibo pour rechercher la vie extraterrestre.

Le radiotélescope d'Arecibo à Porto Rico. Image reproduite avec l'aimable autorisation de SETI.

Télescopes à rayons X :

Les télescopes à rayons X peuvent utiliser des optiques à rayons X, comme les télescopes Wolter composés de miroirs en forme d'anneau faits de métaux lourds capables de réfléchir les rayons à quelques degrés seulement. Les miroirs sont généralement une section d'une parabole tournée et une hyperbole, ou ellipse. En 1952, Hans Wolter a décrit 3 façons de construire un télescope en utilisant uniquement ce type de miroir. Des exemples d'observatoire utilisant ce type de télescope sont l'observatoire Einstein, ROSAT et l'observatoire Chandra X-Ray. D'ici 2010, les télescopes à rayons X à focalisation Wolter sont possibles jusqu'à 79 keV.

Observatoire de rayons X Chandra dans l'espace. Image de la NASA.

Télescopes à rayons gamma :

Les télescopes à rayons gamma sont généralement installés sur des satellites en orbite autour de la Terre ou sur des ballons volant à haute altitude, car l'atmosphère terrestre est opaque à cette partie du spectre électromagnétique. Cependant, les rayons X et les rayons gamma à haute énergie ne forment pas une image de la même manière que les télescopes aux longueurs d'onde visibles. Un exemple de ce type de télescope est le télescope spatial à rayons gamma Fermi. La détection de rayons gamma à très haute énergie, avec une longueur d'onde plus courte et une fréquence plus élevée que les rayons gamma ordinaires, nécessite une spécialisation plus poussée. Un exemple de ce type d'observatoire est VERITAS. Les rayons gamma de très haute énergie sont toujours des photons, comme la lumière visible, alors que les rayons cosmiques comprennent des particules comme des électrons, des protons et des noyaux plus lourds.
Une découverte en 2012 pourrait permettre de focaliser les télescopes à rayons gamma. À des excitations photoniques supérieures à 700 keV, l'indice de réfraction recommence à augmenter.

Système de réseau de télescopes gamma d'imagerie par rayonnement très énergétique. Image reproduite avec l'aimable autorisation de l'observatoire Fred Lawrence Whipple

Utilisation de plusieurs images de plusieurs télescopes :

Différents types de télescopes, fonctionnant dans différentes bandes de longueurs d'onde, fournissent des informations différentes sur le même objet. Ensemble, ils offrent une compréhension plus complète.

Une vue large de 6 pouces du reste de la supernova de la nébuleuse du Crabe, vue à différentes longueurs d'onde de la lumière par divers télescopes. Crédit : NASA


Filtres planétaires et lunaires - Visuel

Je ne fais que du visuel avec un apo de 6 pouces en utilisant une monture alt-az. J'ai utilisé un O-III pour les nébuleuses avec succès sur mon site sombre au cours de l'été. Maintenant, je suis de retour en ville avec un LP typique et je me concentre davantage sur la lune et les planètes.

Le filtre de la nébuleuse O-III était excellent pour faire ressortir les détails de la nébuleuse du voile difficile à voir.

J'ai besoin d'aide pour les filtres planétaires et lunaires. Mon plan est d'utiliser un filtre de 2" au départ de la diagonale (est-ce la meilleure position ?) pour visualiser les planètes et la lune.

Ma question est : quels filtres 2" dois-je acheter ? Quels sont les meilleurs ?

Je ne veux pas en faire trop. à la recherche d'un bon filtre pour chacun des éléments suivants :

Tout avis sera le bienvenu

#2 DLudeurs

Pour Jupiter, un joli filtre bleu 2" #80A (comme celui-ci https://www.highpoin. BCABEgIFFfD_BwE ) fera ressortir la Grande Tache Rouge.

#3 Auguste

J'ai un grand ensemble de filtres de couleur de 1,25". Je ne les ai utilisés que quelques fois en près de 2 ans.

Je recommanderais un filtre polarisant variable pour atténuer la luminosité à faible puissance et peut-être un filtre orange pour une visualisation diurne. En dehors de cela, ils sont à peu près un gaspillage d'argent.

#4 joyeuse patelle

les filtres rouges sont incroyables pour améliorer les détails de surface sur mars. le bleu pour Jupiter, comme indiqué ci-dessus, mais le rouge peut également être bon pour une structure à petite échelle. le bleu montre également bien les nuages ​​et les calottes glaciaires sur mars.

Je dirais donc un filtre bleu et un filtre rouge - mais je ne peux pas être plus précis.

#5 DLudeurs

Orion a un filtre lunaire de 2 pouces à 13 % de transmission https://www.amazon.c. r/dp/B00D3F7HSW qui diminuera la luminosité intense de la lune. J'ai la version 1.25", et ça marche bien.

Édité par DLuders, 30 septembre 2017 - 10h41.

#6 DLuders

Agena Astro a cet excellent article sur "Choisir un filtre couleur/planétaire" : http://agenaastro.co. filtre-ary.html . Il contient un tableau utile pour montrer quels filtres de couleur sont les meilleurs pour chaque planète et la Lune.

#7 HowardSkies

Et Saturne ? jaune foncé?

#8 HowardSkies

Agena Astro a cet excellent article sur "Choisir un filtre couleur/planétaire" : http://agenaastro.co. filtre-ary.html . Il contient un tableau utile pour montrer quels filtres de couleur sont les meilleurs pour chaque planète et la Lune.

Le graphique est super. maintenant j'en sais plus et je suis plus confus lol!

#9 Renard lunaire

Personnellement, j'ai trouvé que le rouge pour Mars rendait la vue trop sombre.

Ma recommandation est soit un bleu #80A, soit le néodyme Baader pour Mars et Jupiter, un polariseur variable pour la Lune et Vénus, et non filtré pour Saturne. Un jaune #12 peut apporter un léger boost sur les anneaux mais l'amélioration est souvent marginale. Saturne a souvent fière allure sans filtre.

#10 russell23

Si je n'avais qu'un seul filtre pour la Lune, ce serait le #21 Orange. C'est le filtre le plus efficace pour améliorer les caractéristiques lunaires.

Autres filtres qui améliorent bien les caractéristiques lunaires : #56 vert et #12 jaune foncé.

Un autre filtre que j'aime beaucoup pour la Lune est le filtre à saumon #85. Il n'améliore pas les caractéristiques aussi fortement que les autres, mais il laisse à la lune une couleur plus naturelle si cela vous intéresse.

Je n'utilise pas de filtres pour les planètes mais d'autres vous y donnent de bons conseils.

#11 Starman1

--filtre polarisant variable (adapté au grossissement et aux différences de phase de la Lune)

--#15 jaune (améliore le contraste)

--Baader Contrast Booster (meilleure image globale de Mars)

--rouge/orange #23A (pour les marques sombres)

--#15 jaune (pour les tempêtes de poussière)

--tout filtre bleu (pour les calottes glaciaires, les nuages ​​des membres)

--#30 magenta (améliore les marques sombres et les nuages ​​en même temps

--tout filtre bleu (améliore les bandes plus sombres)

--#12 ou #15 jaune (améliore les détails dans les anneaux)

--tout filtre bleu (améliore les bandes à la surface de la planète)

Filtres bleus : clair (82A) pour les petits télescopes, moyen (80A) pour les télescopes 6"+, sombre (38A) pour les télescopes 15"+

Chacun des objets ci-dessus m'a donné une meilleure image sans filtre, à l'exception de Mars, lorsque le filtre Baader a bien fonctionné jusqu'à 493X.

--filtre à bande étroite "de type UHC"

Nébuleuse Wolf-Rayet Excitation :

Il existe des exceptions à ce qui précède, mais en règle générale.

#12 Dessinateur

Le meilleur filtre lunaire pour votre télescope serait, à mon avis, un grossissement plus important - à moins que vous ne prévoyiez d'observer le pleine lune à faible puissance. Dans ce cas, un "filtre lunaire" dédié peut s'avérer utile.

Pour les planètes, commencez par acquérir de l'expérience en les observant sans filtres. Décidez ensuite des fonctionnalités que vous souhaitez subtilement améliorer le contraste de. Ensuite, vous pouvez utiliser diverses ressources/tableaux pour décider quels filtres obtenir.

Si vous préférez ignorer les conseils ci-dessus, collectez tous les filtres colorés que vous pouvez trouver (ils ont tous une utilité) et commencez à les expérimenter.

En règle générale, les effets des filtres de couleur ont tendance à être subtils - si subtils que de nombreuses personnes ne remarquent aucun avantage au-delà d'une image plus sombre et colorée. Cela étant dit, un observateur assez fin, assez expérimenté pourra remarquer les effets subtils et positifs sur le contraste de certains traits au prix d'un contraste réduit (voire de la disparition) d'autres traits.

P.S. En ce qui concerne les filtres de couleur, je m'en tiendrais à la taille de 1,25 pouce. Cette taille est plus courante, moins chère et plus utile.

#13 KarlL

Les conseils de Sketcher sont excellents. J'ajouterais qu'il ne faut pas s'attendre à des changements que seule une excellente vision et une plus grande ouverture produisent.

Le magenta et le saumon fonctionnent bien pour Jupiter Ils sont disponibles au format 1,25" chez VernonScope. CEPENDANT, vous aurez besoin de l'adaptateur qui va entre les filetages de votre oculaire et les filetages du filtre VernonScope. filetages non standard L'adaptateur est naturellement disponible chez VernonScope.

J'ai trouvé que, pour la plupart, un filtre à densité neutre ou un polariseur variable (pas synonyme l'un de l'autre) sont plus efficaces. Les filtres atténuent la luminosité, plus certains que d'autres. Certains rouges et bleus sont plus "efficaces" dans des ouvertures plus grandes que dans les Maksutov et les réfracteurs populaires de 60 à 100 mm pour cette raison. Il y a un violet de Wratten qui, je crois, a une transmittance de 1%. (NE JAMAIS utiliser cela pour un "filtre solaire oculaire". IL N'Y A PAS DE TELLE CHOSE.)

Dans mon expérimentation occasionnelle, quand il y avait plus de taches solaires, j'ai utilisé divers filtres verts, bleus et jaunes EN CONJONCTION avec un filtre d'ouverture très bien fixé sur deux Maksutov 90 mm différents. Les résultats suggèrent une amélioration possible des détails de l'ombre et de la pénombre, mais cela pourrait être dû à une simple atténuation. Je le dis parce que mon filtre ND.6 m'aide très bien à différencier les détails. Le film BAADER que j'utilise produit une image essentiellement monochromatique. Y a-t-il eu un vrai changement de contraste en filtrant le fond blanc par rapport aux taches solaires « noires » ? Si tout cela semble faux, je demande sincèrement une correction. Il faut faire plus.

Edité par KarlL, le 30 septembre 2017 - 21:17.

#14 russell23

Le meilleur filtre lunaire pour votre télescope serait, à mon avis, un grossissement plus important - à moins que vous ne prévoyiez d'observer le pleine lune à faible puissance. Dans ce cas, un "filtre lunaire" dédié peut s'avérer utile.

Il y a deux raisons invoquées par les gens pour vouloir utiliser un filtre sur la Lune. La plupart des gens veulent juste réduire la luminosité. Dans ce cas, un grossissement plus important fait l'affaire.

Mais le filtre orange #21 fait un travail formidable pour améliorer le contraste des caractéristiques lunaires. Même si vous préférez la lune de couleur naturelle, l'orange #21 vaut toujours la peine d'avoir pour le changement de perspective occasionnel.


Programme des futurs astronomes de l'Observatoire X

Cette page est dédiée à présenter mon observatoire à la communauté et à échanger des idées et des discussions avec d'autres pour promouvoir l'astronomie auprès des étudiants sur les campus du monde entier. J'apprécie vos commentaires.

J'ai un observatoire personnel avec mon Meade-ACF 12" avec tous les types de filtres dans un Exploradome avec rotation automatisée, mais j'ai récemment enregistré mon Observatoire X, et un programme éducatif mobile 'Future Astronomer' en tant qu'entreprise. Ceci est mon site Web pour maintenant www.ObservatoryX.com

Voir comment Assemblée scolaire les programmes sont généralement des activités de jour menées sur les campus J'ai commencé avec des instruments qui peuvent être utilisés pendant la journée et qui sont facilement transportés sur les campus.

Je veux d'abord présenter nos deux télescopes solaires à la fois dédiés, modernes, légers et plug-n-play

Télescope à lumière blanche Orion 70 mm (FL 500) sur une monture iOptron Cube-G. Le télescope a une boussole, tandis que la monture a une bulle. Et le télescope Daystar Solar Scout 60 mm Hydrogen Alpha (FL 900) sur une monture iOptron Cube-G. Le télescope a une boussole, tandis que la monture a une bulle.

Les oculaires que j'utilise pour chaque résolution à 50x (10 mm et 18 mm) et les montures sont GPS et suivi solaire.

Modifié par Am33r, le 28 août 2020 - 04:20.

#2 jc482p

Ça à l'air amusant. Avec les restrictions COVID-19 partout maintenant, l'apprentissage à distance est assez important. Comment ça marche exactement ?

#3 E-Ray

Belle idée pour éduquer nos jeunes et les impliquer dans l'astronomie ! Vous pouvez regarder la lune pendant la journée lorsqu'elle est levée, alors pensez à l'ajouter à vos objectifs de jour !

#4 Am33r

Ça à l'air amusant. Avec les restrictions COVID-19 partout maintenant, l'apprentissage à distance est assez important. Comment ça marche exactement ?

Oui, l'état ici l'a où seuls 12 étudiants et 2 membres du personnel sont autorisés à être dans une salle de classe tout en respectant la règle de 6 'à part.

Pour ce cas particulier, les télescopes sont des activités de plein air, mais en plus de cela, nous avons 12 stations, chacune avec une petite orientation de l'éducateur et un programme conforme à la NGSS et se rapportant à la classe particulière. Les deux télescopes ci-dessus sont chacun dans une station, j'ajouterai plus de contenu à ce forum montrant plus de stations.

La deuxième option est la journée dédiée de l'Assemblée scolaire :

Le district compte 20 écoles, et un jour donné nous installons les instruments sur l'un des campus (dans une grande salle de classe et son patio) et les étudiants peuvent venir visiter le campus ce jour-là et utiliser des instruments pour mener des expériences simples et travailler sur des projets et des ateliers sur lesquels ils peuvent écrire plus tard dans le semestre en tant que projets pour les matières dans lesquelles ils sont. Cela fonctionne même si 100 étudiants visitent le campus le jour donné (évidemment un étudiant à la fois dans une station, ou quelques-uns qui feront le atelier/projet ensemble). Nous pouvons le faire pour tous les campus, une journée pour chacun.


Saturne avant l'arrivée de la sonde Cassini

Alors que le vaisseau spatial Cassini de la NASA se dirige vers un rendez-vous avec Saturne le 1er juillet 2004, le télescope spatial Hubble continue de prendre des photos époustouflantes de la planète la plus photogénique du système solaire. Cette dernière vue, prise le 22 mars 2004, est si nette que de nombreuses boucles individuelles peuvent être vues dans le plan de l'anneau de Saturne.

Bien que Hubble soit près d'un milliard de kilomètres plus loin de Saturne que la sonde Cassini, l'optique exquise de Hubble, associée à la haute résolution de sa caméra avancée pour les levés (ACS), lui permet de prendre des photos de Saturne qui sont presque aussi nettes que le large vues en angle de la planète entière au début de son approche. Bien sûr, Cassini dépassera finalement de loin la résolution de Hubble lors de sa rencontre rapprochée avec Saturne en effet, la netteté de Cassini a commencé à dépasser celle de Hubble lorsqu'elle s'est approchée à moins de 14 millions de miles (23 millions de km) de Saturne ce mois-ci.

Les expositions de la caméra Hubble dans quatre filtres (bleu, bleu-vert, vert et rouge) ont été combinées dans cette image, pour restituer des couleurs similaires à ce que l'œil verrait à travers un télescope focalisé sur Saturne. Les couleurs pastel subtiles des nuages ​​d'ammoniac-méthane tracent une variété de dynamiques atmosphériques. Saturne affiche sa structure en bandes familière, sa brume et ses nuages ​​à différentes altitudes. Comme Jupiter, toutes les bandes sont parallèles à l'équateur de Saturne. Même les magnifiques anneaux, à presque leur inclinaison maximale vers la Terre, présentent des teintes subtiles, qui tracent des différences chimiques dans leur composition glacée.

Plus de deux décennies se sont écoulées depuis qu'un émissaire robotique de la Terre a visité Saturne pour la dernière fois. Il s'agissait de la sonde spatiale Voyager-2 de la NASA, qui a survolé Saturne en août 1981. Mais depuis 1990, Hubble a comblé le vide de l'imagerie haute résolution de Saturne en suivant les tempêtes et l'activité aurorale et en offrant des vues nettes du plan de l'anneau depuis différents angles, tandis que Saturne dérive le long de son orbite.

En approchant de Saturne à un angle oblique par rapport au Soleil et du dessous du plan de l'écliptique, Cassini a un angle de vue très différent sur Saturne que la vue centrée sur la Terre de Hubble. Pour la première fois, les astronomes peuvent comparer des vues de même netteté de Saturne sous deux perspectives très différentes.

Crédits:NASA, ESA et E. Karkoschka (Université de l'Arizona)


Programme d'astronomie : devoirs, devoirs de lecture, sujets de discussion et laboratoires

Ce tableau est pour l'année académique 2021-2022, mais vous pouvez toujours consulter le calendrier pour 2020-2021.

Utilisez les liens dans la colonne Devoirs pour trouver votre devoir. Les devoirs sont généralement dus à la date indiquée, sauf indication contraire dans le devoir.

SemaineDate ChapitreSujetLaboratoire
17 sept. 2021HW00 Introduction au cours : méthodes et ressources en ligneRapports de laboratoire
214 sept. 2021HW011.1-8L'astronomie et l'universTechniques d'observation
321 sept. 2021HW02A2.1-4Connaître les cieuxObserver les constellations
428 sept. 2021HW02B2.5-8S'orienter dans l'annéeObservation à l'aide de systèmes de coordonnées
55 octobre 2021HW033.1-6Les éclipses et le mouvement de la LuneObserver la Lune
612 octobre 2021HW04A4.1-4GravitationOrbites planétaires
719 octobre 2021HW04B4.5-8Dérivation des lois de KeplerDétermination de la masse de Jupiter
826 octobre 2021HW05A5:1-4La nature ondulatoire de la lumièreSpectroscopie
92 novembre 2021HW05B5.5-9La nature particulaire de la lumièreRéfraction et réflexion
109 novembre 2021HW066L'optique et le télescopeTélescopes
1116 novembre 2021HW077Planétologie comparée 1Observer Mercure et Vénus
1223 novembre 2021HW088Planétologie comparée 2Observer Mars, Jupiter ou Saturne
1330 novembre 2021HW099La Terre Vivante : Géologie [Tectonique des Plaques Terrestres et Atmosphère]Roches de la Terre
147 déc. 2021HW1010Our Barren Moon [Caractéristiques de surface sans tectonique des plaques ni érosion]Formation de cratère
1514 déc. 2021HW1111Mercure, Vénus et Mars [Structures du noyau planétaire et développement planétaire]L'effet de serre
1621 déc. 2021 VACANCES DE NOËL
28 déc. 2021 VACANCES DU NOUVEL AN
4 janvier 2022 Focus sur les planètes terrestres
1711 janvier 2022HW1212Jupiter et Saturne [Atmosphères II]Rotation différentielle
1818 janvier 2022HW1313Satellites de Jupiter et Saturne : Lunes, anneaux et forces de maréeGlace sous pression
1925 janvier 2022HW1414Uranus, Neptune, Pluton et la ceinture de Kuiper Roche LimitObservation des Lunes de Jupiter
201 février 2022HW1515Les vagabonds du système solaireObservations de comètes
218 février 2022 Présentations de projets, révision et examenPAS DE LABORATOIRE
2215 février 2022HW1616Notre étoile, le soleilTaches solaires
2322 février 2022HW1717La nature des étoilesMouvements et distances stellaires
241 mars 2022HW1818La naissance des étoilesSpectres stellaires
258 mars 2022HW1919Stellar Evolution : sur et après la séquence principaleÉvolution stellaire
2615 mars 2022 Ce que nous pouvons apprendre de la lumière des étoiles
2722 mars 2022HW2020Stellar Evolution : Mort des étoilesÉtoiles variables - Relations de luminosité de période
2829 mars 2022HW2121Trous noirsÉtoiles binaires
295 avr. 2022HW2222Notre GalaxieObservation des régions HII
3012 avr. 2022 VACANCES DE LA SEMAINE SAINTE
19 avril 2022HW2323GalaxiesClassification des galaxies normales
3126 avr. 2022HW2424Quasars et galaxies activesClassification des galaxies actives
323 mai 2022HW2525CosmologieLa loi de Hubble
3310 mai 2022HW2626L'univers primitifLa courbure de l'espace
3417 mai 2022HW2727La recherche d'une vie extraterrestreLa recherche d'exoplanètes
3524 mai 2022 Actualités en astronomie/Présentations de projets
3631 mai 2022 Révision et examen
7 juin 2022

© 2005 - 2021 Ce cours est offert par Scholars Online, une organisation à but non lucratif soutenant l'éducation chrétienne classique par le biais de cours en ligne. L'autorisation de copier le contenu du cours (leçons et laboratoires) à des fins d'étude personnelle est accordée aux étudiants actuellement ou anciennement inscrits au cours via Scholars Online. Toute reproduction à d'autres fins, sans l'autorisation écrite expresse de l'auteur, est interdite.


Recommandation du télescope ALPO Vénus section : ça fait mal.

"Avec la plus haute qualité optique et la stabilité mécanique supposée, l'ouverture minimale recommandée pour
les observations utiles de Vénus et la participation à tous les aspects de nos programmes est d'environ 15,2 cm. (6,0 pouces) pour les réflecteurs et 7,5 cm. (3,0 pouces) pour les réfracteurs."

Cela ne peut pas être vrai (même pas en 1999). Comment peut-on les prendre pour plein?

Modifié par Magnetic Field, le 22 mai 2019 - 14:53.

#2 Astrojensen

Ce n'est plus vrai depuis l'invention du procédé argent sur verre (tant que l'argent est frais) et certainement pas depuis l'invention de l'aluminisation.

Je sais que les Anglais sont souvent un peu, euh, conservateurs, mais c'est l'étirement.

L'absurdité de la règle du réfracteur 3" = réflecteur 6" a été répétée jusqu'à la nausée dans la plupart des livres de Patrick Moore (et dans beaucoup d'autres livres d'astronomie en anglais).

Ciel clair!
Thomas, Danemark

Édité par Astrojensen, le 22 mai 2019 - 15:09.

#3 Jeff Morgan

Maybe you can build a 3" reflector and demonstrate equality to the 3" refractor?

#4 Magnetic Field

Maybe you can build a 3" reflector and demonstrate equality to the 3" refractor?

To answer your first question: do you know how hard it is to argue with moon landing conspirasists?***

The ALPO Venus section guideline (my guess) uses the generic term "reflector" for catadioptrics as well.

People may disagree with me: but ALPO Venus completely disqualified themselves with such guidelines.

I saw this ALPO Venus guideline 20 years ago and I couldn't believe it then. It was quite of a shocker to read the same unsubstantiated myth after 20 years again (hey we now live in a modern world).

***Tell me about science and evidence (yesterday I just peer reviewed a paper in physics for a journal).

#5 Magnetic Field

It's not been true since the invention of the silver on glass process (as long as the silver is fresh) and certainly not since the invention of aluminizing.

I know the Englishmen are often a bit, um, conservative, but this is stretching it.

The 3" refractor = 6" reflector rule nonsense has been repeated ad nauseam in most of Patrick Moore's books (and a lot of other english astronomy books).

Ciel clair!
Thomas, Danemark

It is just mind blowing stupid to rule out a-priori a whole class of observations and telescopes.

Okay, Meade doesn't produce the ETX-105 any more and Intes with their top-class Russian 5" Makustovs ceased trading. But there are good 130mm and 114mm Newtonians out there. Also the 5" Maksutovs and 5" SCT are not to dismiss.

And yes it is better to observe Venus in a tiny Micky Mouse 3" apochromat that even may show a slight blue fringe around Venus and at the same time dismissing all observations from the 130mm Newtonian.

#6 Jon Isaacs

Maybe you can build a 3" reflector and demonstrate equality to the 3" refractor?

One would only need to build a reflector under 6 inches and demonstrate it's equality (superiority) to the 3 inch refractor,

"With the highest optical quality and mechanical stability assumed, the minimum recommended aperture for
useful observations of Venus and participation in all aspects of our programs is about 15.2 cm. (6.0 in.) for reflectors and 7.5 cm. (3.0 in.) for refractors."

That does not seem like much of a challenge..

#7 Starman1

Edited by Starman1, 23 May 2019 - 06:11 AM.

#8 Magnetic Field

It depends what you want to see.
Phases? Any decent 50mm scope should do fine.
Cloud features with a #47 violet filter at 500x to 600x ? You'd better have at least a superb 12-15" reflector or 10-12" refractor and excellent seeing.
And if you want to observe features in daylight, tracking is important.
One cannot generalize, therefore, on a minimum aperture for Venus.
I have no clue how they came up with those aperture recommendations.

This myth and lore of refractor aperture equals 2 times reflector aperture gets me going.

If there were a "junk status" like what we often see for credit ratings or bonds on the global financial market the ALPO Venus guideline would qualify for it.

Btw: I was so impressed by this fellas Venus drawings (post #85):

One of the best Venus drawings I have ever seen (unbelievable what a 40cm Dall-Kirkham can deliver)

So I started searching the internet for similar drawings and came across that nonsense ALPO Venus watch programe section guideline. You would think ALPO (Association of Lunar and Planetary Observers) is a respectable organisation of enthusiasts.

Edited by Magnetic Field, 23 May 2019 - 06:59 AM.

#9 David Gray

For what is used visually for Venus cloud features – scopes used etc.: consulting this might clarify –

Such reports are refereed by the professional community before acceptance/publication.

#10 Eddgie

I had an MN56 for a brief while. It was easily better for viewing pretty much anything expect very large targets than any 80mm refractor I have ever owned.

Some people simply don't upgrade their web pages. As a matter of fact, I still sometimes get questions from friends about the Mars close approach that occurred a decade ago. Articles saying it is coming are still out there on the web.

It is just the nature of the beast. Some huge quantity of data on the web is out of date.

#11 Magnetic Field

I had an MN56 for a brief while. It was easily better for viewing pretty much anything expect very large targets than any 80mm refractor I have ever owned.

Some people simply don't upgrade their web pages. As a matter of fact, I still sometimes get questions from friends about the Mars close approach that occurred a decade ago. Articles saying it is coming are still out there on the web.

It is just the nature of the beast. Some huge quantity of data on the web is out of date.

(I don't think it was an oversight. People deeply believe in that myth. Is there any (former) flat earther out there who has ever converted?)

Your experience is not uncommon:

Although, I admit one could probably compile a list similar to the link above of anecdotes in favour of the refractor.

Edited by Magnetic Field, 23 May 2019 - 08:41 AM.

#12 stanislas-jean

Recommendations are just recommendations only.

This is depending on the scope in use indeed but not only depending more on your own vision ability during visual observation.

The third step consists in the seeing parameter that degrade the perfect.

Perfect being the couple scope-own eyes, different from a guy to an other with or without experience.

About the above posts something is quite absent this the strehl of the opics in cause, any design.

An aperture, a design of opics and the opical acuracy allow to reach some contrast levels considering the size of the feature observed.

Useless to speak the merit of the apo against the newton, mak, CC, etc. To be sure watch the ftm curves of each, contrasts are better for low frequencies in an apo, for high frequencies absolutly not and contrasts may be washed in presence of average apo optics. Stunning ! but obvious, fpl 51, 53, XX etc nothing to see as main parameter.

And we must on aware with control bulletin with given data sometimes optimistic.

Writing this, for me enoughly evident now, remains the initial question of this forum, access to venusian features.

Venusian features are low contrast level, say 1-2% depending also on the color of observation, but on all the light spectra, features are there.

How it is possible to reach such levels?

1- with high proven strehl optics that not degrade high frequencies,

2- good training with visual observations,

3- find solutions in order to adjust the light level of the disk proper to reveal features when cancelling the light glare,

4- get images 7/10 and better,

5- a recall have a perfect aligned and collimated optic, not approximative, any design.

Now it is said, 3" refractor 6" reflector.

On the 80ies I started on venus with a 3" polarex unitron (you now an achromat making violeted images) and a simple 4.5" newtonian tube fully open. This allow me me to follow on an elongation day to day a correlation between high altitude formations on venus and some white bright spots occuring in the atmosphere.

More recently, still on venus a simple 2" refractor revealed banding structure of the atmosphere, ashen light also but this is an other topic and controversial.

What I can conclude a 2" refractor can do, a little but can do, a 4" reflector can do also, but with high strehl optics.

With such seeing parameters is almost negligeable.

We could speak about uranus also a substantial more difficult target, this is more crucial to get something but with high strehl optics, adequate seeing and good viewing abilities.

I did some tests on the ground in order to verify all these abilities/assessments when viewing long distance targets with very low contrasted banding features with the help of a vc200L, high strehl and 42%CO.

This is changing to the always theorical considerations developped into forums .

Observing planets even an uranus depends on mesopic vision, not photopic, this is a strange field that is variable between observers.

Keep in mind also that the observation is a match between the scope in use and an eye through a filter and an eyepiece, that adjust the light level and that must properly be set to reach an optimum, for reaching the potential resolution limit of the image at the focus plan of your scope.

Always 3 stages to consider, adding the seeing filter, but globally improved by the training and experience of you.

No need to push a 20" for the exercise.

#13 Magnetic Field

Why this question?

Recommendations are just recommendations only.

This is depending on the scope in use indeed but not only depending more on your own vision ability during visual observation.

The third step consists in the seeing parameter that degrade the perfect.

Perfect being the couple scope-own eyes, different from a guy to an other with or without experience.

About the above posts something is quite absent this the strehl of the opics in cause, any design.

An aperture, a design of opics and the opical acuracy allow to reach some contrast levels considering the size of the feature observed.

Useless to speak the merit of the apo against the newton, mak, CC, etc. To be sure watch the ftm curves of each, contrasts are better for low frequencies in an apo, for high frequencies absolutly not and contrasts may be washed in presence of average apo optics. Stunning ! but obvious, fpl 51, 53, XX etc nothing to see as main parameter.

And we must on aware with control bulletin with given data sometimes optimistic.

Writing this, for me enoughly evident now, remains the initial question of this forum, access to venusian features.

Venusian features are low contrast level, say 1-2% depending also on the color of observation, but on all the light spectra, features are there.

How it is possible to reach such levels?

1- with high proven strehl optics that not degrade high frequencies,

2- good training with visual observations,

3- find solutions in order to adjust the light level of the disk proper to reveal features when cancelling the light glare,

4- get images 7/10 and better,

5- a recall have a perfect aligned and collimated optic, not approximative, any design.

Now it is said, 3" refractor 6" reflector.

On the 80ies I started on venus with a 3" polarex unitron (you now an achromat making violeted images) and a simple 4.5" newtonian tube fully open. This allow me me to follow on an elongation day to day a correlation between high altitude formations on venus and some white bright spots occuring in the atmosphere.

More recently, still on venus a simple 2" refractor revealed banding structure of the atmosphere, ashen light also but this is an other topic and controversial.

What I can conclude a 2" refractor can do, a little but can do, a 4" reflector can do also, but with high strehl optics.

With such seeing parameters is almost negligeable.

We could speak about uranus also a substantial more difficult target, this is more crucial to get something but with high strehl optics, adequate seeing and good viewing abilities.

I did some tests on the ground in order to verify all these abilities/assessments when viewing long distance targets with very low contrasted banding features with the help of a vc200L, high strehl and 42%CO.

This is changing to the always theorical considerations developped into forums .

Observing planets even an uranus depends on mesopic vision, not photopic, this is a strange field that is variable between observers.

Keep in mind also that the observation is a match between the scope in use and an eye through a filter and an eyepiece, that adjust the light level and that must properly be set to reach an optimum, for reaching the potential resolution limit of the image at the focus plan of your scope.

Always 3 stages to consider, adding the seeing filter, but globally improved by the training and experience of you.

No need to push a 20" for the exercise.

Good skies

Stanislas-Jean

This is exactly my point: it should be should judged on merit and not misconception. Otherwise a bias is being introduced on the execution thereof.

What would happen if someone observes the Venus Ashen Light with a 130mm Newtonian? Will ALPO Venus section call in the doctors because on flat-earth an obstructed telescope is the root of all evil and the Ashen Light is the ghost artefact of the secondary mirror. At the same time accepting all incoming reports from refractors that show Venus with a glorified blue false colour fringe.

Although I suffer from eye floaters, but I still want to test an apochromat either a 80mm or 90mm and is explained in post #86 in the following thread. But this is rather a personal situation I would say:


Voir la vidéo: La grande conjonction Jupiter Saturne.. JE lAI EUE (Juillet 2021).