Astronomie

Comment savent-ils à quelle distance se trouve Farout ? (2018 TB18)

Comment savent-ils à quelle distance se trouve Farout ? (2018 TB18)

L'article de Carnegie Science Discovered : L'objet du système solaire le plus éloigné jamais observé commence :

Washington, DC- Une équipe d'astronomes a découvert le corps le plus éloigné jamais observé dans notre système solaire. C'est le premier objet connu du système solaire qui a été détecté à une distance plus de 100 fois plus éloignée que la Terre du Soleil.

Le nouvel objet a été annoncé le lundi 17 décembre 2018 par le Minor Planet Center de l'Union astronomique internationale et a reçu la désignation provisoire 2018 VG18. La découverte a été faite par Scott S. Sheppard de Carnegie, David Tholen de l'Université d'Hawaï et Chad Trujillo de l'Université du Nord de l'Arizona.

2018 TB18, surnommé « Farout » par l'équipe de découverte pour son emplacement extrêmement éloigné, se situe à environ 120 unités astronomiques (UA), où 1 UA est défini comme la distance entre la Terre et le Soleil. Le deuxième objet le plus éloigné du système solaire observé est Eris, à environ 96 UA. Pluton est actuellement à environ 34 UA, ce qui rend 2018 VG18 plus de trois fois et demie plus éloigné que la planète naine la plus célèbre du système solaire.

2018 VG18 a été découvert dans le cadre de la recherche continue de l'équipe d'objets extrêmement éloignés du système solaire, y compris la présumée planète X, parfois aussi appelée planète 9. En octobre, le même groupe de chercheurs a annoncé la découverte d'un autre objet éloigné du système solaire, appelé 2015 TG387 et surnommé "The Goblin", car il a été vu pour la première fois près d'Halloween. Le gobelin a été découvert à environ 80 UA et a une orbite qui est compatible avec l'influence d'une planète X invisible de la taille d'une super-Terre sur les franges très éloignées du système solaire.

L'existence d'une neuvième planète majeure aux confins du système solaire a été proposée pour la première fois par cette même équipe de recherche en 2014 lorsqu'elle a découvert 2012 VP113, surnommée Biden, qui est actuellement proche de 84 UA.

C'est super! Mais le prochain bit me confond.

Les images de découverte de 2018 VG18 ont été prises au télescope japonais Subaru de 8 mètres situé au sommet du Mauna Kea à Hawaï le 10 novembre 2018.

Une fois le 2018 VG18 retrouvé, il a fallu le réobserver pour confirmer son caractère très lointain. (Il faut plusieurs nuits d'observation pour déterminer avec précision la distance d'un objet.) 2018 VG18 a été vu pour la deuxième fois dans Debut Décembre au télescope Magellan de l'observatoire Carnegie de Las Campanas au Chili. Ces observations de récupération ont été effectuées par l'équipe avec l'ajout de l'étudiant diplômé Will Oldroyd de la Northern Arizona University. Au cours de la semaine suivante, ils ont surveillé 2018 VG18 avec le télescope Magellan pour sécuriser son chemin dans le ciel et obtenir ses propriétés physiques de base telles que la luminosité et la couleur.

Les observations de Magellan ont confirmé que 2018 VG18 est d'environ 120 UA, ce qui en fait le premier objet du système solaire observé au-delà de 100 UA. Sa luminosité suggère qu'elle mesure environ 500 km de diamètre, ce qui la rend probablement de forme sphérique et une planète naine. Il a une teinte rosâtre, une couleur généralement associée aux objets riches en glace.

Des questions):

  1. Comment était la valeur de 120 UA réellement déterminé ?
  2. ou du moins, comment pourrait-il être déterminé si l'explication n'est pas facilement disponible ?
  3. Est-ce que cette mesure plus de une reconstruction d'orbite, ou une mesure de parallaxe de la distance actuelle ?

au dessous de: "Images de découverte de 2018 VG18, surnommée" Farout ", du télescope Subaru le 10 novembre 2018. Farout se déplace entre les deux images de découverte tandis que les étoiles et les galaxies d'arrière-plan ne se déplacent pas au cours de l'heure entre les images. Image avec l'aimable autorisation de Scott S. Sheppard et David Tholen." La source


C'est la parallaxe. Un objet aussi éloigné du Soleil est essentiellement « stationnaire » par rapport à la vitesse à laquelle la Terre tourne autour du Soleil. Ainsi, l'observer même sur une courte durée le verra se déplacer de manière rétrograde par rapport aux étoiles de fond, ce qui est presque entièrement dû à la parallaxe plutôt qu'au mouvement orbital.

Obtenir une bonne orbite nécessitera des observations sur une plus longue période, puisque la période sera d'environ 1300 ans.


C'est un processus de détermination de l'orbite.

La position apparente de tout corps du système solaire changera de nuit en nuit en raison de la combinaison de son mouvement réel autour du soleil et du mouvement de la Terre. Un corps très éloigné tel que "Farout" se déplacera très lentement.

Pour déterminer une orbite, un minimum de trois observations est nécessaire. A partir de trois observations, il devrait être possible d'adapter une orbite elliptique képlérienne aux observations et à partir de l'orbite, on peut dire la position de l'objet à tout moment. La méthode prend en compte l'effet de la parallaxe lorsque la position de la Terre est utilisée dans la détermination de l'orbite.

Cependant, il y aura des erreurs d'observation ; l'emplacement exact du corps n'est pas visible, seulement une tache blanche sur une photographie. Cela signifie qu'il peut y avoir des erreurs dans l'orbite déterminée à partir du minimum de trois observations. Pour contrer cela, d'autres observations sur une plus longue période de temps peuvent être prises. Le processus de détermination de l'orbite devient alors un processus de recherche de l'orbite la mieux adaptée aux observations. Plus les observations sont étalées (dans le temps), meilleure est l'orbite déterminée.


2018 VG18 Farout : les astronomes découvrent l'objet du système solaire le plus éloigné de tous les temps

L'astronome de la Carnegie Institution, le Dr Scott S. Sheppard, le Dr David Tholen de l'Université d'Hawaï et le Dr Chad Trujillo de la Northern Arizona University ont découvert le corps le plus éloigné jamais observé dans le système solaire, une planète naine nommée 2018 VG18.

Un concept d'artiste de 2018 VG18. Crédit image : Roberto Molar Candanosa / Carnegie Institution for Science.

Les images de découverte du VG18 2018, surnommé « Farout », ont été prises au télescope Subaru situé au sommet du Mauna Kea à Hawaï le 10 novembre 2018.

Les observations ultérieures ont montré que 2018 VG18 est d'environ 120 UA (unités astronomiques), ce qui en fait le premier objet du système solaire observé au-delà de 100 UA.

Le deuxième objet le plus éloigné du système solaire observé est Eris, à environ 96 UA. Pluton est actuellement à environ 34 UA, ce qui rend 2018 VG18 plus de trois fois et demie plus éloigné que la planète naine la plus célèbre du système solaire.

2018 VG18 et autres objets connus du système solaire. Crédit image : Roberto Molar Candanosa / Carnegie Institution for Science.

2018 VG18 a été découvert dans le cadre de la recherche par des astronomes d'objets extrêmement éloignés du système solaire, dont l'hypothétique Planet Nine.

Les scientifiques ne connaissent pas encore très bien l'orbite du nouvel objet, ils n'ont donc pas été en mesure de déterminer s'il montre des signes d'être façonné par la planète suspectée.

"2018 VG18 est beaucoup plus éloigné et plus lent que tout autre objet du système solaire observé, il faudra donc quelques années pour déterminer pleinement son orbite", a déclaré le Dr Sheppard.

"Mais il a été trouvé dans un endroit similaire dans le ciel aux autres objets extrêmes connus du système solaire, suggérant qu'il pourrait avoir le même type d'orbite que la plupart d'entre eux."

"Les similitudes orbitales montrées par de nombreux petits corps lointains connus du système solaire ont été le catalyseur de notre affirmation initiale selon laquelle il existe une planète lointaine et massive à plusieurs centaines d'UA guidant ces petits objets."

Un film des images de découverte de 2018 VG18 du télescope Subaru le 10 novembre 2018. 2018 VG18 se déplace entre les deux images de découverte tandis que les étoiles et les galaxies d'arrière-plan ne se déplacent pas au cours de l'heure entre les images. Crédit image : Scott S. Sheppard / David Tholen.

La luminosité de 2018 VG18 suggère qu'il mesure environ 311 miles (500 km) de diamètre, ce qui en fait probablement une forme sphérique et une planète naine.

Il a une teinte rosâtre, une couleur généralement associée aux objets riches en glace.

"Tout ce que nous savons actuellement sur 2018 VG18, c'est son extrême distance du Soleil, son diamètre approximatif et sa couleur", a déclaré le Dr Tholen.

"Parce que 2018 VG18 est si éloigné, il orbite très lentement, prenant probablement plus de 1 000 ans pour faire un voyage autour du Soleil."

La découverte de 2018 VG18 a été annoncée dans le Circulaire électronique de la planète mineure (MPEC) newsletter publiée par le Minor Planet Center de l'Union astronomique internationale le 17 décembre 2018.

S. S. Sheppard et al. 2018 TB18. Circulaire électronique de la planète mineure # 2018-A14


Déplacez-vous sur "Farout", les astronomes confirment que "Farfarout" est l'objet connu le plus éloigné du système solaire

Ce que les astronomes croyaient être l'objet le plus éloigné du système solaire, "Farout", a perdu son titre après seulement deux ans. Cette couronne va maintenant à "Farfarout" (zéro point pour la créativité, les gars), un planétoïde qui est plus de 130 fois plus éloigné du Soleil que la Terre.

Comme l'a repéré Inverse, après des années d'observations, les astronomes ont confirmé que le planétoïde désigné par le Minor Planet Center comme 2018 AG37, surnommé Farfarout, est l'objet le plus éloigné du système solaire connu à 132 unités astronomiques du Soleil.

Une seule UA est la distance moyenne de la Terre au Soleil, soit environ 92 millions de miles ou 148 millions de kilomètres. (Pour référence, le précédent détenteur du titre Farout, officiellement désigné 2018 VG18, n'est « qu'à » 120 UA.) Cela signifie que Farfarout est à environ 12,3 milliards de miles ou 19,7 milliards de kilomètres, ou pour le contexte, environ quatre fois plus loin du Soleil que Pluton. À cette distance, le planétoïde effectue une seule orbite autour du Soleil une seule fois par millénaire.

"En raison de cette longue période orbitale, il se déplace très lentement dans le ciel, nécessitant plusieurs années d'observations pour déterminer avec précision sa trajectoire", a déclaré David Tholen, astronome à l'Institut d'astronomie de l'Université d'Hawaï et membre de l'équipe à l'origine de la découverte. , a déclaré dans un communiqué cette semaine .

L’équipe – Tholen, Scott Sheppard de la Carnegie Institution for Science et Chad Trujillo de la Northern Arizona University – a initialement repéré le planétoïde en 2018 à l’aide du télescope Subaru de 8 mètres situé au sommet du volcan endormi Mauna Kea à Hawaï. Au cours des années qui ont suivi, ils ont utilisé le télescope Gemini North, également situé sur le Mauna Kea, et le télescope Magellan au Chili pour déterminer l'orbite de Farfarout et confirmer son statut d'objet connu le plus éloigné de notre système solaire.

"La découverte de Farfarout montre notre capacité croissante à cartographier le système solaire externe et à observer de plus en plus loin vers les franges de notre système solaire", a déclaré Sheppard dans le communiqué de cette semaine. "Ce n'est qu'avec les progrès des dernières années des grands appareils photo numériques sur de très grands télescopes qu'il a été possible de découvrir efficacement des objets très éloignés comme Farfarout."

Il y a encore beaucoup de choses que les scientifiques ignorent sur ce planétoïde incroyablement lointain, mais ils ont découvert quelques indices dans leurs recherches. L'équipe pense qu'elle se situe au « bas de l'échelle » de l'échelle des planètes naines « en supposant qu'il s'agit d'un objet riche en glace », et a un diamètre estimé à environ 248 milles (400 km). Il a une orbite incroyablement allongée qui croise Neptune, ce qui a amené les scientifiques à supposer que Farfarout était autrefois un voisin planétaire beaucoup plus proche, mais s'est peut-être égaré trop près de Neptune et a été largué aux confins de notre système solaire à la suite de la gravité du corps céleste beaucoup plus grand.

Les astronomes pensent que l'étude de Farfarout peut donner un aperçu de la façon dont Neptune s'est formée et a évolué dans notre système solaire, et les deux sont susceptibles d'interagir à nouveau en raison de leurs orbites qui se croisent.

On ne sait pas combien de temps Farfarout conservera son titre, surtout compte tenu des progrès rapides de nos télescopes terrestres. Sheppard a appelé le planétoïde "juste la pointe de l'iceberg des objets du système solaire dans le système solaire très éloigné". Qui sait, peut-être qu'à cette époque l'année prochaine nous aurons un FarfarLOINsur nos mains.


Découverte de "Farout" - l'objet connu le plus éloigné de notre système solaire à 11 milliards de kilomètres, ce qui met plus de 1 000 ans pour orbiter autour du Soleil

L'entité mystérieuse - considérée comme une planète naine - a une teinte rose étrange et se trouve plus de 100 fois plus loin du Soleil que la Terre.

Le Minor Planet Center de l'Union astronomique internationale l'a officiellement nommé 2018 VG18.

Mais l'objet de 310 milles de large - à environ 11 milliards de milles du Soleil - a été surnommé Farout par ses découvreurs.

Sa coloration rose clair suggère qu'il est riche en glace - ce qui n'est pas surprenant compte tenu de sa distance sur les bords extérieurs les plus froids du système solaire.

Farout a devancé l'ancien détenteur du record Eris.

Eris se trouve à 96 unités astronomiques (UA) - soit 96 fois la distance entre la Terre et le Soleil - tandis que Farout est à 120 UA.

Les scientifiques estiment qu'une année sur Farout - le temps qu'il faut pour orbiter autour du Soleil une seule fois - pourrait durer plus de 1 000 années terrestres.

Scott Sheppard et son équipe de la Carnegie Institution ont fait leur découverte révolutionnaire en utilisant le télescope japonais Subaru de 8 mètres sur le Mauna Kea à Hawaï en novembre.

L'existence de Farout a ensuite été confirmée à l'aide du télescope Magellan de l'observatoire de Las Campanas au Chili - qui a déterminé sa trajectoire, sa luminosité et sa couleur.

Abasourdi, Scott a dit : " J'ai en fait prononcé ⟺rout' quand j'ai trouvé cet objet pour la première fois, parce que j'ai immédiatement remarqué à son mouvement lent qu'il devait être loin là-bas. "

LES PLUS LUS EN SCIENCE

AMOUREUX LUNAIRES

LES YEUX VERS LE CIEL

DOUCE VUE

BELLE EN ROSE

BERRY LUMINEUX

SAUVEZ-NOUS

Il a ajouté: "C'est l'objet le plus lent que j'aie jamais vu et il est vraiment là."

La découverte a eu lieu alors que les astronomes recherchaient l'hypothétique planète X, une planète massive que certains pensent être en orbite autour du soleil à de grandes distances, bien au-delà de Pluton.

Sheppard travaille avec David Tholen de l'Université d'Hawaï et Chad Trujillo de l'Université d'Arizona du Nord pour traquer la planète mystérieuse depuis 2014.

M. Trujillo a déclaré: "Cette découverte est vraiment une réalisation internationale dans la recherche utilisant des télescopes situés à Hawaï et au Chili, exploités par le Japon, ainsi que par un consortium d'instituts de recherche et d'universités aux États-Unis

"Avec de nouvelles caméras numériques à grand champ sur certains des plus grands télescopes du monde, nous explorons enfin les franges de notre système solaire, bien au-delà de Pluton."

Nous payons pour vos histoires ! Avez-vous une histoire pour l'équipe de presse de The Sun Online ? Envoyez-nous un e-mail à [email protected] ou appelez le 0207 782 4368. Vous pouvez nous envoyer un WhatsApp au 07810 791 502. Nous payons également pour les vidéos. Cliquez ici pour télécharger le vôtre.

Plus de The Sun

Les masques faciaux iront à partir du 19 juillet car TOUTES les restrictions Covid restantes seront abandonnées

Malte, Madère et les Baléares se préparent pour la liste verte des voyages pour stimuler les Britanniques AUJOURD'HUI

Meghan et Harry ont rejeté le titre Earl pour Archie parce qu'il contient le mot muet

Harry a obtenu une part de 4,5 millions de livres sterling de Charles malgré le fait qu'il ait dit à Oprah qu'il avait été coupé

Suis le soleil

Prestations de service

©News Group Newspapers Limited en Angleterre N° 679215 Siège social : 1 London Bridge Street, Londres, SE1 9GF. "The Sun", "Sun", "Sun Online" sont des marques déposées ou des noms commerciaux de News Group Newspapers Limited. Ce service est fourni selon les conditions générales standard de News Group Newspapers' Limited conformément à notre politique de confidentialité et de cookies. Pour vous renseigner sur une licence de reproduction de matériel, visitez notre site de syndication. Consultez notre dossier de presse en ligne. Pour d'autres demandes, contactez-nous. Pour voir tout le contenu sur The Sun, veuillez utiliser le plan du site. Le site Web de Sun est réglementé par l'Independent Press Standards Organization (IPSO)


Je viens de découvrir ! “Farout”, l'objet le plus éloigné jamais vu dans le système solaire

Les astronomes ont découvert un corps lointain qui est plus de 100 fois plus éloigné du Soleil que la Terre. Sa désignation provisoire est 2018 VG18, mais ils ont surnommé la planète "Farout". Farout est le corps le plus éloigné jamais observé dans notre système solaire, à 120 unités astronomiques (UA).

Le Minor Planet Center de l'Union astronomique internationale a annoncé la découverte de Farout le lundi 17 décembre 2018. Cet objet nouvellement découvert est le résultat d'une équipe d'astronomes à la recherche de l'insaisissable "Planète X" ou "Planète 9". , une neuvième planète majeure qui existerait aux confins de notre système solaire, où sa masse façonnerait l'orbite de planètes lointaines comme Farout. L'équipe n'a pas déterminé l'orbite de 2018 VG18, donc ils ne savent pas si son orbite montre des signes d'influence de la planète X.

Un trio d'astronomes a fait la découverte : Scott S. Sheppard du Carnegie Science Institute, David Tholen de l'Université d'Hawaï et Chad Trujillo de l'Université du Nord de l'Arizona. Les membres de la même équipe ont également découvert "Le Gobelin" en octobre 2018. Le Gobelin est un autre monde lointain dont l'orbite serait façonnée par l'insaisissable planète 9.

"2018 VG18 est beaucoup plus éloigné et plus lent que tout autre objet du système solaire observé, il faudra donc quelques années pour déterminer complètement son orbite." – Scott Sheppard, Carnegie Science Institute.

"2018 VG18 est beaucoup plus éloigné et se déplace plus lentement que tout autre objet du système solaire observé, il faudra donc quelques années pour déterminer pleinement son orbite", a déclaré Sheppard. "Mais il a été trouvé dans un endroit similaire dans le ciel aux autres objets extrêmes connus du système solaire, suggérant qu'il pourrait avoir le même type d'orbite que la plupart d'entre eux. Les similitudes orbitales montrées par de nombreux petits corps distants connus du système solaire ont été le catalyseur de notre affirmation initiale selon laquelle il existe une planète lointaine et massive à plusieurs centaines d'UA guidant ces objets plus petits.

Farout a été découvert avec le télescope Magellan de l'observatoire Carnegie de Las Campanas au Chili et avec le télescope japonais Subaru de 8 mètres situé au sommet du Mauna Kea à Hawaï. La Subaru a été la première à l'apercevoir, dans la nuit du 10 novembre 2018.

Images de découverte de 2018 VG18 “Farout” du télescope Subaru le 10 novembre 2018. Farout se déplace entre les deux images de découverte tandis que les étoiles et les galaxies d'arrière-plan ne se déplacent pas au cours de l'heure entre les images. Crédit : Scott S. Sheppard/David Tholen.

Début décembre, le télescope Magellan a repéré 2018 VG18 pour la deuxième fois. Les astronomes ont utilisé Magellan pendant une semaine pour confirmer la trajectoire de la planète dans le ciel et pour obtenir ses propriétés physiques de base, telles que la luminosité et la couleur. Les observations faites avec le télescope Magellan ont confirmé la distance de 120 UA. Ils suggèrent également que la planète est à peu près sphérique et mesure environ 500 km de diamètre. La nouvelle planète a une teinte rosâtre, qui est une couleur associée aux objets riches en glace.

"Tout ce que nous savons actuellement sur 2018 VG18 est sa distance extrême du Soleil, son diamètre approximatif et sa couleur", a ajouté Tholen "Parce que 2018 VG18 est si éloigné, il orbite très lentement, prenant probablement plus de 1 000 ans pour en prendre un voyage autour du Soleil.

Les astronomes vont de plus en plus loin dans l'espace à la recherche d'objets aux limites de notre système solaire. Ce qui était autrefois considéré comme un vaste vide froid est maintenant connu pour être le foyer de plusieurs objets. Et avec de meilleurs télescopes, ordinateurs et méthodes de recherche, les astronomes peuvent trouver de plus en plus de corps dans les confins de notre système.

"Cette découverte est vraiment une réalisation internationale dans la recherche utilisant des télescopes situés à Hawaï et au Chili, exploités par le Japon, ainsi que par un consortium d'institutions de recherche et d'universités aux États-Unis", a conclu Trujillo. "Avec de nouvelles caméras numériques à grand champ sur certains des plus grands télescopes du monde, nous explorons enfin les franges de notre système solaire, bien au-delà de Pluton."

Distances du système solaire à l'échelle montrant le VG18 “Farout” récemment découvert par rapport à d'autres objets connus du système solaire. Crédit : Roberto Molar Candanosa/Scott S. Sheppard/Institution Carnegie pour la science.

Une unité astronomique est la distance de la Terre au Soleil. Pluton est la planète naine la plus célèbre de notre système solaire et se trouve à environ 34 UA du Soleil. Il a fallu neuf ans au vaisseau spatial New Horizons de la NASA pour se rendre à Pluton, et Farout est environ 3,5 fois plus éloigné que Pluton, il faudrait donc environ 31 ans pour qu'un vaisseau spatial atteigne Farout.

Farout rejoint un certain nombre d'autres planètes naines aux confins du système solaire. Au cours des dernières années, les astronomes ont découvert le Goblin, Biden, Sedna et Eris dans la région d'environ 80 UA à 96 UA.

La même équipe derrière la découverte de Farout a également découvert le Goblin, et 2012 VP113, également connu sous le nom de Biden. Leurs travaux indiquent la présence potentielle d'une énorme planète, peut-être jusqu'à 10 fois la taille de la Terre. Dans un article de 2016, les astronomes Mike Brown et Konstantin Batygin ont présenté des preuves à l'appui de l'existence de cette même planète invisible avec les surnoms de planète X et planète 9. Cette planète non découverte est appelée super-Neptune. Dans leur article, les deux astronomes disent que les orbites de ces planètes naines lointaines sont regroupées de telle manière que cela ne peut pas être un accident. Il doit y avoir une autre grande planète là-bas, les guidant à travers l'espace.

L'orbite théorique de la planète théorique 9. Où se situera l'orbite de Farout? Crédit d'image : Caltech/R. Blessé (IAPC)

Il faudra un certain temps avant que les astronomes ne déterminent l'orbite de Farout. Mais s'il semble que cela cadre avec les autres, ce sera une preuve encore plus convaincante de l'existence de l'insaisissable Planet 9.


Rencontrez Farout, la planète mineure la plus éloignée du système solaire

Contrairement à ce que nous ont appris les modèles simplifiés de boules de polystyrène du système solaire de l'école primaire, notre voisinage planétaire contient bien plus que le soleil et les principales planètes en orbite. Il y a des tonnes d'astéroïdes, de morceaux de glace et de planètes mineures bien au-delà de Neptune en orbite autour de notre étoile préférée. Les chercheurs ont maintenant localisé l'objet le plus éloigné jamais vu : une planète mineure qu'ils ont temporairement surnommée "Farout".

Selon Sarah Lewin de Space.com, Farout, dont le nom officiel est 2018 VG18, a été repéré pour la première fois en novembre par des chercheurs utilisant le télescope Subaru de 8 mètres à Hawaï. Son existence a ensuite été confirmée à l'aide du télescope Magellan de l'observatoire de Las Campanas au Chili. Ces observations montrent que l'objet mesure environ 300 miles de diamètre et est sphérique, ce qui en fait une planète naine. Sa couleur rosâtre suggère également qu'il est recouvert de glace. Le corps céleste a été trouvé à environ 120 unités astronomiques (UA), soit 120 fois la distance de la Terre au soleil. À titre de comparaison, Pluton orbite à 34 UA et Eris, l'ancien objet observé le plus éloigné du système solaire, est à 96 UA.

"Tout ce que nous savons actuellement sur 2018 VG18, c'est son extrême distance du soleil, son diamètre approximatif et sa couleur", explique David Tholen, chercheur à l'Université d'Hawaï, dans un communiqué de presse. “Parce que 2018 VG18 est si éloigné, il orbite très lentement, prenant probablement plus de 1 000 ans pour faire un tour du Soleil.”

Farout a été découvert alors que les chercheurs recherchaient l'insaisissable Planète X ou Planète 9, une grande planète censée être en orbite autour du soleil aux confins du système solaire, ce qui pourrait expliquer certaines des orbites étranges de planètes mineures et de roches spatiales au-delà de Pluton. Farout, cependant, ne fait pas l'affaire.

« La planète X doit être plusieurs fois plus grande que la Terre pour pousser gravitationnellement les autres objets plus petits et les guider vers des types d’orbites similaires », a déclaré à George Dvorsky le co-découvreur Scott S. Sheppard de la Carnegie Institution for Science. à Gizmodo. "La planète X est probablement encore plus éloignée, à quelques centaines d'UA."

Les scientifiques ne sont pas encore sûrs de la trajectoire orbitale exacte de Farout. Il se pourrait que la gravité d'une grande planète voisine comme Neptune tire dessus et qu'elle orbitera vers la région des planètes géantes de notre système solaire, dit Sheppard. Cependant, si son orbite mène plus loin et plus profondément dans l'espace, cela pourrait signifier que la planète X a une emprise sur elle.

Alors que Farout est vraiment loin, Lewin de Space.com souligne qu'il s'agit de l'objet le plus éloigné que nous ayons observé. Nous savons que d'autres objets s'enfoncent encore plus profondément dans l'espace, bien que nous ne les ayons pas vus en action. L'orbite de la planète naine Sedna, par exemple, devrait l'éloigner de 900 UA du soleil. Et il a émis l'hypothèse que notre système solaire est entouré d'une coquille d'objets rocheux et glacés situés entre 1 000 et 100 000 UA, appelée le nuage d'Oort. Mais ces objets sont si loin que nous n'avons pas encore pu les apercevoir, bien qu'il y ait plusieurs comètes qui, selon les astronomes, pourraient avoir voyagé depuis ce bord éloigné de notre système solaire plus près de notre propre voisinage cosmique.

À propos de Jason Daley

Jason Daley est un écrivain basé à Madison, dans le Wisconsin, spécialisé dans l'histoire naturelle, la science, les voyages et l'environnement. Son travail est paru dans Découvrir, Science populaire, Dehors, Journal des hommes, et d'autres revues.


Rencontrez votre voisin très, *très* lointain du système solaire 2018 VG18

Les astronomes cherchant dans le ciel des objets éloignés du système solaire ont trouvé le plus éloigné à ce jour. Compte tenu du nom de catalogue 2018 VG18, c'est actuellement un stupéfiant 18 milliard kilomètres du Soleil - près de quatre fois plus loin que Pluton. L'orbite n'est pas encore bien définie (plus de détails dans une seconde), mais elle pourrait atteindre 25 milliards de kilomètres.

C'est un long chemin. Ce qui est peut-être beaucoup plus intéressant, c'est comment Fermer il obtient, cependant. Au périhélie (le plus proche du Soleil), il n'est qu'à environ 3 milliards de kilomètres, ce qui le rapproche du Soleil que Neptune. Cela signifie que sur de longues périodes de temps, il est susceptible de se rapprocher suffisamment de Neptune pour être influencé par la gravité de la grande planète, modifiant ainsi considérablement son orbite. Il n'a donc probablement pas été sur cette orbite depuis si longtemps… à une échelle de temps astronomique. On parle ici de quelques dizaines de millions d'années, ce qui, pour un astronome, est court. Le système solaire a bien plus de 4 milliards d'années, donc VG18 doit être entré dans cette orbite relativement récemment.

Plus de mauvaise astronomie

Une animation montrant deux observations de 2018 VG18 prises à environ une heure d'intervalle, le mouvement trahit sa nature d'objet du système solaire. Crédit : Scott S. Sheppard/David Tholen

Il a été découvert dans des images prises à l'aide du télescope Subaru de 8 mètres le 10 novembre 2018, dans le cadre d'une enquête à la recherche d'objets extrêmement éloignés, y compris l'hypothétique planète 9, une super-Terre potentielle en orbite autour du Soleil bien au-delà de Pluton. Cette même enquête a récemment révélé le TG387 2015 et le VP113 2012, deux autres corps glacés aux confins du système solaire.

La taille de VG18 n'est pas bien connue, mais étant donné sa luminosité et sa distance, il pourrait mesurer 500 kilomètres de diamètre (environ la même taille que la lune de Saturne Encelade). C'est décemment grand, assez grand pour que sa gravité puisse le transformer en une sphère.

A part cela, nous ne savons pas grand-chose sur cet objet. C'est si loin et ça bouge si lentement - la période orbitale est probablement de plus de 1 000 ans ! — qu'il est difficile de déterminer son orbite. Les mathématiques pour déterminer la forme et la taille de l'orbite d'un objet existent depuis littéralement des siècles, mais vous avez besoin d'un tas d'observations bien espacées le long de la trajectoire orbitale pour calculer les chiffres, sinon l'incertitude est tout simplement trop grande.

Plus de mauvaise astronomie

Une analogie que j'aime est avec le baseball : imaginez que vous êtes dans le champ extérieur et que le frappeur reçoit un coup, mais au moment où sa batte entre en contact avec la balle, vous devez fermer les yeux. Maintenant, où sera la balle dans, disons, six secondes ? Vous ne pouvez pas vraiment le savoir parce que vous n'avez pas pu le suivre assez longtemps pour comprendre son chemin. Même chose avec ces objets du système solaire, plus nous les suivons longtemps, mieux nous pouvons comprendre leurs orbites. VG18 n'a été observé que quelques fois au cours du mois dernier, nous n'avons donc qu'une vague compréhension de son orbite.

L'orbite de 2018 VG18 – pour autant qu'elle ait été déterminée – l'éloigne de 25 milliards de kilomètres du Soleil, mais aussi près que l'orbite de Neptune. L'emplacement actuel est fléché et les lignes grises verticales représentent l'inclinaison orbitale par rapport à la Terre. Crédit : NASA/JL-Caltech

Le meilleur ajustement en utilisant les meilleurs calculs est que l'orbite est hautement elliptique (pour les techniciens, elle a une excentricité de 0,77), donc alors qu'elle passe la plupart de son temps très loin, pendant quelques décennies elle plonge dans la partie du soleil système dominé par Neptune.

Si cela se confirme (et il faudra quelques mois avant que nous le sachions avec certitude), alors cela pourrait faire de l'objet un Centaure, une classe de boules de glace rocheuses qui traversent (ou s'approchent) de l'orbite de Neptune. Peu de gens sont connus, donc pouvoir en ajouter un autre serait bien.

La raison pour laquelle cela est important est celle de la structure du système solaire. Vous avez le Soleil au centre, puis les planètes en orbite. Au-delà de Neptune se trouve ce qu'on appelle la ceinture de Kuiper : une distribution en forme de beignet d'objets qui sont de la roche et de la glace, et deviennent assez gros (Pluton est peut-être l'un des plus gros d'entre eux). Certains d'entre eux se sont peut-être formés là-bas, mais la partie interne de la ceinture peut être composée d'objets qui ont été projetés là-bas par la gravité de Neptune. Nous appelons ce genre d'interaction diffusion, cette partie est donc appelée le disque dispersé. VG18 peut en faire partie.

Comme mon amie Emily Lakdawalla l'a souligné, VG18 est à peu près aussi éloigné du Soleil que la sonde Voyager 2, donc il est peut-être proche de l'héliopause, la région de l'espace où le vent solaire du Soleil ralentit jusqu'à s'arrêter, et se mélange avec le répandre de la matière entre les étoiles. Cela m'a amené à me demander si la couleur de ces objets est différente, car une fois la protection du Soleil passée, les objets glacés de la ceinture de Kuiper sont parsemés de rayons cosmiques galactiques, de petits noyaux subatomiques passant entre les étoiles. Cela peut modifier la chimie de la surface de ces objets et la couleur peut en être affectée.

Ce qui est amusant à propos de spéculer à haute voix sur Twitter, c'est que d'autres astronomes interviennent. Il s'avère qu'il est difficile de mesurer la couleur de ces objets car ils sont si faibles que VG18 est actuellement à une magnitude de 24,5, ce qui est ridiculement faible. L'étoile la plus faible que vous pouvez voir à l'œil est 25 million fois plus lumineux ! Même le faible Pluton apparaît 75 000 fois plus lumineux que VG18. C'est pourquoi il a fallu si longtemps pour le découvrir.

Pourtant, comme l'a souligné l'astronome Michele Bannister, de nombreuses classes d'objets dans le système solaire extérieur semblent avoir des couleurs différentes, ce qui est intéressant. VG18 s'est avéré rougeâtre, comme tant d'autres objets glacés, mais exactement comment le rouge devra peut-être attendre des observations plus approfondies. Je me demande où tombera VG18 une fois que nous le ferons?

Enfin, une pensée : Les astronomes qui l'ont trouvé surnommé VG18 "Farout", évidemment en raison de sa distance. Je trouve ça drôle, oui, c'est vraiment loin, mais dans un avenir très proche, d'énormes télescopes seront mis en ligne et trouveront des objets comme celui-ci beaucoup plus souvent. Le nom Farout peut sembler cool maintenant, mais je me demande si dans dix ans il sonnera carrément provincial ?

To be honest: I hope so. The more of these far-flung objects we find, the better we'll understand this dark, cold region of our solar system.


It’s the Solar System’s Most Distant Object. Astronomers Named It Farout.

Orbiting 11 billion miles from the sun, this tiny world offers additional clues in the search for the proposed Planet Nine.

Astronomers have discovered a far-out world circling the sun.

How far out? It’s so far out that the discoverers nicknamed it “Farout.” All they can see is a pinkish dot of light in the night sky, but that is enough to infer that they are looking at a 300-mile ice ball orbiting more than 11 billion miles from the sun — more than three times as far out as Pluto, and the farthest object ever observed within the solar system.

I t is the latest revelation in a distant region that was once expected to be empty, and studying its trajectory may help point to an as-yet-unseen ninth planet circling the sun far beyond Neptune.

On Monday, the International Astronomical Union’s Minor Planet Center announced the discovery and gave this object the designation 2018 VG18.

“Last month, we came across it moving very, very slow,” said Scott S. Sheppard of the Carnegie Institution for Science, one of the discoverers of VG18. “Immediately we knew it was an interesting object.”

The sun’s gravity decreases with distance. More distant worlds move slowly and take longer to complete an orbit than closer ones. A languid, dim speck of light showed up in images taken on Nov. 10 by the Japanese Subaru 8-meter telescope located atop Mauna Kea in Hawaii. Follow-up observations at Las Campanas Observatory in Chile this month confirmed the discovery.

Planetary scientists often use the distance from the sun to the Earth — defined as an astronomical unit, or 93 million miles — as a yardstick for measuring the solar system. Neptune is 30 astronomical units away, or 2.8 billion miles, and Pluto, currently on the outward leg of its orbit, is 34.5 astronomical units, or 3.2 billion miles from the sun.

Pluto was once regarded as the outer edge of the solar system. But starting in 1992, astronomers discovered a multitude of other icy worlds beyond Neptune, a region now known as the Kuiper belt. The Kuiper belt ends at a distance of about 50 astronomical units, and the space beyond that was thought to be largely empty.

But astronomers are now discovering objects like VG18 in this region, and they are yet sure how to explain how all of them got there.

VG18 is 120 to 130 astronomical units from the sun. It is the first solar system object ever spotted at a distance of more than 100 astronomical units. (Other objects are known to have orbits that swing much farther out than 100 astronomical units, but currently are closer.)

Astronomers do not yet have a good sense of VG18’s orbit — whether it is elliptical and zooms inward near Neptune, or if it is more circular and always stays far away. That information, which may require a few years of additional observations, will tell whether it fits with a prediction of a distant planet larger than Earth but smaller than Neptune.

So far, they can report that VG18 has a pinkish hue and, assuming it is moderately dark, guess that is about 300 miles wide. One trip around the sun likely takes at least 1,000 years. If VG18 is indeed that large, it would likely be massive enough for gravity to pull it into a round shape and fulfill the definition of a “dwarf planet,” the same category that includes the asteroid Ceres and the former planet Pluto.

Dr. Sheppard and his colleagues, as well as other astronomers, are surveying the sky for the hypothesized giant planet, often called Planet Nine. So far their searches have turned up only intriguing clues. In October, Dr. Sheppard and his colleagues reported the discovery of a world that was distant, albeit not as distant as VG18. They nicknamed it Goblin, because Halloween was approaching, and its orbit provided further evidence that Planet Nine may indeed exist.

VG18 lies close to the limit of what current telescopes can detect. But it likely is not the last discovery, to be made in those nether regions Dr. Sheppard said: “If it's further out, we'll name it Way, Way Out or something.”


100 Astronomical Units (AU) Away, New Pink Planet “Farout” Discovered

A new “Pretty in Pink” planet has joined our Solar System! But scientists have a lot to learn still.

“All that we currently know about 2018 VG18 is its extreme distance from the Sun, its approximate diameter, and its color,” announced co-discoverer David Tholen, from the University of Hawaii. “Because 2018 VG18 is so distant, it orbits very slowly, likely taking more than 1,000 years to take one trip around the Sun.” According his statement an international team of astronomers have discovered the furthest object ever detected in the Solar System. And in a bit of scientific creativity named it “Farout.” But it’s official designation is 2018 VG18 and it is tiny a mere 500 kilometers (310 miles) in diameter. However it is the first object discovered further than 100 astronomical units (AU) from our star, with 1 AU being the Earth-Sun distance. Farout is at a distance of 120 AU, significantly further out than Pluto, by comparison, which is at 34 AU.

It is a small round object with a pinkish hue located 17.95 billion kilometers (11.15 billion miles) from the Sun. The Pink color is common for ice-rich objects. And it was discovered with the Japanese Subaru Telescope atop Mauna Kea in Hawaii on November 10. Scientists discovered it in images taken with the Japanese Subaru Telescope.

Solar System distances to scale showing the newly discovered 2018 VG18 compared to other Solar System objects. Roberto Molar Candanosa/Scott S. Sheppard/Carnegie Institution for Science.

Follow-up observations to confirm the discovery and distance were conducted in December from Las Campanas Observatory in Chile.

“2018 VG18 is much more distant and slower moving than any other observed Solar System object, so it will take a few years to fully determine its orbit,” added co-discoverer Scott Sheppard, of the Carnegie Institution for Science. “But it was found in a similar location on the sky to the other known extreme Solar System objects, suggesting it might have the same type of orbit that most of them do. The orbital similarities shown by many of the known small, distant Solar System bodies was the catalyst for our original assertion that there is a distant, massive planet at several hundred AU shepherding these smaller objects.”

However the real question is what else is out there – that we don’t know about?

The Subaru telescope is owned and operated by Japan and the valuable telescope access that the team obtained was thanks to a combination of time allocated to the University of Hawaii, as well as to the U.S. National Science Foundation (NSF) through telescope time exchanges between the US National Optical Astronomy Observatory (NOAO) and National Astronomical Observatory of Japan (NAOJ).

Artist concept of 2018 VG18, nicknamed “Farout,” with a scale of other Solar System objects. Illustration by Roberto Molar Candanosa is courtesy of the Carnegie Institution for Science.

Discovery images of 2018 VG18, nicknamed “Farout,” from the Subaru Telescope on November 10, 2018. Farout moves between the two discovery images while the background stars and galaxies do not move over the one hour between images. Image is courtesy of Scott S. Sheppard and David Tholen.


'Farout!' Newfound Object Is the Farthest Solar System Body Ever Spotted

A newly discovered object is the most-distant body ever observed in the solar system — and the first object ever found orbiting at more than 100 times the distance from Earth to the sun.

The discovery team nicknamed the object "Farout," and its provisional designation from the International Astronomical Union is 2018 VG18. Preliminary research suggests it's a round, pinkish dwarf planet. The same team spotted a faraway dwarf planet nicknamed "The Goblin" in October.

"All that we currently know about 2018 VG18 is its extreme distance from the sun, its approximate diameter, and its color," David Tholen, a researcher at the University of Hawaii and part of the discovery team, said in a statement. "Because 2018 VG18 is so distant, it orbits very slowly, likely taking more than 1,000 years to take one trip around the Sun." [The Evidence for 'Planet Nine' in Our Solar System (Gallery)]

Farout is 120 astronomical units (AU) from the sun — one AU is the distance between Earth and the sun, which is about 93 million miles (150 million kilometers). The object is more than 3.5 times the current distance between Pluto and the sun (34 AU), and it outpaces the previous farthest-known solar system object, the dwarf planet Eris, which is currently about 96 AU from the sun. NASA's Voyager 2 spacecraft recently entered interstellar space at about 120 AU, leaving the sun's "sphere of influence" called the heliopause, where bodies experience the solar wind.

To be clear: The record Farout now holds is for the most-distant solar system body ever observed. That doesn't mean no other objects get farther away from the sun than 120 AU. In fact, we know some that do. The dwarf planet Sedna gets more than 900 AU away on its highly elliptical orbit, for example, and there are probably trillions of comets in the Oort Cloud, which lies between about 5,000 AU and 100,000 AU from the sun.

Farout was first spotted using the Subaru 8-meter telescope in Hawaii in November, and then a follow-up measurement in early December by the Magellan telescope in Chile confirmed its existence. According to those observations, the object is likely about 500 km across, which would mean it's spherical and a dwarf planet. Its pinkish color suggests it's an ice-rich body, according to the statement.

The research team is scoping out these ultradistant objects to search for the gravitational influence of a theorized super-Earth-size Planet Nine, also called Planet X, that researchers have posited orbits in the extreme reaches of the solar system. The movements of several distant bodies have suggested the existence of this planet, which would be extremely faint and hard to locate.

"2018 VG18 is much more distant and slower moving than any other observed solar system object, so it will take a few years to fully determine its orbit," Scott Sheppard, a researcher at the Carnegie Institution for Science in Washington, D.C., and member of the discovery team, said in the statement. "But it was found in a similar location on the sky to the other known extreme solar system objects, suggesting it might have the same type of orbit that most of them do. The orbital similarities shown by many of the known small, distant solar system bodies was the catalyst for our original assertion that there is a distant, massive planet at several hundred AU shepherding these smaller objects."

Because the proposed Planet 9 is so distant — between hundreds and thousands of AU, researchers told Space.com, the planet can alter the orbits of objects far too distant to be strongly influenced by the inner solar-system planets. That means that looking for trends in the orbits of objects like Farout can point the way to the mysterious planet, giving researchers hints of where to look for it and chances to test the powerful telescopes that might someday spot it.

"This discovery is truly an international achievement in research using telescopes located in Hawaii and Chile, operated by Japan, as well as a consortium of research institutions and universities in the United States," Chad Trujillo, a researcher at Northern Arizona University and the third member of the discovery team, said in the statement. "With new wide-field digital cameras on some of the world's largest telescopes, we are finally exploring our Solar System's fringes, far beyond Pluto."


Astronomers Just Discovered 'Farout,' the Most Distant Known Object in the Solar System

A team of astronomers has discovered the most extreme trans-Neptunian object in the outer reaches of the Solar System. Dubbed “Farout,” the object is more than 120 times farther from the Sun than Earth is . Excitingly, given preliminary estimates about its size, it could actually be a dwarf planet—but it’s still too small to qualify as the elusive Planet X.

The newly discovered object was announced earlier today by the International Astronomical Union’s Minor Planet Center. Many more years of observations will be required to fully characterize the object and its orbital path, but the IAU has added it to its database under the provisional name 2018 VG18, along with its coordinates and observational notes. Farout, as it’s been nicknamed, was discovered by astronomer Scott S. Sheppard from the Carnegie Institution for Science and his colleagues at the University of Hawaii and Northern Arizona University.

Farout was first observed on November 10, 2018 by astronomers using the Japanese Subaru 8-meter telescope located atop Mauna Kea in Hawaii. The object was re-observed in early December with the Magellan telescope at the Las Campanas Observatory in Chile. These multiple observations, in addition to confirming the object, were used to establish its path across the night sky, along with its size, brightness, and color.