Astronomie

Qu'est-ce que la latitude galactique et la longitude galactique? En quoi est-ce différent de la latitude et de la longitude que nous utilisons sur Terre ?

Qu'est-ce que la latitude galactique et la longitude galactique? En quoi est-ce différent de la latitude et de la longitude que nous utilisons sur Terre ?

Il a quelque chose à voir avec le positionnement du soleil et du centre galactique de la voie lactée mais je n'ai pas pu comprendre comment pour une étoile donnée, ses coordonnées sont calculées.

Quelques explications seraient appréciées.


Le système de coordonnées galactiques est un système de coordonnées longitude-latitude qui est utilisé pour définir les positions des objets dans l'espace, le plus souvent des objets dans notre propre galaxie. Il utilise le centre de notre galaxie comme point focal (c'est-à-dire, où nous considérons $(0^{circ},:0^{circ})$), tout comme nous utilisons la position juste à côté de l'Afrique comme point focal point du système lon-lat de la Terre. Vous pouvez voir une représentation visuelle de ce système ci-dessous.

Le point de référence est bien sûr de notre système solaire. La longitude est mesurée dans le plan de la galaxie, devenant positive lorsque vous balayez vers la gauche (suivant ainsi une règle de la main droite). Le symbole $ell$ est généralement utilisé pour la longitude galactique. La latitude est mesurée au-dessus ou au-dessous de l'avion, devenant positive "au-dessus" de l'avion et négative "en dessous". Nous définissons ci-dessus et ci-dessous en fonction de la règle de la main droite appliquée à la rotation de notre galaxie. Le symbole $b$ est généralement utilisé pour la latitude galactique.

Si quelqu'un dit qu'un objet est à la position des coordonnées galactiques $(ell,b) = (180^{circ},:+45^{circ})$, alors l'objet sera situé directement en face du centre galactique et au-dessus du plan de la galaxie.

En plus d'être un système lon-lat, tout comme celui de la Terre, il ne partage aucune caractéristique avec le système lon-lat de la Terre. Autrement dit, il n'y a généralement aucune relation entre les deux et la définition de l'un n'est pas affectée par l'autre.


Qu'est-ce que la latitude galactique et la longitude galactique? En quoi est-ce différent de la latitude et de la longitude que nous utilisons sur Terre ? - Astronomie

Entrez un emplacement astronomique en utilisant l'un des systèmes de coordonnées et utilisez "Calculer" et cet emplacement dans tous les systèmes de coordonnées est renvoyé.

Les systèmes de coordonnées sont les systèmes équatoriaux J2000 et B1950 plus le choix de l'utilisateur de l'année et de la "date actuelle", et les coordonnées galactiques "nouvelles" et "anciennes".

J'ai créé ce petit outil parce que les outils de conversion existants, en particulier les outils traitant des coordonnées galactiques, ont une fonction étroite. Et les anciennes coordonnées galactiques en particulier reçoivent peu de support, bien qu'elles soient utilisées dans le catalogue Sharpless-2 (ApJ 1959 4 p257). (Je n'ai trouvé qu'un seul outil qui traite des anciennes coordonnées galactiques, et ses calculs semblent être incorrects.)

J'essaie d'être permissif sur la grammaire d'entrée. Vous pouvez saisir RA sous forme d'heures minutes secondes, ou d'heures et minutes avec une décimale, etc. De même pour Dec : "45,51" = "45 30,6" = "45 30 36". Vous pouvez inclure " h m s " et " ° ' " " ou non, pour faciliter le collage.

Si vous avez un RA en degrés, vous pouvez le saisir dans un champ « RA » avec un premier signe plus : « 12h 0m 0s » = « +180 ». (Les coordonnées galactiques sont toujours des degrés et des fractions décimales.)

Les valeurs de résultat sont toutes aller-retour via J2000, donc si vous entrez B1950 ou les coordonnées galactiques, la "sortie calculée" a été aller-retour et vous pouvez comparer la valeur de sortie à votre valeur d'entrée et vérifier la précision.

Pour faciliter le copier-coller des résultats, je fournis les sorties J2000 et B1950 d'abord en h m s et ° ' ", puis en formats alternatifs.

Les transformations utilisées proviennent de sources diverses : "Explanatory Supplement", ApJ, "Fundamental Astronomy" de Karttunen et al, "Spherical Astronomy" de Green. Certaines des matrices direction-cosinus ont été calculées à partir des valeurs de rotation. Vous ne devez pas vous attendre à ce que toutes les transformations soient bonnes à une seconde d'arc. La matrice direction-cosinus que j'ai obtenue de "Spherical Astronomy" n'a que des valeurs à six chiffres. Et l'ancien système de coordonnées galactiques que j'utilise a un décalage de longitude imprécis (deviné) par rapport au galactique moderne.

Les transformations entre J2000.0 et B1950.0 utilisent des matrices direction-cosinus que j'ai trouvées dans la littérature. Les transformations impliquant l'année spéciale de l'utilisateur utilisent les algorithmes du supplément explicatif pour créer une matrice direction-cosinus.

Les deux méthodes ne sont pas les mêmes. Ainsi, l'utilisateur peut entrer une "année utilisateur" de 1950,0 pour vérifier un aller-retour via J2000 qui utilise différentes équations de transformation qui vont et viennent.

Pour les dates fournies par l'utilisateur (notez qu'une ligne s'appelle "Année en cours" mais que l'utilisateur peut la remplacer, il peut donc y avoir deux dates fournies par l'utilisateur), je convertis en une heure éphéméride sans aucun des détails fins sur le sens précis de "l'année besselienne" etc. en effet je suppose que les mois ont trente jours. Étant donné que la précession n'est que d'environ vingtième d'arc-sec par an, les erreurs de date d'un jour ou deux sont sans conséquence.

La sortie « premier galactique » est d'abord présentée avec une valeur transformée en matrice, puis à nouveau en utilisant des équations trigonométriques en vert qui transforment le nouveau galactique en ancien galactique et seront bonnes aux basses latitudes mais pauvres près des pôles.

Je remercie Patrick Wallace d'avoir souligné que je devrais imprimer RA en dixièmes de secondes, car les "secondes" de RA sont plus grandes.

Si vous copiez le Javascript, j'apprécierais une ligne de crédit sur la ou les pages qui le contiennent.


I. Coordonnées cartographiques
II. Localiser un objet sur les cartes Multiwavelength

I. La lecture des cartes multi-longueurs d'onde ressemble beaucoup à la lecture d'une carte de la Terre. Tout comme une carte de la Terre a une latitude et une longitude, il en va de même pour les cartes d'images multi-longueurs d'onde. Vous remarquerez qu'ici, nous utilisons « Longitude galactique » et « Latitude galactique ».

MODIS Carte mondiale de la température de surface de la mer.

Latitude sur une carte terrestre, se mesure au nord et au sud de l'équateur terrestre (latitude = 0 degré). Dans le système de coordonnées "Galactique", latitude galactique est mesurée au-dessus et au-dessous de l'équateur de la galaxie - le plan galactique.

Longitude galactique est mesurée de la direction au centre de la galaxie (longitude = 0 degré). C'est l'équivalent du premier méridien de la Terre.

Les vues de face et de face de la Voie lactée, montrées dans les images de latitude et de longitude galactiques à gauche, sont des modèles VRML de notre galaxie. L'étoile, assise à l'intersection des flèches en pointillés, représente notre position dans la galaxie.

Les images vues sur l'affiche, dans la vidéo et en ligne ne sont qu'une partie du ciel que nous pouvons voir. Ces images ne concernent que la partie de la Voie lactée située à moins de 10 degrés du plan galactique. Si un objet que vous recherchiez avait une latitude de +45 degrés, il ne serait pas visible sur les cartes multi-longueurs d'onde. Cependant, il pouvait être vu sur un toboggan tout le ciel.

Sur les images, 0 degré de longitude est au centre de la carte. En regardant vers le la gauche du centre, vous emmène de 0 degrés à 180 degrés. Le bord le plus à droite de la carte s'élève à 180 degrés et monte à 360 degrés (ce qui vous ramène à 0 degré) lorsque vous vous déplacez vers le centre de la carte.

II. Situé au bas de l'affiche de la Voie lactée multi-ondes et des images en ligne, se trouve un tableau de recherche qui nomme certains objets visibles sur les cartes. Les coordonnées de latitude et de longitude galactiques peuvent être lues sur la carte.

Par exemple, la nébuleuse de la Carène se trouve à une longitude galactique = 288 degrés (environ) et une latitude galactique = -0,8 degrés (environ).

Ressources en ligne connexes :
Outil de conversion - Convertir les coordonnées équatoriales en coordonnées galactiques
Navigation galactique - Un tutoriel de l'observatoire à rayons X Chandra
Comprendre les coordonnées célestes - Du magazine Sky and Telescope


L'image réalisée par Robert Hurt peut prêter à confusion lorsqu'elle est utilisée comme exemple du système de coordonnées galactiques. Hurt utilise les angles de longitude en association avec des délimitations en années-lumière pour créer un système de coordonnées polaires qui définit la grille de l'image. —Commentaire précédent non signé ajouté par 216.106.16.42 (talk) 10:59, 23 novembre 2009 (UTC)

Vibration Modifier

J'ai entendu dire que notre système solaire n'est pas directement sur le plan mais vibre lentement de haut en bas à travers le plan galactique. Quelqu'un qui en sait plus sur ce sujet pourrait-il ajouter des informations factuelles à ce sujet. 82.132.139.215 (conversation) 15:09, 8 octobre 2009 (UTC)

C'est vrai, mais sans rapport avec cet article. - Rod57 (discussion) 22:18, 4 décembre 2015 (UTC) Si vous considérez que l'orbite du soleil en trois dimensions est légèrement inclinée par rapport au plan galactique, il y aura des moments où le système solaire sera "au-dessus" du plan de référence (actuellement par

56·75 ± 6·20 années-lumière), les moments où il est "en dessous" et les moments (le plus récemment

il y a 2 500 000 ± 300 000 ans) lorsqu'il traverse ce plan. La meilleure estimation de la composante verticale du mouvement solaire est de +16 220 ± 805 mph. Bien que, comme le dit Rod57, ce n'est pas directement pertinent pour cet article, il doit être pris en compte lors de la décision d'utiliser une représentation 2D ou 3D de la galaxie car cela affecte le véritable angle entre le NGP et Sgr A* (90° dans le modèle 2D,

90·12° ± 0,03° en 3D). L'astronomie expliquée (discussion) 23:43, 14 février 2017 (UTC)

Reformulation Modifier

"Au fur et à mesure que les objets participent à cette rotation, leurs coordonnées galactiques resteront constantes. Cependant, à mesure que ces objets se déplaceront dans cette rotation, leurs coordonnées galactiques changeront." Cela peut-il être mieux formulé ? Il semble énoncer arbitrairement une dualité là où il n'y en a pas, et est tout simplement excessif. 22:55, 25 août 2006 (UTC)

Je suis sûr que la formulation pourrait être améliorée, cela semble un peu maladroit. Cependant la distinction est importante : celle entre mouvement propre et mouvement impropre. C'est un problème dans n'importe quel système de coordonnées, mais je fatiguais pour expliquer à quel point les objets de notre galaxie seront généralement fixés par rapport au système de coordonnées galactiques, mais les objets en dehors de notre galaxie, comme la galaxie d'Andromède, se déplaceront relativement rapidement dans le système de coordonnées, et que cette distinction est due à la définition du système coordonné. --Cplot 18:31, 26 août 2006 (UTC)

Supposons que votre position soit n'importe où où votre latitude galactique est de +90 (Pôle Nord, à ce stade, la longitude n'est pas pertinente). Vous observez un point à la latitude 0 et à la longitude 0 (avec une distance à l'origine supérieure à zéro évidemment). Le point que vous regardez se déplace dans le sens de la longitude positive. Le voyez-vous bouger dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ? Si quelqu'un peut simplement fournir la réponse simple, je serai heureux de l'ajouter au contenu de la page. Merci.

Cela peut ne pas sembler simple. Le Soleil et l'ensemble du système solaire orbitent ensemble autour du centre galactique une fois tous les 220 millions d'années environ,

avec l'intervalle diminuant imperceptiblement.

Si la galaxie était un carrousel sur un train en mouvement, la galaxie d'Andromède serait pile devant les rails et votre cheval se déplacerait de 31,17 degrés vers la droite par rapport au train. À l'heure actuelle, Andromède et le centre galactique sont distants de 121,17 degrés le long de l'équateur galactique. Il y a environ 19 000 000 ans, Andromède et le GC étaient à 90 degrés l'un de l'autre et la Terre se déplaçait le plus rapidement vers M31. Il y a 65 millions d'années, lorsque les dinosaures ont disparu, NGC 224 était en collaboration avec le Centre Galactique. (Peut-être que "l'astéroïde" était l'UGC 454 dévolu soudainement.) Visuellement, Andromède est là où elle est maintenant depuis des milliards d'années pendant que la Galaxie tourne.

En ce moment, Andromède est à -21,57 degrés de latitude galactique par rapport au plan de la Galaxie. La Voie Lactée elle-même se déplace dans son intégralité vers Andromède. Le Soleil et les étoiles voisines se déplacent et à un point de l'orbite galactique quelque peu au-delà de 90 degrés du GC. Les deux vitesses - Galactique et Solaire - s'additionnent vectoriellement. À ce moment, le Soleil est à 31,17 degrés au-delà du point où la vitesse à l'avant est la plus élevée.

À peu près aussi loin vers Casseopeia depuis Deneb que Deneb est de Sadr et sur l'équateur galactique se trouve un point à seulement 90 degrés du centre galactique. Par rapport au Centre Galactique, c'est là où le Soleil se dirige en ce moment. La direction change lentement au fur et à mesure que la Voie Lactée tourne.

Voici comment en avoir une idée depuis la Terre et le ciel :

Préparez d'abord votre esprit avec des images fortement contrastées de grandes périodes dans le passé et dans le futur. Considérez peut-être la construction des Pyramides. Visualisez ensuite des images futures telles que l'exploration habitée du système solaire. Considérez également ce que signifie un petit angle comme six secondes d'arc dans un système optique coûteux, disons l'interféromètre de l'ESO. La rotation galactique n'est que d'environ six secondes d'arc en mille ans. Ayez une bonne idée de ce que c'est dans votre esprit et rendez-le substantiel.

Vous devriez avoir un ciel clair et sombre lorsque la galaxie d'Andromède et le centre galactique se lèvent. Heureusement, ils montent presque ensemble.

Orientez-vous vers la Terre et face à l'Est. Andromède est à votre gauche et le GC est à votre droite. Maintenant, si vous voulez, pointez votre main droite vers le centre galactique et votre gauche vers la galaxie d'Andromède.

Avec de la chance, la galaxie de la Voie lactée semblera être ou semblera avoir été en mouvement par rapport à la galaxie d'Andromède et à une myriade d'autres galaxies d'arrière-plan moins visibles. Maintenant, accrochez-vous.

Lorsque le Centre Galactique en Sagittaire est visible, la partie de la Voie Lactée que vous voyez se déplace Sud par rapport aux galaxies extérieures invisibles derrière elle la Voie lactée est à l'est de Polaris, et Andromède est à l'est de la Voie lactée ou sur le point de s'élever au nord-est.

Lorsque la Voie lactée est visible mais que le Sagittaire et le GC sont sous l'horizon, la partie de la Voie lactée que vous voyez se déplace vers le nord par rapport aux galaxies invisibles derrière elle, la Voie lactée est à l'ouest de Polaris et Andromède n'est pas visible ou est bientôt dans le Nord-Ouest.

SyntheticET (conférence) 20h30, 19 décembre 2007 (UTC)

Vraie définition Modifier

Nous savons tous que la Terre tourne d'ouest en est, ce qui est dans le sens inverse des aiguilles d'une montre lorsqu'elle est vue du nord. J'avais l'impression que c'était la vraie définition de "nord", "ouest" et "est" pour tous les corps et systèmes en rotation. Comment se fait-il que la rotation de la galaxie soit dans le sens des aiguilles d'une montre vue du nord ? Est-ce parce que la rotation de la Terre est approximativement opposée à celle de la galaxie ? Quelqu'un a-t-il fait une erreur de jugement colossale en définissant le « nord galactique » ? Maintenant, comment sommes-nous censés décider dans quelle direction est le nord pour un corps dont la rotation est inclinée par rapport à la rotation de la Terre ? Maintenant, je ne sais pas dans quel sens est-il dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens inverse des aiguilles d'une montre vu du nord galactique. Onerock (discussion) 05:26, 6 avril 2010 (UTC)

Votre définition d'Est-Ouest-Nord-Sud a du sens, mais ce n'est pas la seule définition possible. Les astrographes ont eu tendance à renverser les conventions des géographes lorsqu'ils dessinaient des amidons, pour des raisons évidentes. Les cartes d'astrographe ont suivi les conventions des cartes de géographe en plaçant le nord en haut et le sud en bas, mais ont généralement placé l'est à gauche et l'ouest à droite, encore une fois pour des raisons évidentes. Les sélénographes ont eu tendance à suivre l'exemple des astrographes en mettant l'ouest à droite. Mais notez qu'un astronaute se tenant à zéro degré de longitude sur la lune et regardant droit vers la terre, devrait regarder vers l'horizon « ouest » pour voir une étoile montante (ou un soleil levant) et vers l'horizon « est » pour le voir réglé. Votre question sur la façon de décider d'un corps dont l'axe est à 90° de celui de la Terre est une bonne question, et je n'ai pas de réponse définitive, à part souligner qu'il est peu probable qu'elle se pose dans la pratique. Mais si c'était le cas, permettez-moi de souligner qu'il est incapable d'être à 90° en coordonnées célestes, écliptiques et galactiques simultanément. Rwflammang (discussion) 03:40, 22 novembre 2019 (UTC)

Amis fans de coordonnées : j'aimerais proposer une réécriture complète de l'article sur les coordonnées galactiques. Les coordonnées galactiques sont un moyen d'exprimer les directions dans le ciel vues du système solaire et de la terre, ni plus ni moins, le présent article a beaucoup à recommander, mais dérive vers des tangentes inexactes, non pertinentes et déroutantes quant à savoir si le système tourne , quels objets tournent avec le système, et ainsi de suite. Je pense que les confusions évidentes dans l'élément précédent sur cette page ont été exacerbées par le manque de clarté de l'article tel qu'il se présente. La vitesse angulaire de la galaxie est si lente que le mouvement du système est ignoré dans sa définition. Les astronomes pratiquants n'utilisent jamais les coordonnées galactiques lorsqu'une haute précision est requise de toute façon. J'aimerais restructurer l'article pour le rendre un peu plus didactique (je me rends compte qu'il s'agit d'une encyclopédie, pas d'un manuel), plus précis et moins trompeur. Je suis un éditeur de Wikipédia relativement inexpérimenté, je publie donc ceci avant de procéder audacieusement à autoriser les commentaires. Alors, des commentaires ? J'ai du mal à me connecter correctement depuis chez moi, mais je vais m'identifier ici en tant qu'utilisateur Jthorstensen.

J'étais tellement d'accord que je l'ai fait. Je pense que quelques exemples de positions pourraient être ajoutés, et peut-être un meilleur graphique montrant les schémas équatorial et galactique. Quiconque souhaite rajouter une partie du matériel supprimé, réfléchissez bien : la plupart devraient être honnêtement dans d'autres articles. N'ayez pas peur des liens wiki ! mdf 15:06, 23 mars 2007 (UTC) Il existe également l'ancien "système Ohlsson", mentionné dans la source qui définit le système de coordonnées. Je ne trouve aucune référence à sa définition en ligne, mais je ferais un excellent ajout à cet article. mdf 15:21, 23 mars 2007 (UTC) Plus de temps pour rechercher : Ohlsson, J. 1932, Lund. Anne. n ° 3. Probablement une publication de l'Observatoire de Lund (http://www.astro.lu.se/), mais ils ne l'ont pas en ligne (par e-mail). Gum, Kerr et Westerhout's « Une détermination de 21 cm du plan principal de la galaxie », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, Vol. 121, p.132, cite le pôle Ohlsson comme α = 12h40m, δ = +28 (B1900), mais ne détaille pas le méridien central. mdf 21:48, 23 mars 2007 (UTC)

Jthorstensen : Je suis d'accord. Les systèmes de coordonnées galactiques sont au moins dans une confusion naissante. Il semblerait que le meilleur système de coordonnées galactiques serait basé sur les mêmes FORMES générales que celles utilisées dans les coordonnées écliptiques, qui ont évolué pendant des milliers d'années avant de s'installer dans leur forme actuelle. Les coordonnées galactiques pourraient utiliser les pôles nord et sud galactiques comme références pour la latitude galactique, et la galaxie d'Andromède comme zéro de la longitude galactique. Ceux-ci seraient stables pendant au moins 35 millions d'années, probablement sur toute l'orbite de 220 millions d'années du système solaire autour de la Voie lactée. La seule raison de se dépêcher serait de minimiser la confusion initiale existante. SyntheticET (discussion) 05:20, 9 novembre 2009 (UTC)

Cet article prétend qu'il n'y a qu'un seul système de coordonnées galactiques centré sur le soleil. C'est carrément faux.

Coordonnées basées sur le plan de la Voie lactée, qui est inclinée d'environ 63° par rapport à l'équateur céleste, et centrée sur le Soleil, avec le point zéro de longitude et de latitude pointant directement vers le centre galactique. Avant 1958, le point zéro de la latitude et de la longitude galactiques se situait à R.A. 17h 45,6m, déc. -28° 56,2' (en Sagittaire). La latitude galactique (b) est mesurée à partir de l'équateur galactique au nord (+) ou au sud (-) la longitude galactique (l) est mesurée vers l'est le long du plan galactique à partir du centre galactique.

En 1958, en raison d'une précision accrue dans la détermination de l'emplacement du centre galactique, sur la base des observations de la ligne de 21 centimètres, un nouveau système de coordonnées galactiques a été adopté avec l'origine au centre galactique du Sagittaire à R.A. 17h 42,4m, déc. -28° 55' (époque 1950). Le nouveau système est désigné par un chiffre romain supérieur II (i.e., bII, lII) et l'ancien système par un chiffre romain supérieur I. ) 05:20, 9 novembre 2009 (UTC) —Commentaire précédent non signé ajouté par PaulBHartzog (discussion • contributions)

La phrase "Le système de coordonnées galactiques est un système de référence sphérique sur le ciel où l'origine est proche du centre apparent de la Voie lactée" me fait penser que 0,0 est le centre de la galaxie - pourtant, d'autres me disent que le centre est le Soleil/Terre. Quelqu'un qui sait ce qu'il fait pourrait-il rendre cet article un peu plus précis ? Merci. --MatthewKarlsen 16:28, 25 juin 2007 (UTC)

C'est en deux dimensions. 0,0 est sur la sphère céleste. Si vous mettez une troisième valeur, la distance, elle peut nommer n'importe quel endroit de l'univers que vous voulez mais toujours avec un biais hélio/géocentrique. 0,0,0ly est la Terre. Dans le système latitude/longitude 0ºN 0ºE serait comme le centre galactique et le centre de la Terre serait comme notre position. Voie lactée Sagittaire 18:26, 25 juin 2007 (UTC)

Il y a un lien sur cette page vers "l'équateur galactique". Malheureusement, ce lien renvoie directement au même article via une redirection. Ce lien doit être supprimé. --Headrock (discussion) 22:41, 9 avril 2008 (UTC)

Le zéro de longitude pour les coordonnées galactiques telles qu'elles sont actuellement définies comme un point proche du centre galactique.

Imaginez définir les coordonnées écliptiques de cette façon, avec la longitude zéro au Soleil. Cela n'aurait aucun sens car l'enregistrement des emplacements des objets dans ce système de coordonnées changerait à jamais avec le mouvement de la Terre autour du Soleil.

Pourtant, de cette façon, les emplacements des galaxies extérieures dans les coordonnées galactiques changent maintenant chaque année avec le mouvement du système solaire autour de la galaxie de la Voie lactée. Toutes les coordonnées galactiques de tous les millions de galaxies changent chaque année dans le système actuel et obsolète.

Au lieu de cela, le zéro de longitude pour l'écliptique a été fixé il y a quelque temps à ce qu'on appelle le Premier Point du Bélier, qui était alors l'emplacement du Soleil pendant l'équinoxe de printemps ou de printemps.

Le système solaire a une orbite de 220 millions d'années autour de la galaxie. C'est si long que cela conduit à supposer que le fait de placer le zéro de longitude au centre galactique fournit des coordonnées suffisamment stables pour tous les objectifs prévisibles. Pourtant, déjà, la stabilité et la précision croissantes des mesures déterminent régulièrement les positions des objets en quelques fractions de seconde d'arc.

Les êtres humains ne devraient pas prévoir d'attendre des millions d'années pour établir un système de coordonnées galactiques dans lequel ces coordonnées sont stables. C'est à cette époque récente, depuis environ dix mille ans, que la Terre commence pour la première fois à déterminer ses activités avec une compréhension confiante de l'astronomie. Il y a "seulement" 65 millions d'années, Andromède était en conjonction avec le Centre Galactique, et un million d'années plus tard, les événements des constructions actuelles seront toujours en évidence.

Au lieu de cela, le zéro de longitude pour les coordonnées galactiques devrait être défini sur ou près de la galaxie d'Andromède, qui est une galaxie brillante merveilleusement visible qui sera évidente pour les êtres humains pendant les cent prochains millions d'années et plus, probablement de nombreuses orbites du système solaire. autour de la Voie Lactée. Alors les coordonnées galactiques seront stables, ancrées à des objets extérieurs bien connus.

Tout comme le zéro des coordonnées écliptiques sont ancrées au premier point du Bélier.

La NASA a une image finement détaillée d'une petite région de l'espace lointain très proche de la grande galaxie M31. Situé avec précision, très populaire, il est utilisable comme référence près du zéro de longitude pour un nouveau système de coordonnées galactiques, si la galaxie d'Andromède elle-même ne l'est pas.

Plus encore, l'histoire géologique moderne est décrite dans une échelle de temps similaire à celle dans laquelle la rotation galactique et les mouvements du système solaire sont décrits. La référence proposée pour la longitude galactique ramènera à la surface tous les événements qui ont été influencés par les galaxies extérieures.

Le système de coordonnées écliptiques qui a été préservé à travers des siècles de pratique car il est basé sur une compréhension fondamentalement solide de la dynamique des relations entre le système solaire, l'écliptique et les étoiles extérieures. Les références extérieures les plus importantes sont celles qui ne bougent pas du tout ou très peu.

Ce n'est pas vraiment l'endroit approprié pour discuter de la révision de cette norme. Mais si vous allez le baser sur un objet distant, pourquoi pas M87 au centre de l'amas de la Vierge (qui est près du milieu du superamas de la Vierge) ? Cela a l'avantage de rester assez stationnaire sur de longues périodes.—RJH (parlez) 17:51, 5 octobre 2009 (UTC)

et l'a laissé tomber dans Talk:Milky_Way pour le moment. C'est intéressant, mais peu pertinent pour le système de coordonnées galactiques. Tfr000 (conversation) 20:02, 23 juillet 2012 (UTC)

le direction de rotation dans le système de coordonnées est une information cruciale manquante ici. C'est à dire. le Soleil se déplace-t-il vers 90 ou 270 degrés de longitude (d'ailleurs, cette information manque également dans la section déplacée, elle est donc en effet inutile pour cet article dans sa forme actuelle) ? -- SiriusB (discussion) 13:13, 27 Novembre 2014 (UTC) La portion de la voie lactée où se trouve le soleil tourne dans la direction du Cygne (90° de longitude galactique). --Lasunncty (discussion) 12:28, 28 novembre 2014 (UTC)

En utilisant les directions de 1950 pour le Nord Galactique et le Centre Galactique,

J'ai trouvé qu'il n'y a qu'un angle de 75 degrés entre le vecteur vers le centre galactique et le vecteur vers le pôle nord galactique. c'est-à-dire qu'ils ne sont pas perpendiculaires. Qu'est-ce qui est couramment utilisé dans les coordonnées galactiques, alors? Un grand cercle dans un plan perpendiculaire au pôle nord galactique, ou un grand cercle incliné de 15 degrés vers le centre galactique ? — Commentaire précédent non signé ajouté par JDoolin (discussion • contributions) 18:34, 10 août 2013 (UTC)

Mes excuses. Je me suis trompé dans mon calcul, en inversant les directions polaire et azimutale lors du calcul des vecteurs. Mes excuses. Il semble que le pôle et les vecteurs du centre galactique soient perpendiculaires. Avoir un angle de 89,9936 degrés entre eux. JDoolin (discussion) 13:51, 11 août 2013 (UTC)

Une autre question, cependant. Depuis le nord galactique, la rotation de la galaxie apparaîtrait-elle dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ? Deuxièmement, le nord galactique est-il défini arbitrairement, ou selon les champs magnétiques, ou selon la rotation ? JDoolin (discussion) 13:51, 11 août 2013 (UTC)

je crois que la rubrique Coordonnées rectangulaires interprète complètement mal la source donnée 1987AJ. 93..864J, qui utilise UVW pour désigner les vecteurs de vitesse d'une étoile dans un groupe en mouvement, plus précisément le Ursa Major Group (UMaG). Aussi: qu'un système de coordonnées gaucher ou droitier soit utilisé, qu'il ne soit pas associé "à UVW" et "à l'auteur" dans la source, je soupçonne plutôt que cela relève des nécessités concernant la forme historique des données disponibles, et est également valable pour xyz quant à UVW, ce n'est pas une question de choix personnel de l'auteur. Rursus dixit. ( m bork 3 !) 18:37, 11 août 2013 (UTC)

La légende de l'illustration montrant l'angle de latitude galactique indique : « alors que la latitude galactique (b) mesure l'angle de l'objet au-dessus du plan galactique » Ceci est fondamentalement incorrect car l'angle est mesuré tel qu'observé depuis la Terre, mais Sol est ne pas sur le plan galactique, il est à environ 20 parsecs au-dessus du plan. La latitude galactique est l'angle entre l'objet cible et un plan imaginaire basé sur l'emplacement observé du Sagittaire A* (ou, si vous préférez le centre défini par l'IAU de la galaxie depuis la Terre, et perpendiculaire au pôle galactique, tel que défini par l'IAU convention. Il s'agit d'une désignation arbitraire et n'est que quelque peu similaire au plan galactique actuel, car Sol est relativement proche du plan. Si quelqu'un d'autre peut mieux le formuler, veuillez le faire. — Commentaire précédent non signé ajouté par 198.177.6.246 (discussion) 21:18, 27 avril 2015 (UTC)

Vous utilisez le terme nord galactique dans l'intro, mais il est difficile de voir ce que vous voulez dire. Je connais la règle de la main droite, alors je l'ai trouvée. Mais la plupart des débutants lisant ce paragraphe d'introduction seraient perdus. L'ajout d'une flèche nord à l'un de ces premiers graphiques clarifierait grandement les choses. Pb8bije6a7b6a3w (discussion) 03:04, 25 octobre 2015 (UTC)

Dans la section "Coordonnées rectangulaires", le texte actuel dit "n un seul système, l'axe U est dirigé vers le centre galactique (l = 0°), et c'est un système droitier (positif vers l'est et vers le nord pôle galactique) dans l'autre, l'axe U est dirigé vers l'anti-centre galactique (l = 180°), et c'est un système gaucher (positif vers l'ouest et vers le pôle nord galactique)." Cela n'est pas soutenu par la source citée, qui dit "Nous utiliserons un système de coordonnées droitier pour U, F et Wf afin qu'ils soient positifs dans les directions du centre galactique, de la rotation galactique et du nord galactique Pôle (NGP), respectivement. L'utilisation d'un système droitier permet d'utiliser la même matrice pour transformer à la fois les coordonnées et les vitesses. De plus, un système droitier semble préférable pour des raisons pédagogiques. Certains auteurs préfèrent un système gaucher pour £/, F et W, où U est positif vers l'anticentre galactique." C'est-à-dire que la source dit que la différence entre les systèmes est que la direction de la coordonnée U (vers le centre) est inversée, pas que la direction de la coordonnée V (est) est inversée. Inverser les deux inverserait la chiralité deux fois, revenant ainsi à une chiralité droitière, mais la source est explicite que le second système est gaucher. L'affirmation dans le texte Wikipédia existant que le système de la main gauche a une coordonnée positive à l'ouest n'est donc pas étayée par la source et contraire à la raison. Je vais le changer en remplaçant le mot "ouest" par "est".

J'ai essayé de lire l'intégralité de cet article et des articles liés lorsque j'ai pensé que cela aiderait pour savoir comment fonctionnait ce système de coordonnées. Finalement, je ne suis pas sûr de comprendre. Pour le bien des éditeurs, voici mon compte rendu de la façon dont cela se passe.

Premier paragraphe Modifier

Un système de coordonnées sphériques, ok je sais à quoi ça doit ressembler, donc j'ai seulement besoin de connaître le centre et l'orientation de la grille latitude/longitude. Le Soleil en son centre, ok c'est la moitié de la bataille. Direction primaire vers le centre de la galaxie et plan fondamental parallèle et décalé par rapport au plan galactique. Euh. À ce stade, j'ai dû rechercher ce qu'était un plan fondamental, bien que je sois maintenant confus pourquoi j'ai besoin à la fois d'une direction et d'un plan, puisque l'un définit l'autre. Ma meilleure supposition jusqu'à présent est que puisque nous avons une direction vers le centre de la galaxie, l'équateur tournerait autour de cela. Ce qui n'est pas parallèle au plan galactique donc cela n'aurait aucun sens.

L'image montre juste une galaxie, aucune aide là-bas.

Peut-être que cela sera précisé plus tard dans l'article.

Section Longitude et Latitude Modifier

Cette section explique le concept de longitude et de latitude en termes de nord-sud-est-ouest et d'équateurs. Bien que cela ait du sens isolément, je ne suis toujours pas sûr de ce que cela signifie en référence au système de coordonnées à portée de main. Je ne sais toujours pas où se trouve l'équateur du système de coordonnées galactiques.

Définition Modifier

Le titre est prometteur, les définitions sont bonnes. Malheureusement, toute la section est en fait une histoire des systèmes de coordonnées galactiques. Je me demande si ces systèmes historiques ont une quelconque ressemblance avec l'actuel, mais comme je ne comprends pas encore l'actuel, je n'ai aucun moyen de le savoir.

Le diagramme montre les angles de latitude et de longitude mesurés. Ok extrapolating this picture and hoping I have latitude and longitude straight, I think I can imagine what the grid would look like. I would know I'm right if the picture somehow displayed a spherical grid. I can imagine someone objecting to one floating in space, but the other coordinate system pages have something similar. I only really came to this conclusion after reading the whole article several times and then writing this review up to this point.

The listing for north pole, south pole, and galactic center display three star fields. I am not really familiar with the sky, other than the galactic center normally looks brighter, but the pictures don't even support that expectation. Thinking about it again, at least I can infer that north pole or south pole do not coincide with galactic center as I first hypothesized.

Conversion Between Equatorial and Galactic Edit

Ok formulas are good eventually but they do not help get the basic picture at all.

Contellations Edit

The galactic equator runs through all these constellations, ok that is basically a review of the information on the milky way. If you don't understand this coordinate system by this point, there is not much hope left.

Other Bits Edit

The picture of the milky way in the sky with no coordinate grid overlaid, useless. This picture would actually be a good picture to display the grid on, and not at the end of the article.

In the end I think I deduced what the galactic coordinates look like, but really, I still feel like I am guessing because any picture I have in my imagination is nowhere on wikipedia.

Epilogue Edit

Donc. a fundamental direction (equinox like?) goes from the sun to the center of the galaxy. The equator is parallel to the galactic plane (offset 55ly north). The north pole is perpendicular to this plane, pointing to the side the earth's north pole is on? The fundamental plane hyperlink didn't really help at all.

Good luck with this article.

To define the orientation of the lat/lon grid, you need both a plane (the equator = roughly the plane of the galaxy) and a zero point (direction of zero longitude = roughly the center of the galaxy). One does not define the other, as you say. The Milky Way image at the top does have a grid on it, but you have to zoom in to see it. Perhaps it could be enlarged or made with thicker lines so they are visible at the reduced scale. I can see how the images showing the poles and the zero point might not be helpful if you were unfamiliar with the constellations. The red line in the third image is the galactic equator, but that is not stated anywhere. The blue lines are the RA/dec grid, but again, not necessary/helpful for this article. Do you think photographs of these points would be more helpful than the cartoon-like images? --Lasunncty (talk) 06:21, 6 July 2019 (UTC)

Someone who really understands this needs to include an explanation of the definition of galactic "north" in this coordinate system, which is what I came here for. It's obviously confused a lot of people here on the talk page, too. From graphics in other articles, it appears that galactic north has been defined in such a way as to violate the right-hand rule. If it obeyed the right hand rule, a view from galactic north would have the galaxy spinning counterclockwise (just as, viewed from the north pole, Earth spins counterclockwise), but images in other articles are quite definite that they are viewed from the north and the rotation is clockwise. If this is really true, that galactic north has been defined backwards from the way we define north with respect to planets, there needs to be a paragraph explaining it with a citation as to why it was done this way, ideally with links to alternative coordinate systems. Example image, used in Milky Way: https://en.wikipedia.org/wiki/Milky_Way#/media/File:Milky_Way_Arms.svg - caption is pretty clear, but has no explanation for the anomaly.

Hammerquill (talk) 21:08, 7 September 2019 (UTC)

The IAU defines a planet's north pole as the pole lying in the same ecliptic hemisphere as Earth's north pole. Presumably something similar applies to the galaxy as well. It has nothing to do with rotation. They use the right hand rule to define what is called the positive pole. You are correct that the Milky Way's south pole is the positive one, and the north pole is the negative one. --Lasunncty (talk) 06:29, 8 September 2019 (UTC)

I was always taught that "Galactic" should be capitalized when used to refer to our Milky Way galaxy. In fact, the article on Galaxy actually notes this. I'll note that other wikipedia pages seem horribly inconsistent on this topic however, I do believe it is common best practice in professional astronomy journals. DrCrisp (talk) 06:32, 4 December 2019 (UTC)


What is the Galactic Latitude and Galactic Longitude? How is different from the latitude and longitude we use on Earth? - Astronomie

Galactic Navigation & Coordinate Systems

1. Galactic Latitude
This diagram illustrates how degrees of latitude are measured in the galactic coordinate system. The galactic plane is like the Earth's Equator, and like the Equator, it is at 0 o latitude. The Earth is on the galactic plane, so we are at 0 o latitude.
(Illustration: CXC)

2. Galactic Longitude
Instead of going from 0 o to 180 o east and 180 o west, galactic coordinates simply go from 0o to 360 o . There is no east/west or plus/minus in galactic longitude coordinates. 360 o is the same as 2 x 180 o , or 180 o is half of 360 o .
(Illustration: CXC)


What is the Galactic Latitude and Galactic Longitude? How is different from the latitude and longitude we use on Earth? - Astronomie

Do you remember learning about how to measure latitude and longitude? On the Earth, latitude measures how far north or south a place is from the Equator. For example, France is at about 45 degrees ( o ) north. It is halfway between the Equator and the North Pole. The Equator is at 0o (neither north nor south), and the North Pole is at 90 o north. At what latitude is your state or country?

Look at the Degrees Latitude diagram. This diagram illustrates how degrees of latitude are measured in the galactic coordinate system. The galactic plane is like the Equator. It is at 0 o latitude. The Earth is on the galactic plane. It is also at 0 o latitude.

Look at the diagram and find the celestial objects. These may be stars, faraway galaxies, supernova remnants, or any other kind of object in the universe. Look at objects 1 and 2. Notice that object 1 is at -10 o latitude and object 2 is at +10 o latitude. In galactic coordinates, we say plus and minus instead of north and south.

On Earth, a place that is 10 o north (example: the island of Tobago in the Caribbean Sea) is the same distance from the Equator as a place that is 10 o south (example: Cape York, Australia). Each place is about 1110 km (or about 690 miles) from the Equator--the same exact distance. This is because these places are on the surface of the Earth. They are not hovering up in the sky or buried deep in the ground.

Look at the Degrees Latitude diagram again. See the large pink circle. If all objects in outer space were exactly on the circle*, then an object that was at +10 o would always be the same distance from the galactic plane as would an object that was at -10 o . However, this is not the case. None of the objects in the diagram are exactly on the circle. Some are nearer, and some are farther.

(*Actually, the yellow circle is just imaginary. It could be much bigger or much smaller. The circle is there to help the diagram show the degrees of latitude in galactic coordinates.)

The objects at +10 o and -10 o are at different distances from the galactic plane object 2 is closer to the galactic plane than object 1 is because it is at the same latitude and is closer to the Earth. Try to figure out where objects 1, 2, 3 and 4 would be on the black and white map.


Celestial Coordinates

On Earth, one way to describe a location is with a coordinate system which is fixed to the Earth's surface.

The system is oriented by the spin axis of the Earth, and has special points at the North and South Poles. We use lines of latitude et longitude to demarcate the surface. It's obvious that latitude is measured away from the equator. But where is the starting point for longitude? There is no "obvious" choice. After a lot of dickering, European nations finally decided to use the location of the Greenwich Observatory in England as the starting point for longitude.

There are several ways to specify a location -- for example, that of the RIT Observatory. One can use degrees:

Or degrees, minutes and seconds:

Or, in the case of longitude, one can measure in time zones. The sun will set at the RIT Observatory about 5 hours and 11 minutes later than it does at Greenwich, so one could say

The celestial coordinates

On can make a similar coordinate system which is "fixed to the sky":

Once again, we use the Earth's rotation axis to orient the coordinates. There are two special places, the North and South Celestial Poles. As the Earth rotates (to the East), the celestial sphere appears to rotate (to the West). Stars appear to move in circles: small ones near the celestial poles, and large ones close to the celestial equator:


Image copyright David Malin.

  • Déclinaison, like a celestial latitude
  • Ascension droite, like a celestial longitude

Once again, there are several ways to express a location. The star Sirius, for example, can be described as at

  • the Right Ascension is 6 hours, 45 minutes, 09 seconds
  • the Declination is -16 degrees, 42 arcminutes, 58 arcseconds
  • one degree is divided into 60 arcminutes
    • one arcminutes is divided into 60 arcseconds. Therefore, there are 3600 arcseconds in one degree
    • one minutes of time is divided into 60 seconds of time. Therefore, there are 3600 seconds of time in one hour of time

    Des exercices

    1. How many degrees are there all the way around the celestial equator? How many hours are there around the celestial equator?
    2. How many degrees make up one hour of Right Ascension?
    3. How many degrees are there in one minute of Right Ascension?
    4. How many arcminutes are there in one minute of Right Ascension?
    5. How many arcseconds are there in one second of Right Ascension?

    Altitude and Azimuth

    • Altitude is the angular distance of an object above the local horizon. It ranges from 0 degrees at the horizon to 90 degrees at the zénith, the spot directly overhead.
    • Azimuth is the angular distance of an object from the local North, measured along the horizon. An object which is due North has azimuth = 0 degrees due East is azimuth = 90 degrees due South is azimuth = 180 degrees due West is azimuth = 270 degrees.

    These two angles specify uniquely the direction of any object in the sky. Some telescopes have alt-az mounts which swivel in these two perpendicular axes camera tripods and tank turrets are other examples of alt-az devices.

    The altitude of an object is especially important from an practical point of view: any object which has an altitude less than zero is below the horizon, and hence inaccessible. Moreover, the altitude of an object is related to its masse d'air, a measure of how much air the light from that object must traverse to reach the observer. The larger the airmass, the more light is scattered or absorbed by the atmosphere, and hence the fainter an object will appear. We'll deal with airmass at greater length a bit later.

    However, note that two observers at different locations on Earth will not agree on the (alt, az) position of an object. Moreover, as the Earth rotates, an object in the sky appears to move from East to West, so its (alt, az) position changes from moment to moment.

    Des exercices

    1. Polaris, the North Star, is close to Declination = +90 degrees. If you were standing on the Earth's North Pole, where would you see it in the sky?
    2. If you were standing on the Equator, where would you see Polaris in the Sky?
    3. The latitude of Rochester is +43 degrees North. How far above the horizon is Polaris as seen in Rochester?
    4. What is the Declination of the southernmost stars we can see in Rochester?
    • the location of the observer on Earth
    • the time of the observation
    • Textbook on Spherical Astronomy by W. M. Smart
    • Computational Spherical Astronomy by L. G. Taff
    • Spherical Astronomy by R. M. Green
    • Practical Astronomy with your Calculator by P. J. Duffet-Smith
    • Astronomical Formulae for Calculators by J. Meeus

    In these modern times, it's usually easiest to use one of the many fine planetarium programs on a computer to do this work.

    Ecliptic (Solar System) coordinates

    • Ecliptic Latitude is measured north from the plane of the solar system the North Ecliptic Pole is in Coma Bernices, near RA = 18:00 and Dec = +66:34.
    • Ecliptic Longitude is measured east from the Sun, and increases as one moves eastwards away from the vernal equinox.

    The ecliptic coordinate system is convenient when dealing with objects in the solar system: they are concentrated towards the ecliptic equator:

    If you zoom in, you can see that the major planets lie slightly above or below the ecliptic equator, because their orbits around the Sun are inclined slightly with respect to the Earth's.

    Ecliptic coordinates can also be important when you want to avoid the solar system. Telescopes in space, such as the Hubble Space Telescope or the Chandra X-ray Telescope, cannot point close to the Sun (or else they might suffer damage to their detectors). For some purposes, astronomers want to make very, very long exposures: days or even weeks long. During such a long exposure, the Earth may move a significant fraction of its entire orbit, which can cause a target originally far from the Sun .

    . to move closer to the Sun, from the telescope's point of view.

    Galactic Coordinates

    • Galactic Latitude is measured north from the plane of the Milky Way the North Galactic Pole is in Coma Bernices, near RA = 12:52 and Dec = +26:19.
    • Galactic Longitude is measured east from the direction towards the center of the Milky Way, which is in Sagittarius, near RA = 17:45 and Dec = -29:22. It increases as one moves northwards in Dec away from the galactic center (i.e. higher in the sky as seen from Rochester).

    On a warm July evening in Rochester, the Milky Way stretches overhead, with the galactic center just above the southern horizon.

    If you make a map of the sky in galactic coordinates, the Milky Way runs right across the middle. The section we see in the summer sky from Rochest is in mostly the left half of this map.

    An infrared map of the sky in galactic coordinates made by the COBE satellite is dominated by emission from dust in the Milky Way, but also shows a faint band of light due to emission by dust particles in the solar system. Note that the plane of the solar system is tilted by almost ninety degrees relative to the plane of the Milky Way.

    Converting between coordinates

    Des exercices

    Homework

    1. What are the current (RA, Dec) coordinates of Mars?
    2. At midnight tonight, will Mars be visible from Rochester? If so, what will be its azimuth and elevation? Express the azimuth in terms of degrees, and in terms of rough compass directions.
    3. What is the current ecliptic longitude of the Sun? What is the current ecliptic longitude of Mars? So, what is the angular distance between the Sun and Mars?

    Last modified by MWR 3/13/2012

    Copyright & copie Michael Richmond. Ce travail est sous licence Creative Commons.


    Galactic coordinates

    The Milky Way is composed of about 200 to 400 billion stars in a spiraled arrangement.The Solar System is not located in the center of this disk-shaped structure (see Figure 1). A special coordinate system is very useful for investigations on our Milky Way. This coordinate system is based on the shape and other special features of the Milky Way (see Figures 2 and 3).

    The galactic coordinate system

    The galactic coordinate system disregards celestial equators and celestial poles. The center line of the Milky Way determines the galactic equator.

    le galactic longitude of a star is defined as the angle between the baseline of the center of the Galaxy et le Soleil and the line between the Star et le Soleil. The galactic longitude l is measured in degrees (0 to 360).

    le galactic latitude b (0 to +-90 ) represents the angle between the line of sight from the Soleil to the Star and the galactic plane.

    The Sun revolves about the Center of the Galaxy dans clockwise direction given the Galactic North Pole as a viewpoint. The period of the sun's revolution is about 240 million years.


    What is the Galactic Latitude and Galactic Longitude? How is different from the latitude and longitude we use on Earth? - Astronomie

    Do you remember learning about how to measure latitude and longitude? On the Earth, latitude measures how far north or south a place is from the Equator. For example, France is at about 45 degrees ( o ) north. It is halfway between the Equator and the North Pole. The Equator is at 0o (neither north nor south), and the North Pole is at 90 o north. At what latitude is your state or country?

    Look at the Degrees Latitude diagram. This diagram illustrates how degrees of latitude are measured in the galactic coordinate system. The galactic plane is like the Equator. It is at 0 o latitude. The Earth is on the galactic plane. It is also at 0 o latitude.

    Look at the diagram and find the celestial objects. These may be stars, faraway galaxies, supernova remnants, or any other kind of object in the universe. Look at objects 1 and 2. Notice that object 1 is at -10 o latitude and object 2 is at +10 o latitude. In galactic coordinates, we say plus and minus instead of north and south.

    On Earth, a place that is 10 o north (example: the island of Tobago in the Caribbean Sea) is the same distance from the Equator as a place that is 10 o south (example: Cape York, Australia). Each place is about 1110 km (or about 690 miles) from the Equator--the same exact distance. This is because these places are on the surface of the Earth. They are not hovering up in the sky or buried deep in the ground.

    Look at the Degrees Latitude diagram again. See the large pink circle. If all objects in outer space were exactly on the circle*, then an object that was at +10 o would always be the same distance from the galactic plane as would an object that was at -10 o . However, this is not the case. None of the objects in the diagram are exactly on the circle. Some are nearer, and some are farther.

    (*Actually, the yellow circle is just imaginary. It could be much bigger or much smaller. The circle is there to help the diagram show the degrees of latitude in galactic coordinates.)

    The objects at +10 o and -10 o are at different distances from the galactic plane object 2 is closer to the galactic plane than object 1 is because it is at the same latitude and is closer to the Earth. Try to figure out where objects 1, 2, 3 and 4 would be on the black and white map.


    Accès

    • APA
    • Standard
    • Harvard
    • Vancouver
    • Auteur
    • BIBTEX
    • SIF

    In: Astronomical Journal , Vol. 112, No. 2, 08.1996, p. 700-705.

    Research output : Contribution to journal › Article › peer-review

    T1 - The longitudinal dependence of the local I60μm-I100μm flux density ratio at high galactic latitude

    N1 - Copyright: Copyright 2005 Elsevier B.V., All rights reserved.

    N2 - We have studied the local 60 μm and 100 μm emission for a region in the northern half of the first two quadrants of the Galaxy (42°≤l≤146° & 22°≤b≤50°), using the IRAS Sky Survey Atlas. We have unfolded the 100 μm data and have determined a dust layer vertical scale height of 117 pc. We find the average I60μm-I100μm flux density ratio in this region to be 0.19 (±0.01), in excellent agreement with values previously presented in the literature. We also find what appears to be a longitudinal dependence of the local I60μm-I100μm flux density ratio. For the galactic longitude range of 42°≤l≤ 100°, the average flux density ratio is found to be 0.25 (± 0.02) while for the longitude range of 101°≤l≤146° it is found to be 0.16 (± 0.02). We find that a change in the UV fraction of the interstellar radiation field can explain the change in the infrared flux density ratio. Further, we find the higher flux density ratio region to have a vertical scale height ∼ 20% less than the scale height associated with the lower flux density ratio region. A. change in the thickness of the dust layer may be the cause of the altered radiation field at these high latitudes.

    AB - We have studied the local 60 μm and 100 μm emission for a region in the northern half of the first two quadrants of the Galaxy (42°≤l≤146° & 22°≤b≤50°), using the IRAS Sky Survey Atlas. We have unfolded the 100 μm data and have determined a dust layer vertical scale height of 117 pc. We find the average I60μm-I100μm flux density ratio in this region to be 0.19 (±0.01), in excellent agreement with values previously presented in the literature. We also find what appears to be a longitudinal dependence of the local I60μm-I100μm flux density ratio. For the galactic longitude range of 42°≤l≤ 100°, the average flux density ratio is found to be 0.25 (± 0.02) while for the longitude range of 101°≤l≤146° it is found to be 0.16 (± 0.02). We find that a change in the UV fraction of the interstellar radiation field can explain the change in the infrared flux density ratio. Further, we find the higher flux density ratio region to have a vertical scale height ∼ 20% less than the scale height associated with the lower flux density ratio region. A. change in the thickness of the dust layer may be the cause of the altered radiation field at these high latitudes.