Astronomie

Réflecteur vs réfracteur en termes de grossissement, lequel gagne ?

Réflecteur vs réfracteur en termes de grossissement, lequel gagne ?

Je pense m'acheter un télescope et je débat entre ces 2 télescopes : Meade et Orion. Ils sont tous les deux au même prix, donc cette question ne concerne pas l'argent, mais comment tirer le meilleur parti de votre argent. J'aime le Meade 102 mm (ou 4 pouces) car c'est un réfracteur, ce qui signifie qu'il est plus léger et compact. L'orion starblast 4.5 en revanche est un réflecteur et donc plus maladroit.

Ma question est, est-ce qu'un réflecteur est forcément meilleur qu'un réfracteur en termes de grossissement et de netteté d'image ? L'orion a une ouverture légèrement plus grande (un demi-pouce plus grand) mais je ne pense pas que cela fasse une énorme différence. La question est vraiment, un réflecteur contre un réfracteur, lequel est le plus souhaitable en termes de grossissement, et quelle différence cela fait-il ?

À en juger par les critiques, il semblerait que le réflecteur (orion) gagne le combat. Par exemple, les anneaux de Saturne selon certains critiques sont "clairement visibles" dans le réflecteur, mais pas avec le réfracteur dont la plupart des critiques sont d'accord, Saturne sera très petit et les anneaux à peine visibles.

Alors, vais-je me contenter du grossissement si j'obtiens le réfracteur au lieu du réflecteur, ou sont-ils fondamentalement les mêmes et dans ce cas, je choisirais le réfracteur (Meade) plutôt que le réflecteur car il est plus compact et est également plus facile pour les débutants comme moi?


Le grossissement est (principalement) effectué par l'oculaire. Vous pouvez modifier le grossissement en utilisant un autre oculaire. Que ce soit un réflecteur ou un réfracteur ne fait pas beaucoup de différence.

Il y a une limite au grossissement utile qui peut être fait. À un certain moment, vous ne faites qu'amplifier le flou. Des ouvertures plus grandes peuvent mieux résoudre, et peuvent donc permettre un plus grand grossissement. L'utilisation d'un grossissement plus important rend également la vue plus sombre. Une plus grande ouverture recueille plus de lumière, donc permet également un plus grand grossissement.

Le choix entre réflecteur ou réfracteur n'est pas une question de grossissement. Les lentilles fonctionnent par réfraction, ce qui peut créer des franges colorées (qui peuvent être compensées, mais cela augmente le coût). Les verres plus épais absorbent également la lumière, mais les miroirs aussi dans une certaine mesure. Généralement, plus c'est gros, mieux c'est, mais d'autres facteurs (stabilité de la monture, facilité d'utilisation, facilité de transport, contrôle informatique, etc.) peuvent être importants. Le "grossissement" n'est souvent pas une bonne mesure de qualité.


Dans cette gamme de prix, certains télescopes sont de "vrais" télescopes dépouillés, et certains télescopes sont des "jouets". Meade est généralement une marque réputée, mais je soupçonne qu'un réfracteur 4" f/5.9 pour 200 $ sera essentiellement un "jouet" (mauvaise correction des couleurs, monture tremblante) ou au mieux une longue-vue conçue pour une utilisation diurne (où une mauvaise couleur la correction est moins perceptible.) Les réfracteurs de haute qualité de la même taille sont des apochromates et coûtent 5 à 10 fois le prix (ou plus… )

Le télescope Orion semble plutôt être un "vrai" télescope dépouillé (très petit réflecteur dobson, oculaires de taille standard).


Le grossissement est calculé comme la distance focale de la lunette / la distance focale de l'oculaire (donc les oculaires à distance focale plus courte vous donnent un résultat plus agrandi).

Et plus vous agrandissez, plus la lumière capturée est étalée, donc l'image s'assombrit au fur et à mesure que vous l'agrandissez.

De plus, et plus important encore, vous finissez par arriver à un point où agrandir davantage l'image ne vous montre plus de détails, elle devient juste plus grande, plus sombre et plus floue.

Le grossissement maximum théorique est déterminé par l'ouverture - la taille de l'objectif (pour les réfracteurs) ou du miroir primaire (pour les réflecteurs). Plus la lunette est grande, plus le grossissement maximum utile est élevé. Pour les conditions de tous les jours, le grossissement maximum utile se situe autour de l'ouverture de la lunette en mm (et vous l'obtenez avec un oculaire avec focale autour du rapport focal de la lunette - donc environ 6 mm pour une lunette f/6.

Dans de bonnes conditions de vision (atmosphère stable), vous pouvez atteindre environ le double de ce grossissement, ce qui est plus proche de ce que les fabricants citent habituellement. Ce qu'ils omettent de dire, c'est que voir des conditions suffisamment bonnes pour le permettre peut être rare.

Cependant, d'autres facteurs entrent également en ligne de compte. Les réfracteurs bon marché sont généralement ce qu'on appelle "achromatiques" - ils ne concentrent pas toutes les couleurs de lumière au même point, ce qui provoque ce qu'on appelle "l'aberration chromatique". Cela se présente généralement sous la forme d'un halo violet autour des objets brillants, ce qui nuit aux performances de grossissement élevé (les réfracteurs à tube long plus lents - avec des nombres de rapport f plus grands sont moins affectés que les réfracteurs à tube court rapides). En revanche, les réflecteurs reflètent toutes les couleurs de la lumière de la même manière, alors n'en souffrez pas.

Vous pouvez obtenir des réfracteurs plus chers - des conceptions ED ou apochromatiques ("Apo") qui ont une bien meilleure correction des couleurs que les achromats, mais le coût augmente considérablement.

Cependant, ne vous attardez pas trop sur le grossissement - c'est pratique pour regarder les planètes ou la lune, mais de nombreux objets du ciel profond semblent en fait mieux à un grossissement plus faible ; une portée plus grande aide ici car elle capte plus de lumière.

Les réflecteurs ont l'avantage lorsque vous recherchez un grand seau lumineux ; vous pouvez obtenir des réflecteurs avec des ouvertures beaucoup plus grandes (8 à 16" ou plus) qu'avec des réfracteurs amateurs pratiques (environ 6" environ).

D'un autre côté, les réfracteurs n'ont pas d'obstruction centrale et ont tendance à donner des vues à contraste plus élevé qu'un réflecteur de taille équivalente - mais les réflecteurs ne souffrent pas d'aberration chromatique (mais les réflecteurs rapides souffrent de coma, contrairement aux réfracteurs) .

A noter que les réflecteurs newtoniens ne sont pas vraiment adaptés aux usages non astronomiques, alors que les réfracteurs font généralement mieux pour un usage terrestre (selon la diagonale, vous pouvez vous retrouver avec une vue inversée gauche/droite, mais au moins ce ne sera pas à l'envers vers le bas).

Avec les oscilloscopes d'entrée de gamme, vous constaterez probablement qu'une monture de style dobson (telle qu'utilisée par de nombreux réflecteurs) est plus stable que le trépied d'un réfracteur ; les oscilloscopes d'entrée de gamme sont construits à un prix raisonnable, et pour les oscilloscopes avec trépied, cela signifie généralement que le trépied est assez fragile et sujet aux vibrations - il peut donc falloir un peu de temps pour s'installer après avoir ajusté quelque chose (pointage ou mise au point) .

Parmi les deux oscilloscopes que vous mentionnez, le réfracteur est susceptible de mieux fonctionner avec des vues à champ large à faible puissance qu'à des grossissements élevés. Sans aberration chromatique, le réflecteur est susceptible de faire un meilleur travail sur les planètes.


  • Astéroïdes (9)
  • Astrobiologie (1)
  • Conseils d'astronomie (38)
  • Astrophysique (10)
  • Phénomène atmosphérique (4)
  • Carnaval de l'Espace (23)
  • Événements célestes (56)
  • Nuits Nuageuses (11)
  • Vitrine Constellation (6)
  • Objets du ciel profond (16)
  • Équipement (30)
  • AIA 2009 (8)
  • Nasa (49)
  • Actualités (92)
  • Observations (27)
  • Image du jour (13)
  • Planètes (33)
  • Projet Grab 'n Go (2)
  • Projet Odin (4)
  • Radioastronomie (8)
  • Avis (4)
  • SETI (2)
  • Vol spatial (39)
  • Mods de télescope (8)
  • La Lune (23)

Quel est le meilleur pour Moon, réfracteur ou Maksutov-Cassegrain ?

D'après votre signature, vous avez un etx-90, et un tv85 est-ce que vous cherchez autre chose ?

Je ne suis pas sûr que vous gagneriez beaucoup à passer au 100 mm ed et tout ce qui est plus gros que cela ne fait pas partie de ma catégorie à emporter.

Même avec les règles d'ouverture des planètes, A 125 mct, C5 ou C6 serait la chose la plus importante que j'envisagerais de saisir et de partir.

C'est bien d'avoir un suivi des lunaires/planètes. Voulez-vous un support de suivi?

Si vous pensez hors de la boîte, un dob de 6 pouces f/8 est à saisir et c'est parti pour moi. Je peux le remettre à la porte et cela comprend la portée et la monture.

Édité par vtornado, 24 avril 2020 - 06:50.

#3 Mark Gregory

D'après ta signature, tu as un etx-90, et un tv85 est ce que tu cherches autre chose ?

Je ne suis pas sûr que vous gagneriez beaucoup à passer au 100 mm ed et tout ce qui est plus gros que cela ne fait pas partie de ma catégorie à emporter.

Même avec les règles d'ouverture des planètes, A 125 mct, C5 ou C6 serait la chose la plus importante que j'envisagerais de saisir et de partir.

C'est bien d'avoir un suivi pour la lune/les planètes. Voulez-vous un support de suivi?

Si vous pensez hors de la boîte, un dob de 6 pouces f/8 est à saisir et c'est parti pour moi. Je peux le remettre à la porte et cela comprend la portée et la monture.

Bonnes remarques. Eh bien voici les détails. J'aime les lunettes que j'ai et j'en reçois une grande satisfaction. Cependant, je suis également un observateur totalement dévoué de la Lune et je souhaite avoir une petite ouverture et rester dans la voiture pour des visites où que ce soit. pour une visualisation très rapide et spontanée de la Lune et de la planète.

Mon Etx90 est fantastique sur la Lune mais la monture est totalement tournée. C'est un modèle plus ancien et je l'ai depuis plusieurs années donc je ne peux pas vraiment me plaindre. Je n'ai pas non plus l'impression que c'est une vraie prise et aller dans son état actuel. Je veux une lunette que je puisse monter très rapidement sur un trépied. Je pensais utiliser uniquement l'OTA de l'ETX90 sur une configuration de type Vixen, mais cela s'avère être un peu compliqué. Alors, je me suis dit que j'utiliserais simplement ça comme excuse pour acheter un nouveau jouet.

Je garde mon téléviseur-85 installé près de la porte arrière et c'est ma lunette de visée « à la maison ». Et je ferais aussi bien de le garder comme ça. Mon objectif est une prise de réfracteur de haute qualité de 60 à 72 mm et à utiliser comme lunette supplémentaire ou un petit Mak dans la plage de 90 mm si je peux le garder petit. Pendant que je faisais des recherches, j'ai découvert que certaines personnes pensent qu'un Mak est la lunette lunaire idéale par rapport à un réfracteur. J'ai mes opinions, mais je me demandais ce que vous pensiez de Cloudy Nights. Une sorte de réponse longue à vos observations, mais c'est là où j'en ai la tête, à tort ou à raison. marque


Réflecteur vs Réfracteur

1. Les réflecteurs peuvent avoir une résolution aussi élevée que les réfracteurs de la même ouverture.

GOLGO --- probablement. mais je n'ai pas de réfracteur de 10 pouces à comparer

2. Les réfracteurs ont un meilleur contraste, ce qui permet de voir plus facilement les détails des planètes ou des galaxies. Cependant, le contraste n'est pas la même chose que la résolution.

GOLGO --- parfois. avoir évidemment une obstruction centrale a un impact sur le contraste, mais je peux voir plus de détails dans mon dob de 10 pouces que l'un ou l'autre de mes réfracteurs lors d'une bonne nuit. une partie de cela est le fait que je peux pomper mon dob plus haut que mes deux réfracteurs en grossissement. De plus, un achromat a une certaine aboration chromatique qui a un impact sur le contraste. Un filtre v-block aide à cela (je le suggère pour les plus gros achromats).
3. Les réflecteurs peuvent avoir une résolution aussi bonne que les réfracteurs, mais vous devrez peut-être vous fatiguer un peu plus les yeux avec les réflecteurs.

GOLGO --- Je ne suis pas sûr de comprendre celui-ci.

4. Les réflecteurs qui ont été correctement collimatés (en supposant que le miroir a, disons, une correction d'onde d'un dixième) peuvent en fait avoir le même pouvoir de résolution qu'un réfracteur de la même ouverture.

5. Afin d'être correctement collimatés, les deux miroirs doivent d'abord être collimatés par laser, puis ils doivent être collimatés en étoile.

GOLGO --- personnellement, j'aime utiliser un tube de site, un cheshire et un autocollimateur. Je trouve que la combinaison de ceux-ci vous rapprochera de la perfection. La collimation des étoiles est un peu un art. et très difficile à faire dans les dobs qui n'ont pas de suivi. Je pense qu'un autocollimateur est nécessaire même si vous avez un bon laser.

6. Collimation d'étoiles : concentrez une étoile avec votre oculaire à grossissement le plus élevé. Ensuite, retirez progressivement l'étoile de la mise au point. L'image de l'étoile devrait alors afficher des anneaux d'Airy, qui devraient être concentriques. Si ce n'est pas le cas, vous devez collimater vos miroirs jusqu'à ce qu'ils le fassent.

GOLGO --- Il n'a pas besoin d'être votre plus haut. il existe une formule que vous devez utiliser. quelque chose comme 25x par pouce d'ouverture. Vous devriez sortir un peu de la mise au point, regardez l'image. puis venez vous concentrer. l'aller dans l'autre sens de la mise au point. Et les images doivent être similaires des deux côtés. Il y a beaucoup plus à cela aussi. mais fondamentalement, je l'utilise comme vérification finale pour voir si les choses semblent OK.

OK, maintenant si quelqu'un peut me dire où j'ai tort ou raison, ce serait génial !

#2 Boson de Higgs

En tant que nouveau venu en astronomie, je ne suis pas un expert. Je n'ai pas encore fait fonctionner mon premier télescope. J'ai suivi avec grand intérêt le débat Réflecteur contre Réfracteur ici et ailleurs. J'ai remarqué combien de propriétaires de réflecteurs rendent hommage aux réfracteurs avant d'exprimer leur préférence pour les réflecteurs.

Mes réponses à vos commentaires sont les suivantes :

1. Les réflecteurs peuvent avoir une résolution aussi élevée que les réfracteurs de la même ouverture.

En termes de physique de base, c'est vrai. En supposant une qualité suffisante, les deux conceptions produiront des résolutions similaires. Cependant, dans le monde réel, l'économie dicte qu'il y a peu de réfracteurs de 12" à comparer aux réflecteurs de 12" communs et abordables de la relativité.

2. Les réfracteurs ont un meilleur contraste, ce qui permet de voir plus facilement les détails des planètes ou des galaxies. Cependant, le contraste n'est pas la même chose que la résolution.

Vrai. Cela est dû à la présence de l'obstruction centrale dans les conceptions de réflecteur newtonien et composé. Il est possible de construire des réflecteurs sans obstructions centrales qui éliminent ce problème. C'est l'obstruction qui cause la perte de contraste, pas le fait que le télescope est un modèle réfléchissant. Bien sûr, le contraste et la résolution ne sont pas la même chose.

3. Les réflecteurs peuvent avoir une résolution aussi bonne que les réfracteurs, mais vous devrez peut-être vous fatiguer un peu plus les yeux avec les réflecteurs.

Les réflecteurs ont généralement une meilleure résolution que les réfracteurs car ils sont généralement plus grands que les réfracteurs. L'éther peut être mal construit et avoir des performances médiocres. Pour des télescopes de même ouverture et de même qualité, les performances de résolution seront similaires.

4. Les réflecteurs qui ont été correctement collimatés (en supposant que le miroir a, disons, une correction d'onde d'un dixième) peuvent en fait avoir le même pouvoir de résolution qu'un réfracteur de la même ouverture.

Oui encore. En supposant la même ouverture et la même qualité, ils auront des performances de résolution similaires. Il faut comprendre qu'il n'y a rien de magique dans la conception du réfracteur. La différence ici n'est due qu'à l'obstruction centrale.

Vous devez savoir qu'il est généralement admis que des performances de contraste similaires peuvent être obtenues dans des réflecteurs lorsque l'ouverture du réflecteur est plus grande que le réfracteur par le diamètre mineur de l'obstruction secondaire. Cela signifie qu'un réflecteur de 8" avec une obstruction centrale de 2" correspondra aux performances de contraste d'un réfracteur de qualité de 6". un réflecteur moins cher captera 60% de lumière en plus et aura une résolution de 33% plus élevée. On obtient beaucoup pour ces 2 "d'ouverture supplémentaires et les performances en contraste sont les mêmes. Enfin, le réflecteur n'aura pas de fausse couleur. Ce n'est souvent pas indiqué en parlant de réflecteurs par rapport aux réfracteurs. La fausse couleur est un vrai problème dans les réfracteurs et on dépense beaucoup d'argent pour y faire face. Un miroir réfléchissant de 6 "fabriqué par un enfant de 12 ans qui est laissé sphérique et a une finition non lisse aura pas de fausse couleur du tout, c'est inhérent aux propriétés de réflexion et aucun réfracteur à tout prix ne pourra l'égaler.

Il est intéressant pour moi que vous indiquiez la précision de l'onde peek to valley du réflecteur mais omettez une exigence de qualité sur le réfracteur. Il est clair que le réfracteur doit être construit selon des normes de qualité similaires. Dans le cas des réfracteurs haut de gamme, cela signifie que vous avez besoin de 7 surfaces optiques construites selon des normes telles que dans un réflecteur newtonien, vous n'avez besoin que de 2 surfaces très précises.

5. Afin d'être correctement collimatés, les deux miroirs doivent d'abord être collimatés par laser, puis ils doivent être collimatés en étoile.

Afin d'obtenir les meilleures performances, tout télescope doit être correctement collimaté. Comment vous l'obtenez de cette façon n'est pas pertinent au fait qu'il doit être accompli. La meilleure façon d'y arriver est sujette à débat. À mon avis, chaque personne doit trouver la manière qui lui convient et la pratiquer jusqu'à ce que les performances optiques répondent à vos besoins. Dans mon cas, je préfère les outils passifs qui ne nécessitent pas de vérifier leur collimation avant de collimater mon télescope. La première fois que j'ai collimaté un télescope, c'était lorsque j'ai terminé mon miroir de 6 pouces. Il n'y avait pas d'aluminium sur le miroir à l'époque et j'avais besoin d'effectuer un test en étoile. J'ai collimaté en utilisant uniquement une cartouche de film plastique Kodak vide avec un trou mal percé au fond. Alors que ce n'était pas idéal, j'ai réussi à obtenir des anneaux de diffraction sur Vega ce soir-là. Comment j'ai réalisé la collimation n'était pas important. Cependant, à l'avenir, j'utiliserai les outils CATSEYE.

6. Collimation d'étoiles : concentrez-vous sur une étoile avec votre oculaire au grossissement le plus élevé. Ensuite, retirez progressivement l'étoile de la mise au point. L'image de l'étoile devrait alors afficher des anneaux d'Airy, qui devraient être concentriques. Si ce n'est pas le cas, vous devez collimater vos miroirs jusqu'à ce qu'ils le fassent.

L'inclinaison générale de vos déclarations suggère que vous pensez que les télescopes à réfraction sont intrinsèquement supérieurs aux télescopes à réflexion. Bien que je ne prenne pas position sur cette question, il faut savoir que personne n'a récemment construit de télescope à réfraction pour l'astronomie professionnelle. Le plus récent que je peux trouver dans une recherche rapide est l'instrument Yerkes de 102 cm construit en 1897*. Il doit y avoir une raison pour laquelle les observatoires professionnels de plusieurs millions de dollars n'installent pas de réfracteurs.

À mon avis, les amateurs ont tendance à utiliser des réflecteurs pour les mêmes raisons que les professionnels, une plus grande ouverture par dollar dépensé, des configurations mécaniques plus simples et l'absence totale de fausses couleurs. Les avantages des conceptions réfléchissantes par rapport aux réfracteurs ont tendance à se dissiper à mesure que l'ouverture diminue. Quelque part dans la gamme de 5", la plus grande simplicité d'une conception de réfraction devient convaincante et l'avantage de coût d'un réflecteur n'est pas si grand. Pour cette raison, il y a peu de réflecteurs en dessous de 4". À cette taille, le fonctionnement plus simple et la portabilité d'un réfracteur deviennent convaincants.

Pour être complet, je dois dire que je n'ai rien contre les réfracteurs. Je réponds à la vision du monde qui semble sous-tendre vos propos. J'ai l'intention de posséder un réfracteur un jour quand il s'agira de l'outil approprié pour le travail à accomplir. Actuellement, j'envisage un Coronado SolarMax 40 pour l'observation solaire. Si, dans la plénitude du temps, je décide d'essayer l'astrophotographie, un réfracteur sera mon premier choix.


Types de télescope : Lunette, réflecteur, Newtonien ou Dobson ?

Vous êtes donc à la recherche du meilleur télescope pour observer les étoiles - un passe-temps dont vous pouvez profiter sans avoir à quitter la maison - mais vous êtes confus au sujet des différents jargons et des différents types de télescopes à votre disposition ? Tu n'es pas seul.

En termes simples, il existe trois types de télescopes clés - réfractifs, réfléchissants et composés, ce dernier étant un mélange des deux - bien qu'au-delà de cela, il existe différentes montures et configurations avec différents noms et configurations à prendre également en considération. En fait, vous pouvez même utiliser certaines des meilleures jumelles pour observer les étoiles (mais nous n'allons pas en parler ici).Lisez la suite pour un guide sur les différents types de télescope et quelles sont les différences.

Qu'est-ce qu'un télescope réfracteur ?

Un réfracteur ou un télescope réfracteur utilise une lentille d'objectif pour collecter la lumière et former une image, les télescopes astronomiques le combinant avec un oculaire à l'arrière de la conception tubulaire standard pour la visualisation. Lorsque la lumière traverse la lentille à l'avant, elle est divisée en ses couleurs et longueurs d'onde respectives.

Comme d'autres télescopes ici, vous voudrez examiner la taille d'ouverture offerte, car cela régit la quantité de lumière laissée à l'intérieur, donc plus l'ouverture est grande, mieux c'est. Par exemple, une lunette de 8 pouces est un meilleur pari qu'une lunette de 6 pouces, si vous pouvez vous permettre l'inévitable hausse des prix.


Réfracteur vs réflecteur

Ce matin à 4h du matin, j'ai fait une comparaison côte à côte de mes 2 télescopes sur la planète Jupiter.

Lunette : Meade 70AZ-A objectif 70 mm focale 600 mm f/8.5

Meade Super Plossl 20mml 30x

Celestron Circle-V Ortho 7mm 86x

Edscorp Circle-T Ortho 5mm 120x

Réflecteur : Orion Starblast 4.5 114mm miroir 450mm focale f/3.9

Dans tous les cas, Jupiter avait l'air mieux dans le réflecteur. Je pouvais voir plus de détails et Jupiter était plus net. Juste à titre de comparaison, j'ai essayé le 5,4 mm SS3 dans le réfracteur à 111x. Cet oculaire est un peu long pour la diagonale mais il a quand même fonctionné. Encore une fois, le réfracteur n'était pas aussi pointu que le réflecteur à 80-120x. Aucun filtre n'a été utilisé.

Un autre problème avec le réfracteur était de le maintenir immobile. Le vent soufflait et la lunette continuait à trembler. Le réflecteur est resté stable. J'ai envisagé de monter mon réflecteur OTA sur un trépied, mais maintenant je pense que je vais m'en tenir au support de table car il est plus stable.

Alors le gagnant est le réflecteur !

Édité par penguinx64, 08 décembre 2016 - 00:18.

#2 Auguste

Pas une comparaison juste, le 70mm n'est même pas les 2/3 de l'ouverture.

Edité par Augustus, le 07 décembre 2016 - 20:52.

#3 bois profond1

Je suis d'accord avec Augustus, le 114 mm devrait au moins avoir une meilleure résolution. Toujours amusant à tester. Ciel clair et stable.

#4 pingouinx64

Je dois admettre que le réfracteur est plus pratique cependant. Il est plus léger, n'a pas besoin de table et ne nécessite pas de colimation. Le réfracteur est plus haut car il est sur un trépied, donc je n'ai pas à me pencher sur une petite table. Je peux installer rapidement mon réfracteur avec seulement 1 voyage à l'extérieur pour la lunette et un tabouret de camping pliant. Le réflecteur fait généralement 2 voyages car je dois aussi prendre une petite table, puis je dois attendre qu'il refroidisse. La meilleure table que j'ai trouvée jusqu'à présent est celle-ci, mais pas les chaises incluses.

Édité par penguinx64, le 07 décembre 2016 - 21:42.

#5 fantôme

Je fais aussi ces tests de comparaison sur mes oscilloscopes. Je pense que c'est amusant de voir comment ils performent et de comparer leurs forces et leurs faiblesses. J'ai maintenant jusqu'à six petits télescopes et je les utilise tous pour leurs points forts. Les Maks sont mes lunettes solaires, lunaires et planétaires. Mon 5SE fait bien la lune et les planètes ainsi qu'un peu de ciel profond. J'utilise mon AWB OneSky Newtonian quand je ne veux pas jouer avec un trépied. Mon nouveau ES-ED80 est destiné au grand champ et à l'imagerie et le ST-80 est ma lunette de visée rapide et grand champ. Honnêtement, ce petit ST-80 a été le plus utilisé cette année simplement parce qu'il est si léger et rapide à installer. Cependant, l'ES-ED80 à seulement 5 livres semble prêt à prendre en charge ce travail. Être précis sans CA et donner des vues larges, et gérer alternativement un grossissement plus élevé est proche de mon idée de la portée parfaite pour mes besoins.

Mes voisins sont enfin habitués à ce que je sois là-bas toutes les nuits claires avec un ou deux télescopes (et parfois trois) installés dans l'allée, lol.

Édité par ghostboo, 07 décembre 2016 - 23:50.

#6 pingouinx64

J'ai envisagé un ST80, mais serait-ce une amélioration par rapport à ma lunette de 70 mm ?

ST80 : objectif 80 mm focale 400 mm f/5

70AZ-A : objectif 70 mm focale 600 mm f/8.5

Mais pour le prix d'un ST80 avec une monture Versago, je pourrais avoir un Dob 6 ou 8 pouces.

#7 fantôme

J'ai envisagé un ST80, mais serait-ce une amélioration par rapport à ma lunette de 70 mm ?

ST80 : objectif 80 mm focale 400 mm f/5

70AZ-A : objectif 70 mm focale 600 mm f/8.5

Mais pour le prix d'un ST80 avec une monture Versago, je pourrais avoir un Dob 6 ou 8 pouces.

Je ne dirais pas une mise à niveau mais un autre outil. Le ST-80 offre de belles vues de champ très larges pour environ le coût d'un EP de milieu de gamme. Être léger et peu coûteux le rend facile sur le portefeuille et facile à utiliser au quotidien. Pas de soucis s'il est volé ou renversé lors de la sortie. Il n'y a pas non plus de problème de refroidissement comme dans les cassegrains et les tritons. Si large vous intéresse, votre Starblast est un gagnant. J'ai remarqué que Rod Mollise a fait l'éloge de ce grand triton de 4,5 ". Donc, pour vous, je pense que votre objet large est très bien couvert. Je pense qu'un dob de 8" serait une bonne mise à niveau. Personnellement, je ne peux pas gérer la taille et le poids en raison de la perte d'usage de mon bras gauche mais j'irais dans cette direction si je pouvais le gérer physiquement. En fait, si vous n'êtes pas gêné par des problèmes physiques, ce 10" serait faisable pour quatre cents de plus que le Versago et le ST-80. J'adorerais l'avoir !

Edité par ghostboo, 08 décembre 2016 - 01:03.

#8 Jon Isaacs

Pas une comparaison juste, le 70mm n'est même pas les 2/3 de l'ouverture.

Qu'il s'agisse ou non d'une comparaison "juste", c'est une comparaison intéressante et une comparaison instructive. S'il avait été réalisé avec un Newtonian F/4 de 4,5 pouces avec un miroir sphérique, le résultat aurait probablement été différent.

Il aurait pu comparer le Starblast à un Televue ou à un Takahashi de 4 pouces, mais cela aurait-il été juste ? Ou intéressant ?

#9 bois profond1

Différents instruments pour différentes applications. Un st80 ne donnera jamais de superbes vues à grossissement plus élevé. Actuellement, j'aime sortir deux télescopes, l'un avec un large champ de vision et l'autre pour des détails de mag plus élevés. Ce combo laisse le temps au plus grand télescope de se refroidir pendant que je glisse à travers la galaxie.

#10 Auguste

Différents instruments pour différentes applications. Un st80 ne donnera jamais de superbes vues à grossissement plus élevé. Actuellement, j'aime sortir deux oscilloscopes, l'un avec un large champ de vision et l'autre pour des détails de mag plus élevés. Ce combo laisse le temps au plus grand télescope de se refroidir pendant que je glisse à travers la galaxie.

Je suis bon marché et j'utilise juste des binos à côté de mes longues focales.

#11 bois profond1

Les jumelles font également partie du kit. Une sorte de triade. Bon point.

#12 Jon Isaacs

Différents instruments pour différentes applications. Un st80 ne donnera jamais de superbes vues à grossissement plus élevé. Actuellement, j'aime sortir deux oscilloscopes, l'un avec un large champ de vision et l'autre pour des détails de mag plus élevés. Ce combo laisse le temps au plus grand télescope de se refroidir pendant que je glisse à travers la galaxie.

C'est mon approche générale, un réfracteur à distance focale plus courte ou deux à côté d'un Dobson à plus grande ouverture.

Ce qui est inhabituel dans cette comparaison, c'est que le télescope à plus grande ouverture a la distance focale la plus courte, ce qui offre le champ de vision le plus large pour regarder autour de soi et numériser, ainsi que le potentiel d'une résolution et d'une utilité supérieures à des grossissements plus élevés.

Un ST-80 ne s'intégrerait pas bien non plus, du moins optiquement, car il n'offre qu'un champ de vision légèrement plus large que le Starblast de 4,5 pouces. Dans mon schéma, le Starblsst 4.5 serait associé à une lunette de 8 ou 10 pouces, le Starblasr servant de lunette de visée pratique, rapide et à grand champ et une lunette plus grande offrant des vues à plus fort grossissement.

#13

#14 tapageur388

J'aime les portées de ferroutage. Côte à côte la même chose je suppose. Avoir deux vues contrastées de la même cible qu'un grand réflecteur

et un petit réfracteur est super. Assez souvent, je fais des allers-retours entre les oscilloscopes en bougeant simplement la tête pour zoomer pour plus de détails

puis effectuez un zoom arrière pour obtenir une vue d'ensemble. et non, un oculaire zoom c'est pas du tout pareil.

#15 ancien

FOV très larges et grand détail planétaire. Pouvez-vous dire réfracteur APO? Je ne peux pas ($). J'ai donc mon 5" Mak et mon AR102 achro.

Edité par oldtimer, 08 décembre 2016 - 11:45.

#16 aeajr

J'ai des jumelles, un réfracteur à champ large à tube court de 80 mm et un réflecteur Dob de 8". Je les utilise tous.

Édité par aeajr, le 08 décembre 2016 - 12:17.

#17 Jon Isaacs

J'aime les portées de ferroutage. Côte à côte la même chose je suppose. Avoir deux vues contrastées de la même cible qu'un grand réflecteur

et un petit réfracteur est super. Assez souvent, je fais des allers-retours entre les oscilloscopes en bougeant simplement la tête pour zoomer pour plus de détails

puis effectuez un zoom arrière pour obtenir une vue d'ensemble. et non, un oculaire zoom c'est pas du tout pareil.

Je ne suis pas un grand fan des télescopes à dos car la liberté de type binoculaire d'un petit réfracteur est perdue lorsqu'il est monté avec un grand télescope. Mais la principale raison pour laquelle j'ai des viseurs de 70 mm et 80 mm sur mes plus grands télescopes est qu'ils sont des télescopes à champ large assez décents, donc je peux faire comme vous le dites, jeter un coup d'œil entre le viseur et l'écran principal.

#18 tapageur388

J'aime les portées de ferroutage. Côte à côte la même chose je suppose. Avoir deux vues contrastées de la même cible qu'un grand réflecteur

et un petit réfracteur est super. Assez souvent, je fais des allers-retours entre les oscilloscopes en bougeant simplement la tête pour zoomer pour plus de détails

puis effectuez un zoom arrière pour obtenir une vue d'ensemble. et non, un oculaire zoom c'est pas du tout pareil.

Je ne suis pas un grand fan des lunettes de visée car la liberté de type binoculaire d'un petit réfracteur est perdue lorsqu'elle est montée avec une grande lunette. Mais la principale raison pour laquelle j'ai des viseurs de 70 mm et 80 mm sur mes plus grands télescopes est qu'ils sont des télescopes à champ large assez décents, donc je peux faire comme vous le dites, jeter un coup d'œil entre le viseur et l'écran principal.

Bon point. Je peux facilement démonter mes réfracteurs quand je le souhaite, mais je choisis généralement de les garder appariés car l'installation et le démontage sont minimes de cette façon.

Mes dobs sont tous sur roues, donc je peux simplement en faire rouler un hors du porche non chauffé et commencer à observer avec deux télescopes. Je suis assez rapide et je navigue librement dans le

ciel avec un dob non entraîné, donc je ne pense pas que le plus petit télescope attaché soit gravement handicapé. Il semble juste que j'ajoute leur séparé

avantages. De plus, je n'ai jamais bien défini la dynamique de l'utilisation de deux chapes manuelles complètement séparées sur la même cible. mais

nous trouvons tous quel système fonctionne le mieux pour nous. On est tous différents ici même quand on se ressemble pour la plupart !

#19 Jon Isaacs

Bon point. Je peux facilement démonter mes réfracteurs quand je le souhaite, mais je choisis généralement de les garder appariés car l'installation et le démontage sont minimes de cette façon.

Mes dobs sont tous sur roues, je peux donc en faire rouler un hors du porche non chauffé et commencer à observer avec deux télescopes. Je suis assez rapide et je navigue librement dans le

ciel avec un dob non entraîné, donc je ne pense pas que le plus petit télescope attaché soit gravement handicapé. Il semble juste que j'ajoute leur séparé

avantages. De plus, je n'ai jamais bien défini la dynamique de l'utilisation de deux chapes manuelles complètement séparées sur la même cible. mais

nous trouvons tous quel système fonctionne le mieux pour nous. On est tous différents ici même quand on se ressemble pour la plupart !

Mes plus gros télescopes Dobs sont également sur roues. Et je suis raisonnablement doué pour naviguer dans le ciel nocturne. Mais une lunette de 4 pouces sur un Portamount est beaucoup plus polyvalente et facile à utiliser qu'une lunette montée sur Dob. Et il y a les problèmes d'équilibre, mon 4 pouces pèse environ 12 livres sans oculaire. Cela prendrait entre 50 et 60 livres de contrepoids sur ma grande lunette.

C'est pourquoi j'utilise des viseurs 70 et 80 mm, ils offrent des vues décentes à faible puissance. Avec le Panoptic de 22 mm, ils fournissent environ 5 degrés à 13-14x avec une pupille de sortie de 5-6 mm. Quand je veux profiter de ce que fait le 4 pouces, je l'utilise simplement. C'est beaucoup plus confortable aussi. Il a l'avantage supplémentaire d'être facilement déplacé, donc si un objet se trouve derrière le garage, je peux simplement déplacer la lunette.

Le plus souvent je n'utilise pas la petite portée et la grande portée pour les mêmes objets en raison des différences de leurs capacités. Mes grands télescopes ont tous des Telrads et j'en ai un pour mon 4 pouces, donc j'aligne simplement les Telrads si je veux voir le même objet dans le même télescope.

Oui, nous le faisons tous différemment.

#20 Feidb

Bien que j'ai les deux, je n'en utilise qu'un, un grand réflecteur. Si je veux une lunette, je mets mon masque d'ouverture au bout du tube et j'ai une lunette instantanée, mais sans la couleur !

De plus, je n'ai pas à m'occuper de cette monture équatoriale bancale.

#21 MalVeauX

Cherchez-vous à avoir un télescope qui s'étend jusqu'à Jupiter avec de meilleures vues ?

En l'état, comme tout le monde l'a souligné, vous comparez une lunette d'ouverture plus grande à une lunette d'ouverture plus petite avec un grossissement similaire, donc la plus grande ouverture devrait vraiment résoudre plus de détails de la planète, tant que voir n'est pas le limiteur entre le deux.

Si vous regardez un ST80, vous ne gagnez que 10 mm d'ouverture. De plus, il est achromatique, donc les détails planétaires ne seront pas à leur meilleur. C'est 100 $ pour une raison. Bonne lunette, mais vous avez déjà une lunette de cette qualité en gros donc je ne ferais pas un mouvement latéral comme ça. Si vous voulez des vues vraiment nettes, vous voudriez vous tourner vers une apochromatique. Ils coûtent beaucoup plus cher, probablement le double du prix généralement, mais la vue est meilleure (et si vous imaginez, c'est beaucoup mieux). Pour une prise décontractée, je pense qu'un achromatique convient à la plupart des choses.

Vous pouvez opter pour un réfracteur achromatique à plus grande ouverture, comme 120 mm environ. L'Achromat Explore Scientific 102 mm est à 319 $ en vente partout, 663 mm F6.5. Cela pourrait être une option attrayante pour regarder presque tout avec plus d'ouverture et c'est beaucoup plus lumineux que votre portée actuelle. Vous pouvez également regarder l'Orion 120mm F5 Achromat pour 279 $. Grande ouverture, 600 mm F5.0, donc c'est assez lumineux par rapport à ce que vous avez l'habitude de regarder (les choses seront un peu plus de deux fois plus lumineuses que d'habitude).

Mais, si vous chassez des planètes, un réflecteur à grande ouverture ou un SCT pourrait être mieux. Puisque vous avez dit que vous aimiez la commodité du réfracteur plus que le réflecteur, peut-être que le SCT pourrait être quelque chose à considérer. Vous pouvez obtenir un SCT de 6 pouces pour 399 $ et ce sera 1500 mm à F10. Idéal pour les planètes (les grandes brillantes). Il y a de la collimation, mais ce n'est pas difficile à faire ni très compliqué, grâce à sa longue focale. Ils tiennent bien la collimation. Rien de compliqué, il suffit de jeter une barlow 2x et un oculaire de puissance moyenne et de regarder au loin. Il est compact et léger. Plus court physiquement que les réfracteurs, juste une plus grande ouverture donc plus large. Excellent équilibre de portabilité, mais avec une grande ouverture de 6 ".

Ou, si vous êtes vraiment d'accord avec la taille, le poids et l'entretien général d'un grand réflecteur, vous pouvez obtenir une tonne d'ouverture pour votre argent.


Réflecteur vs réfracteur

il y a certainement une différence de points de vue, en plus des choses évidentes que vous pouvez signaler et mettre le doigt sur.

Oh oui. La préférence subjective pour une sorte de point de vue sur une autre est une chose personnelle et, pour moi, au-delà de l'argument. J'aime les vues larges du champ d'étoiles dans un réfracteur rapide, les planètes dans un réflecteur lent et les nébuleuses ou les galaxies dans la plus grande portée sur laquelle je peux mettre la main, quel que soit le type.

#52 Charles

Hey John, j'aime remuer les choses pour m'amuser un peu, mais il semble que la plupart veulent toujours lire entre les lignes. Ma déclaration n'était pas que certains réflecteurs sont meilleurs que les APO, mais qu'un réflecteur bon marché, sur lequel personne ne me donnerait de prix, ne surpassera jamais un APO de la même ouverture. Comparer un canon à un télescope plus petit de 4 pouces n'est pas une comparaison et si la déclaration était vraie, alors TAK n'aurait jamais besoin de construire des astrographes à 9 000 dollars. Les optiques de haute qualité coûtent beaucoup d'argent, qu'il s'agisse de verre ED ou de Flourite, ou de miroirs hyperboliques. Un réflecteur de haute qualité coûtera le même sinon plus qu'un APO et l'affirmation selon laquelle des réflecteurs moins chers peuvent surpasser un APO, à mon avis, n'est pas une affirmation exacte.

C'est comme comparer une Volkswagen à une Cadillac, elles vous conduiront toutes les deux d'un point A à un point B, mais laquelle vous offrira la meilleure conduite et le meilleur confort !

Je veux entendre quelqu'un dans ce fil essayer d'affirmer qu'un réflecteur moins cher peut surpasser un réflecteur TAK à ouverture de même taille. Ce serait une comparaison plus réaliste que ce qui semble se passer dans ce fil par certains.

#53 erik

#54 Barry Fernelius

Mec a écrit :
---
Outre TOUS les experts, etc., et je parlais principalement de la qualité de l'image étant meilleure dans la plus petite portée, ce que nous avons constaté dans de nombreux endroits du pays, comme expliqué ci-dessus.
---

J'ai une question simple pour vous mec : avez-vous déjà regardé à travers un Portaball ou un Starmaster avec un miroir Zambuto lors d'une nuit de bonne vision ?

#55 Invité_**NE PAS SUPPRIMER**_*

et en raison de la conception plus simple et plus facile d'un triton, il y a moins de problèmes inhérents.

Avec tout le respect que je vous dois, je ne suis pas d'accord avec cela. Il en va de même des experts tels que Dickinson, Dyer, etc.

De Dickinson and Dyer`s, "The Backyard Astronomer`s Guide",

"En raison de leur conception sans obstruction, les réfracteurs ont, théoriquement, le moins d'aberrations de tous les systèmes optiques."

"Il est plus facile de fabriquer une surface de haute qualité sur une lentille que sur un miroir. Par conséquent, la qualité optique intrinsèque est généralement supérieure à celle des autres conceptions optiques."

Dickinson et Dyer ont répertorié ces deux choses comme deux des nombreux avantages optiques des réfracteurs !

Ensuite, il y a ceci de "The Amateur Astronomer`s Handbook.",

"Un réfracteur est sans aucun doute plus efficace qu'un réflecteur de taille égale et c'est un fait que plus de réflecteurs que de réfracteurs s'avèrent être optiquement défectueux."

les tritons peuvent souffrir de problèmes, comme le coma dans des rapports focaux plus rapides, et ils doivent être collimatés régulièrement, mais ces problèmes sont beaucoup plus faciles à corriger, ou dans le cas du coma, à vivre avec. je préfère remarquer un petit coma le bord du champ de vision, qu'un halo violet brillant qui fusionne les étoiles doubles.

Je suis respectueusement en désaccord avec tout cela aussi. Moi et la plupart des membres de notre club trouvons qu'il est plus facile de vivre avec les quelques problèmes mineurs que les réfracteurs peuvent avoir. Le fait qu'ils ne nécessitent pratiquement aucun entretien, surtout par rapport aux tritons, y est pour beaucoup. Voici Dickinson et Dyer de "The Backyard Astronomer`s Guide", encore une fois,

"La correction des couleurs de la lentille couronne/doublet en silex est excellente dans les achromats f/10-f/11, et le télescope est portable dans des ouvertures de 80 mm à 90 mm, et ils sont durables et pratiquement sans entretien pendant des décennies."

Quant au coma et aux fausses couleurs, notre club a testé nos membres et ceux qui ont assisté à nos soirées vedettes sur ces deux sujets. Nous avons constaté que la plupart des gens trouvaient les petites mouettes volant autour du bord du fov beaucoup plus répréhensibles que les fausses couleurs dans nos achromats à plus long foyer que beaucoup de gens ne voyaient même pas et avaient besoin qu'on leur fasse remarquer. Même alors, ils l'ont à peine remarqué et, par conséquent, l'ont trouvé beaucoup moins répréhensible que le coma. Et oui - tous les tritons étaient parfaitement collimatés et de bonne qualité.

Les fausses couleurs sont assez insignifiantes dans un achromat à focale plus longue et, à TOUTES les fins pratiques, ne constituent pas du tout un problème dans les réfracteurs Apo. Et plus cette distance focale est longue, plus les fausses couleurs deviennent insignifiantes dans les achromats à focale plus longue !

vous pouvez dépenser 75 $ supplémentaires sur un filtre qui bloque une partie de cela

Personne dans notre club ne les utilise même dans leurs achromats à mise au point plus longue car la correction des couleurs est si bonne et il faut traquer la fausse couleur pour même la voir !

à l'exception des modèles très haut de gamme, souffrent dans une certaine mesure d'aberrations chromatiques.

. généralement à des niveaux qui sont soit pratiquement impossibles à voir comme dans de bons Apos, soit presque impossibles à voir comme dans de bons achromats à focale plus longue.

un triton peu coûteux et bien collimaté offrira de belles vues dès la sortie de la boîte

. sauf que de nombreux tritons ne sont pas collimatés dès la sortie de la boîte.

et avec quelques modifications, il est facile de les rendre encore meilleurs.

. et je suis content de voir que c'est exactement ce que tu as fait ! N'est-ce pas.

C'est tout à fait correct ! C'est l'Amérique et vous avez certainement droit à vos opinions, etc.

#56 Charles

Merci Eric, mais je n'essaie pas de gagner sur la base des APO étant meilleurs. J'essaie juste d'amener tout le monde à comparer les mêmes pommes contre des pommes. SI quelqu'un veut croire que sa portée est meilleure qu'un APO, c'est bien. Je suis fermement convaincu que les réflecteurs ne peuvent surpasser un APO que si le réflecteur a la même qualité optique (miroirs) que l'APO. Dans ce cas, vous payez plus que vous ne le feriez pour que l'APO obtienne une plus grande ouverture. Ainsi, l'affirmation selon laquelle moins d'argent peut surpasser l'APO n'est pas tout à fait une affirmation vraie. Ce qui est vrai, c'est que vous pouvez acheter plus d'ouverture pour votre argent dans un réflecteur si la qualité est égale. Vous paierez un peu moins pour le réflecteur par pouce d'ouverture que pour l'APO. En comparant les prix TAK à eux seuls, un APO de 5" vous coûtera environ 5 000 et un Epsilon de 10 pouces vous coûtera 9 000. Cela équivaut à un réfracteur qui coûte environ 1 000 par pouce et un réflecteur à environ 900,00 le pouce. Le réflecteur TAK le moins cher est leur 212 qui coûte 4500 à 8 pouces. Ce serait un prix de 560 par pouce d'ouverture. Chacun de ces oscilloscopes surpassera probablement facilement mon APO 5", mais le moins cher, CN 212, coûte environ 600 dollars de moins que ce que j'ai payé mon APO et je ne suis pas vraiment sûr que le 8" serait vraiment une énorme amélioration par rapport à mon 5" APO pour les problèmes de poids, de colimation et de taille. Mon seul point est qu'il n'y a pas cette énorme diminution du coût d'un APO à un réflecteur de haute qualité. De plus, à long terme, les miroirs nécessiteront un nouveau revêtement bien avant que mes optiques n'aient, le cas échéant, besoin d'un nouveau revêtement. Cela sur une durée de vie, pourrait égaliser le prix des deux comparaisons.

#57 erik

#58 eric moerman

Je suis presque sûr qu'il y aura une différence entre un 4500Tak et un télescope des plus grands noms.
Je ne dis pas que ce sont de mauvais, mais ils ne fonctionnent tout simplement pas comme le ferait un miroir de très haute qualité. J'ai déjà lu ici quelques fois que les gens utilisent la masse de l'axe sur leur réflecteur.
Je ne fais jamais ça. si la vue est si mauvaise que je ne peux pas utiliser le grossissement pour tirer le meilleur parti de mon miroir à pleine ouverture
je ne regarde tout simplement pas les planètes. ce n'est pas si souvent que je ne peux pas utiliser au moins 400 *, même si la vue est moins bonne et l'image n'est pas nette la plupart du temps, il y a toujours de petites périodes de temps pendant lesquelles la vue devient stable et vous obtenez une image parfaite. C'est quand vous voyez les petits détails que seuls les plus grands télescopes vous montreront.

#59

Hey John, j'aime remuer les choses pour m'amuser un peu, mais il semble que la plupart veulent toujours lire entre les lignes.

J'en ai vraiment marre de ce temps. Il est temps de commencer à utiliser l'équipement au lieu d'en parler.

Je suis d'accord avec votre point de vue sur la plupart des points. Il y a des sous-textes dans cette discussion qui semblent toujours entrer dans ce genre de comparaison.

Je pense que la plupart d'entre nous conviennent qu'à un moment donné, l'optique est suffisamment bonne pour que les utilisateurs visuels ne voient pas d'améliorations supplémentaires. Après ce point, les avantages sont la fierté de propriété ou le potentiel d'imagerie. Bien sûr, avec ce dernier morceau de perfection vient généralement une sophistication mécanique d'un ordre élevé et un prix sérieux. Je ne vais pas être moi-même sur le marché des Mewlons ou des TOA pour moi, le point idéal dans les APO est la classe 4 "à 2000 $. Plus petit est trop petit plus grand ou meilleur est trop cher. Je peux utiliser un tel télescope à peu près assez pour essayer Si j'étais sérieux au sujet de l'imagerie, je suis sûr que cela changerait.

J'aime le concept (encore une fois, pour une utilisation visuelle) de beaucoup d'ouverture dans le champ. Cela exclut les réfracteurs pour moi. Même un APO 7" est trop lourd, trop exigeant en termes de montage et trop cher pour que je puisse le traîner sur le terrain. J'utilisais exclusivement des SCT pour cela, mais au-dessus de 11", eux aussi deviennent encombrants. Je pense avoir trouvé ma réponse un triton conventionnel avec le plus grand miroir de la plus haute qualité que je suis prêt à payer dans le meilleur boîtier en treillis que je suis prêt à acheter. Il me donnera d'excellentes optiques et tombera en panne pour le transport. Je peux obtenir une ouverture bien au-delà de n'importe quel réfracteur que j'envisagerais avec très peu de compromis optique.

Comme le fil de Jésus ailleurs, ce qui fonctionne pour moi n'est pas nécessairement ce qui fonctionne pour tout le monde. Vous trouveriez un gros Dob inutile pour votre application principale. Je trouverais un TAO à la fois excessif et trop petit pour mon utilisation sur le terrain. Bien sûr, je maintiens toujours qu'un SCT assez grand est le touche-à-tout et le meilleur rapport qualité-prix pour une utilisation visuelle d'observatoire. N'oubliez pas non plus que j'aime les réfracteurs. J'ai toujours un très bon Vixen 120NA et je sais qu'un téléviseur 4" APO sera bientôt dans l'arsenal pour mes projets d'imagerie limités - ils ne me conviennent tout simplement pas pour justifier l'abandon de mon autre équipement pour acheter un vraiment un haut de gamme.

#60 Rhadamantys

Il est vrai que d'un point de vue technique, un télescope non obstrué vaut mieux qu'un télescope obstrué, du moins si l'ouverture et les performances optiques sont identiques.

Cependant, pour juger de l'efficacité d'un design, je prends aussi en compte l'argent. Il est bien connu parmi les observateurs sérieux qu'avec 25% d'obstruction centrale, un réflecteur fonctionnera aussi bien qu'un réfracteur non obstrué de 8 ", au moins sur les planètes.

Prix ​​d'un objectif APO 8" f/9 uniquement (à partir d'APM) : 16 900 US$

Prix ​​d'un miroir 10" f/6 haute qualité (L/16 PtV ou mieux, superpoli, etc.) d'Astro-Telescope : 1 850 € (2 308 $ US)

Lorsque le prix est pris en compte et tout le reste étant égal (monture et OTA), je pense que l'efficacité du réflecteur est assez facile à comprendre.

Ne vous méprenez pas, les APO sont en effet de superbes télescopes, particulièrement efficaces en tant que petits télescopes portables, mais. à moins que vous ne soyez également un imageur grand champ (un domaine où les APO sont également très bons), tout simplement plus efficace au-dessus de 4" ou 5" d'ouverture: il existe des solutions nettement moins chères et plus efficaces, surtout si le travail visuel est uniquement considéré. Les meilleures images planétaires que j'ai vues jusqu'à présent ont été réalisées à l'aide de réflecteurs de 10" à 40". Pour une telle tâche, même le meilleur APO 6" n'est pas à la hauteur d'un tel télescope. Pour un imageur sérieux à champ semi-large (1°-1,5° FOV), un Newtonian ou Cassegrain de 12" ou plus avec un correcteur Wynne est un solution beaucoup plus satisfaisante.

Chacun est libre de dépenser son argent comme il l'entend. Je mets simplement l'accent sur l'efficacité plus que les autres ne le font habituellement.

#61 LivingNDixie

Vous faites un bon point, où commencent les bons réflecteurs. Eh bien, à mon avis, cela commence par la ligne Discovery PDHQ. Optiquement et mécaniquement, ils sont un bon cran ou deux au-dessus des importations en provenance d'orient.

Deuxièmement, n'oublions pas une chose en ce qui concerne les étendues. L'expérience de l'observateur. Un observateur expérimenté sait comment rechercher toutes les performances de son champ d'application. J'ai des amis qui voient des choses dans leurs dobs maison de 8 pouces que je ne vois pas dans leurs télescopes (ou les miens). Un œil bien entraîné compense une partie des performances inférieures.

Une dernière chose, si je devais envisager de me lancer dans l'astrophotographie, j'économiserais probablement de l'argent et j'achèterais un APO quand je pourrais me le permettre plutôt que d'acheter un SCT. Si votre réflexion sur la prise de vue d'un APO est assez difficile à battre.

#62 Jarad

Charles wats pour comparer les réflecteurs haut de gamme aux réfracteurs haut de gamme. Je considère que les télescopes Starmaster sont à peu près le haut de gamme des réflecteurs avec des miroirs Zambuto. Je sais, il existe d'autres excellents fabricants de miroirs (Swayze, Pegasus, Royce, etc.) et d'autres excellents fabricants de lunettes (Obsession, Portaball, Nightsky, etc.) mais je vais utiliser les prix de Starmaster pour le moment et les autres haut de gamme ceux-ci tomberont dans une fourchette similaire, ou légèrement moins selon les options.

Quelqu'un d'autre a affiché un prix pour un réfracteur 8" de 16 900 $. Cela semble haut de gamme, mais je doute que vous en trouviez un pour moins de 10 000 $ n'importe où. Je pense également que c'était uniquement OTA, vous avez toujours besoin d'une monture.

Starmaster vend un réflecteur de 14,5 "pour 4895 $. Vous pouvez le mettre à niveau avec le suivi GOTO, le porte-oculaire Feathertouch, le réchauffeur de rosée secondaire, les poignées de transport, etc. Un 14,5" entièrement chargé avec toutes les options coûtera 8 310 $. Un 18" entièrement chargé coûtera 9810 $. Un 24" entièrement chargé coûtera 15410 $, se rapprochant du réfracteur 8". Ainsi, pour le même prix que le réfracteur 8", vous pouvez obtenir un réflecteur 24" de haute qualité avec GOTO et suivi , dissolvant de rosée, etc. Et je ne pense pas que le prix du réflecteur inclue un support, ce qui ajoutera 5 000 $ à 6 000 $ de plus.

Ces réflecteurs haut de gamme sont tout simplement exceptionnels. Les miroirs Zambuto sont généralement proches du 1/20ème d'onde et TRÈS lisses. Les télescopes sont bien conçus, bien déroutés, à cellule ouverte pour un refroidissement rapide, un mouvement fluide, un porte-oculaire Feathertouch, etc. Il n'y a tout simplement pas grand-chose à critiquer en ce qui concerne les performances optiques. Le seul véritable inconvénient des gros réflecteurs est, eh bien, qu'ils sont GROS. Si vous avez le véhicule pour les transporter, et 1 autre personne pour aider à l'installation dans les plus grandes tailles (je peux installer un 18" par moi-même, mais la cellule de miroir de 24" devient un peu lourde. ), ils battront certainement un 8 " réfracteur. Même le 14,5" battra un réfracteur de 8" sur tout sauf les grands champs et la photographie. Et le 14,5" n'est pas si grand, et est probablement plus portable qu'un réfracteur de 8".

Donc, je maintiens toujours qu'en termes de performances par dollar, les réflecteurs gagnent. Même lorsque vous regardez des réflecteurs haut de gamme. En termes de performances par pouce, les réfracteurs gagnent, mais vous payez pour le privilège. Dans les petites tailles, les réfracteurs ont l'avantage en termes de performances par unité de portabilité (difficile à définir, mais vous savez ce que je veux dire), bien que cela passe aux réflecteurs de plus grandes tailles. Pour une utilisation à grand champ et/ou photographique, les réfracteurs gagnent généralement (les réflecteurs doivent être optimisés pour la photographie avec des choses comme des secondaires plus grands, ce qui les rend moins bons pour une utilisation visuelle).

#63 LivingNDixie

Je n'aurais pas pu mieux dire et je ne pense pas pouvoir ajouter quoi que ce soit. Excellent

#64 Rhadamantys

16 900 $, c'est le prix de l'objectif APO : encore faut-il construire/acheter l'OTA ! C'est pourquoi je l'ai comparé à un miroir de 10" de qualité optique de premier ordre.

Ce que de plus en plus de gens font en ce moment en France, c'est acheter ces newtoniens chinois 8" ou 10" f/5 ou f/6, jouer avec eux pendant un certain temps, puis faire refigurer le miroir primaire à une qualité exceptionnelle pour environ 1 000 € (1 250 $ US) avec revêtements réfléchissants améliorés. Ils ajoutent peut-être une meilleure mise au point et modifient un peu l'araignée. Après ce traitement sur un réflecteur 8" avec 20% d'obstruction centrale, un APO 6" ne peut plus l'égaler pour un travail visuel.

#65 erik

#66 Jarad

Désolé, Rhadamantys - votre message était sur la page précédente, donc je ne pouvais pas revenir en arrière pendant que je tapais. Cela l'incline encore plus vers le réflecteur.

#67 Barry Fernelius

Puisque nous sommes tous arrivés au point où nous nous parlons plutôt qu'entre nous, je ferai une dernière observation, et toute autre personne qui souhaite parler est libre d'avoir le dernier mot.

Premièrement, Charles a clairement déclaré que lorsque l'on compare un réflecteur et un réfracteur d'ouverture égale et de qualité optique égale, le réfracteur gagnera. Je suis tout à fait d'accord.

Certains ont affirmé qu'un réflecteur commercialisé en masse (comme un Orion Dob 10 ") surpasserait un réfracteur beaucoup plus cher comme un 6" AP. Bien que les performances du réflecteur commercialisé en masse soient un bon rapport qualité-prix, mon expérience est que le réfracteur a toujours un avantage dans cette situation. Comme Charles, je dis que l'optique doit être de meilleure qualité pour qu'un réflecteur puisse rivaliser avec un réfracteur.

Je concède également que les réfracteurs sont de meilleurs télescopes pour certaines situations. J'ai vu de mes propres yeux que les réfracteurs offrent des vues à grand champ exceptionnelles qui ne peuvent tout simplement pas être dupliquées avec un grand réflecteur. Les réfracteurs fonctionnent bien sur des objets brillants comme les planètes et la lune. Les réfracteurs de haute qualité font d'excellents objectifs d'appareil photo, si l'imagerie est votre truc. De plus, si vous n'êtes pas du genre à vouloir vous soucier de la collimation et du temps de refroidissement, une lunette de haute qualité est un choix exceptionnel pour l'astronome amateur averti. (En fait, j'aimerais beaucoup aller observer avec Charles. Entre nous deux, nous avons un équipement qui convient à presque toutes les conditions d'observation !)

Cependant, pour la plupart des tâches d'astronomie visuelle, des règles d'ouverture de haute qualité. Charles a déclaré que les réflecteurs de haute qualité sont plus chers que les réfracteurs de haute qualité. Je dis qu'il existe des réflecteurs de haute qualité disponibles (Starmaster, Mag1 Portaball, TelePort, PlettStone) avec d'excellents miroirs qui, dollar pour dollar, offrent de meilleures vues planétaires et du ciel profond que les réfracteurs.

Jetez un œil à tous les grands observatoires qui ont été construits au cours des 60 dernières années environ, et vous verrez beaucoup de grands réflecteurs. Posez-vous la question « Pourquoi n'ont-ils pas construit un tas de grands réfracteurs ? »

Enfin, je recommanderais que la meilleure (et la plus amusante !) façon de comprendre tout cela est d'aller sur des sites de ciel sombre sous un ciel clair et stable, et de regarder à travers un tas de télescopes. Si les conditions de vision sont bonnes, assurez-vous de faire des observations critiques avec des réflecteurs réalisés avec des miroirs Swayze, Zambuto, Royce, Mark Harry, (et ainsi de suite). Ensuite, dans ces mêmes conditions, jetez un œil aux réfracteurs de haute qualité de Takahashi, Astrophysics, TMB, (vous connaissez l'exercice). Après cet exercice, j'ai décidé de posséder un Portaball 12,5" f5 Mag1.

Est-ce le seul choix valable ? Absolument pas! Mettez tous les livres et opinions de côté, faites votre propre travail et prenez votre propre décision.

#68 Invité_**NE PAS SUPPRIMER***

C'est tout simplement dommage que toute cette ouverture supplémentaire qu'un triton peut vous obtenir pour le même argent soit gaspillée la plupart du temps dans la plupart des endroits.

Selon Dickinson, Dyer, des experts, etc., TOUS les télescopes sont limités à 300x ou moins mag. et 1-3 secondes d'arc. résolution la plupart des nuits dans la plupart des endroits.

Par exemple, cela signifie que la plupart du temps dans la plupart des endroits, un Apo de 5" affichera autant de détails planétaires, etc., que de plus gros tritons, y compris ceux mentionnés ci-dessus, mais avec un meilleur contraste, netteté, clarté, etc. , (beaucoup mieux dans de nombreux cas.). En d'autres termes, un apo de 5" atteindra son plein potentiel même plusieurs de ces nuits (ce qui permet aux propriétaires d'en avoir pour leur argent tout au long des années puisque la portée atteint son plein potentiel la plupart du temps comme il était destiné à la différence des tritons plus gros), tandis que les tritons plus gros n'incluront pas bon nombre des plus gros mentionnés ci-dessus qui ne se rapprocheront même pas de la plupart des temps dans la plupart des endroits.

Et je sais que ces nuits de mauvaise vision, il y a de rares et brefs moments de bonne vision. Mais tout le monde n'a pas la patience, etc., ou ne veut pas regarder et attendre des moments aussi rares et brefs qui peuvent même se produire pendant que l'on repose les yeux, etc. Tout comme eux, je préfère de loin regarder d'autres objets tels que les dso ou les croquis, etc.

Lors de ces nuits assez rares d'excellente vision (nous n'en avons eu qu'une seule ici l'année dernière), les plus gros tritons se pavaneront. Mais je préférerais de loin regarder des objets avec un bon contraste, netteté, clarté, etc., avec la même quantité de détails planétaires la grande majorité du temps.

Bien sûr, ce ne sont que quelques-unes de mes préférences, etc. Les vôtres peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs différents.

Au fait, je suis entièrement d'accord avec TOUS les excellents points soulevés par Charles. même si d'autres ne les ont pas encore reçus.

Voici une autre question à ajouter à celle que Charles a posée plusieurs fois. Nous savons tous qu'un Apo 6" et un bon triton 8" bien collimaté fourniront à peu près les mêmes performances planétaires et que le triton 8" montrera probablement quelques flous de plus dans un monde parfait que nous, malheureusement, ne faisons pas mais avec une ouverture COMPLÈTE de 2" de plus, une puissance de collecte de lumière bien supérieure, une bien meilleure résolution, etc., etc., etc., pourquoi le triton de 8" est-il UNIQUEMENT lié à la lunette de 6" ? ! Avec TOUS de tels avantages, le triton de 8" devrait piétiner partout le réfracteur de 6" ! Mais ce n'est pas le cas. Pourquoi pensez-vous que c'est ainsi ?! Je vais vous dire pourquoi ! C'est ce que j'ai essayé, ainsi que d'autres, de dire tout au long de ce fil. Généralement, c'est TOUT à cause de la conception optique supérieure, etc., des réfracteurs de taille amateur.

Et je sais que les gens essaieront de ramener de l'argent dans cette discussion malgré le fait que ce n'est même pas une partie de télescope et, par conséquent, sans rapport avec TOUS les différents modèles comme mentionné déjà dans ce fil. Mais comme il y en a encore qui ne seront pas d'accord avec cela (comme si l'argent était vraiment une partie du télescope), veuillez également garder cela à l'esprit. On peut récupérer la majeure partie de son argent s'il décide de vendre son Apo. Pour cette raison, les propriétaires d'Apo perdent souvent moins d'argent à long terme que les propriétaires de tritons bon marché, etc.!


Réflecteur classique de 6 pouces et le réfracteur de 3 pouces

Dans à peu près tous les vieux livres d'astronomie que j'ai, il semble que chaque fois qu'ils vous disent de quelle taille vous avez besoin pour voir quelque chose, ils disent toujours un réflecteur de 6 pouces et un réfracteur de 3 pouces. Il semble que ces deux oscilloscopes aient toujours été comparés de manière égale, donnent à peu près les mêmes performances, même si l'on a deux fois l'ouverture. Ces deux étendues semblaient être les tailles les plus populaires à l'époque.

#2 JamesM Stephens

Je me souviens avoir lu la même chose dans un livre de--je pense--Patrick Moore quand j'étais un garçon, peut-être vers 1970. Là encore, j'ai aussi lu Allyn. "Making Your Own Telescope" de J. Thomson, consacré à la construction d'un Newtonian de 6". Dans le dernier chapitre du livre, concernant la fabrication de votre deuxième télescope, il a noté qu'un réflecteur de 4,25" était acceptable. Et je pense que Moore a suggéré qu'un réfracteur "moderne" de 60 mm pourrait rivaliser avec un 3 pouces.

Édité par JamesMStephens, 22 novembre 2020 - 21:49.

#3 L'homme Kokatha

Les livres que je lisais dans nos bibliothèques publiques dans les années 50 mentionnaient toujours des réfracteurs 3". Patrick Moore disait que "l'astronomie sérieuse (amateur) nécessitait au moins une lunette de 3" bien faite" - & naturellement achromatique à l'époque.

Les Newtoniens de 6" étaient bien sûr le réflecteur "fait maison" standard pour de nombreuses personnes à travers le monde qui ont contemplé - ou en fait broyé - leur propre miroir. C'était pour moi !

# 4 Bob le bombardier

Mon 1964 Sears (Astro optique) 6336 a un objectif F16 de 3" presque parfait, et il reste net à 200x, mais il ne peut pas montrer tous les détails planétaires fins de mon 1971 Critère RV-6 F8 Newtonien à 200x. Un bon %, mais pas tous. Et, bien qu'il ait une fausse couleur proche de zéro, le RV-6 n'en a pas. Peut-il s'approcher ? Oui. IMO, est un réfracteur de 3" comme sérieux un instrument comme un Newton de 6" ? Oui. Gardez à l'esprit : un réfracteur de 3" / un réflecteur de 6" a été prix raisonnable par rapport aux oscilloscopes à plus grande ouverture, aussi. 4" Unitron à l'époque -- bien au-delà de mes moyens !

#5 John Fitzgerald

Certains des livres anciens traitent un réfracteur de 3 pouces (parfois imaginant un Unitron) et un réflecteur de 6 pouces comme équivalents. En réalité, un réflecteur de 6 pouces bien fait surpassera toujours un réfracteur de 3 pouces bien fait à tous points de vue, sans aucune contestation. Un livre dit quelque chose comme "pour une très bonne vue, utilisez un réfracteur de 6 pouces ou un réflecteur de 12 pouces". Pourtant, le plus grand réflecteur d'optique de qualité égale surpasse à tous points de vue. La plupart des réflecteurs de ce jour étaient f/8, tube solide. Un OTA à réflecteur f/8 de 12 pouces (en fait 12,5 à l'époque) ferait environ quatorze pouces de diamètre et plus de 8 pieds de long ! Le réfracteur serait probablement presque, mais pas tout à fait, tout aussi lourd, à f/15 environ, et près de 8 pieds de long également.

Nous l'avons TELLEMENT BON ces jours-ci, en ce qui concerne l'équipement. À l'époque, ma configuration actuelle coûtait autant que deux ou trois voitures à l'époque, et n'était pas d'une qualité aussi élevée. Les prix en dollars de 1960 se chiffreraient aujourd'hui par dizaines de milliers.

#6 photomagie

À l'époque, les télescopes réfléchissants étaient le plus souvent fabriqués à la maison ou avec des optiques achetées. (Je me souviens bien de l'époque!) Avec les miroirs, la qualité optique atteignait rarement les normes courantes aujourd'hui et la collimation était toujours aléatoire. C'est peut-être la raison pour laquelle Moore et d'autres ont déclassé le réflecteur dans leurs conseils généraux. Aujourd'hui, bien sûr, c'est une autre histoire et un réflecteur newtonien ou Cassegrain bien fait résistera très bien à un réfracteur achromatique à ouverture similaire et certains avec des obstructions centrales réduites en auront pour leur argent. (Je commence probablement une guerre de flammes - eh bien !)

#7 Bombardier Bob

Ouais, mon RV-6 ne peut pas suivre mon antiquité Tinsley 6" F20 Cassegrain -- 300x sur 8+/10 nuits est une routine (et 50x/pouce est ce que je considère comme un bon réfracteur). MAIS, que Tinsley avait un prix astronomique par rapport aux Newtoniens de 6" à l'époque (et les miroirs dans le mien ne sont pas des Tinsley). Oui, la qualité des réflecteurs a un potentiel de performance plus élevé aujourd'hui qu'il y a 60 ans. Cela pourrait être une autre raison pour laquelle mon 1988 D&G 5" F10 pourrait battre les réflecteurs Cave 8" sur les planètes à 400x & plus haut à l'époque.

#8 John Fitzgerald

Ouais, mon RV-6 ne peut pas suivre mon antiquité Tinsley 6" F20 Cassegrain -- 300x sur 8+/10 nuits est une routine (et 50x/pouce est ce que je considère comme un bon réfracteur). MAIS, que Tinsley avait un prix astronomique par rapport aux Newtoniens de 6" à l'époque (et les miroirs dans le mien ne sont pas des Tinsley). Oui, la qualité des réflecteurs a un potentiel de performance plus élevé aujourd'hui qu'il y a 60 ans. Cela pourrait être une autre raison pour laquelle mon 1988 D&G 5" F10 pourrait battre les réflecteurs Cave 8" sur les planètes à 400x & plus haut à l'époque.

De très mauvais miroirs étaient produits au milieu des années 1980, en particulier dans l'engouement d'avant la comète de Halley. La technologie de test, la technologie de meulage et de polissage à la machine et le contrôle qualité sont maintenant bien meilleurs sur le marché de masse, et les producteurs sur mesure vont encore plus loin avec une certaine mesure personnalisée ou même "pratique" des miroirs.

#9 jgraham

J'ai fait une fois une comparaison approximative d'un réflecteur et d'un réfracteur en tenant compte des pertes de lumière dues à l'obstruction centrale et à deux réflexions. Les chiffres suggéraient qu'un réfracteur était à peu près équivalent à un réflecteur plus grand de 2 pouces, donc un réfracteur de 3 pouces serait à peu près équivalent à un réflecteur de 5 pouces. Cela correspond à ma propre expérience en utilisant des réfracteurs de 2 à 6 pouces et des réflecteurs de 3 à 16,5 pouces.

#10 la tornade

Autrefois, j'avais un réfracteur de 60 mm (les années 80 étaient trop cher) et j'ai construit à la maison un réflecteur de 4,25 pouces. Le réflecteur a gagné comme

Je ne connais pas la qualité relative du réflecteur par rapport au réfracteur à l'époque, mais aujourd'hui, je prendrais un dob de 6 pouces f/8 sur étagère sur un


Réfracteur 6" contre réflecteur 8"

Lequel est le meilleur pour l'observation générale de l'astronomie - en termes de capacités ?.

Si vous aviez un réflecteur de 8 ", cela vaudrait-il la peine d'acheter un réfracteur de 6 " ou vice versa ? à votre santé.

#2 newtoskies

Eh bien, en ce moment, j'ai un dob de 6" et un réfracteur de 4". Même s'il ne s'agit que d'une différence de 2 ", elle est très visible lors de la visualisation des dso. Par exemple, M13 n'est qu'une boule de fuzz grise dans le réfracteur 4", mais dans le dob 6", beaucoup d'étoiles sont résolues.

Je suppose que cela dépendrait de ce que vous prévoyez de faire avec le réfracteur 6 ", juste visuel, AP, etc. J'irais peut-être avec un plus petit, disons 4 ". Cela donnera toujours de superbes vues sur les planètes et des DSO plus lumineux, et ne nécessite pas le long refroidissement du réflecteur. Peut-être même juste un ST80 avec support Altaz pour une prise rapide et facile.

Quand vous dites 8" réflecteur, voulez-vous dire 8" dob ou 8" Newt sur une monture EQ ?

#3 Marc Costello

Lequel est le meilleur pour l'observation générale de l'astronomie - en termes de capacités ?.

Si vous aviez un réflecteur de 8 ", cela vaudrait-il la peine d'acheter un réfracteur de 6 " ou vice versa ? à votre santé.

Salut, Planet9. Je suis généralement un fanatique du réfractaire mais entre un réflecteur de 8" et un réfracteur de 6", j'opterais probablement pour le réflecteur. Les deux seraient bons pour l'observation du ciel profond bien que le réflecteur devrait y conserver un bord notable (il devrait collecter au moins 50 % de lumière en plus, ce qui explique la perte de lumière dans le réflecteur en raison des miroirs ne réfléchissant pas une partie de la lumière et le miroir secondaire montant). Si le réfracteur est un achromat, il sera un peu désavantagé sur les planètes en raison du fait qu'une partie de la lumière bleue et violette n'est pas focalisée (aberration chromatique). Le réflecteur n'a pas ce problème. Vous pouvez vous en occuper en achetant un réfracteur "ED" ou apochromatique mais cela coûtera très cher. Un réflecteur de 8" sur une monture dobson (les rigs s'appellent Dobs) sera plus léger et un peu plus facile à installer qu'un réfracteur de 6" sur une monture équatoriale allemande (GEM). Enfin, pour le prix que vous paieriez pour un achromat et un GEM de 6" (environ 1 200 $), vous pouvez obtenir un Dob et en avoir plusieurs centaines pour des oculaires supplémentaires, une chaise et/ou la mise à niveau du Dob vers un "Intelliscope" (localisateur d'objet informatique qui dirige votre poussée du Dob vers sa cible) ou même un rig "Goto" Dob.

#4 planète9

Merci pour votre information. Je pense que Dobs serait celui-là, car il se vend à un prix inférieur et semble plus facile à utiliser. Je ne m'intéresse pas à l'Astro-photographie à ce stade, mais juste à l'observation des étoiles et à l'apprentissage.

J'ai lu quelque part que les réfracteurs ont tendance à donner plus de contraste dans l'image et donc plus de résolution que les réflecteurs ?

#5 Tony Flandre

Lequel est le meilleur pour l'observation générale de l'astronomie - en termes de capacités ?.

Cela peut dépendre du réfracteur. Parlons-nous d'un achromat de 6 pouces ou d'un apochromat ?

Un apochromat de 6 pouces à focale courte de haute qualité donnera à un réflecteur de 8 pouces un excellent rapport qualité-prix dans tous les départements, et sera meilleur pour la photographie et la visualisation à grand champ. Cela coûtera également plusieurs milliers de dollars.

Un achromat de 6 pouces à focale courte rivalisera avec le réflecteur de 8 pouces dans certaines zones, notamment le ciel profond à grand champ. Mais il sera inférieur à fort grossissement en raison de sa fausse couleur.

Un achromat de 6 pouces à longue focale (disons un f/15) produira de superbes images haute puissance. Mais maintenant, nous parlons d'une lunette avec un tube de 8 pieds de long. En pratique, c'est un instrument d'observation, pas vraiment portable. Et il ne peut pas rivaliser avec le réflecteur de 8 pouces en termes de champ de vision large.

Même un réfracteur à focale courte de 6 pouces est plus encombrant qu'un réflecteur de 8 pouces en raison du fait que son oculaire est en bas. Cela signifie qu'il a besoin d'une très grande jetée ou d'un trépied.

#6 nanjason

J'ai commencé avec un réflecteur de 8 ", qui est une très bonne lunette de visée - bonne ouverture, simple et assez abordable.

Comme vous pouvez le voir sur ma signature, j'ai ajouté à la fois un réfracteur 3 " et un 4". Je pense que c'est une excellente configuration pour l'observation visuelle. (ne peut pas parler pour l'astrophotographie). Avoir quelque chose comme un réflecteur de 8" et un réfracteur de 3" ou 4" (ou les deux comme moi !) Le meilleur des deux mondes!

De plus, les réfracteurs permettent des vues à très large champ de faible puissance que vous ne pouvez pas obtenir avec le Dob. C'est vraiment merveilleux pour l'été parcourant la voie lactée. Placez le Nagler de 31 mm dans le NP101 et vous obtenez 4,7 degrés d'étoiles ponctuelles comme seul un réfracteur peut en donner. (pour l'échelle, 4,7 degrés correspond à peu près à la largeur de vos 3 premiers doigts tenus à bout de bras). Alors que le Dob avec cet oculaire de 31 mm donne un champ vrai de 2,1 degrés. (environ 2 largeurs de petit doigt).

#7 GOLGO13

Je suppose que vous parlez d'un réfracteur achromatique F8 normal de 6 pouces et d'un réflecteur F6 normal de 8 pouces. Les deux sont de grandes portées et j'ai observé à travers les deux. Pour les planètes, je choisirais facilement le réflecteur. L'achromat a une aberration chromatique qui est un peu gênante. Cependant, cela ne veut pas dire qu'il ne fonctionne pas bien sur les planètes, mais pas aussi bien que le réflecteur dans cette situation.

Cependant, pour les objets de l'espace lointain, ce serait assez proche. Quelques avantages et inconvénients pour les deux portées.

Aurais-je les deux ? Probablement pas. Une lunette F8 de 6 pouces est une grande lunette. Il faut une monture assez conséquente. Je préférerais avoir le réflecteur F6 de 8 pouces sur une monture dob et un réfracteur apochromatique plus petit de 3 à 4 pouces en guise de compliment.

Si l'on pouvait se permettre un apochromat de 6 pouces, ce serait génial. Mais ceux-ci sont juste un peu trop chers pour moi. J'utiliserais probablement ce genre d'argent sur un réflecteur dobson de 12,5 ou 15 pouces de haute qualité.

#8 jerwin

Bienvenue dans les nuits nuageuses. J'ai un réfracteur de 6" et un réflecteur dobson de 10" et cela a été mon expérience. Le réfracteur me donne plus d'étoiles ponctuelles sous un grossissement normal. Le Dobson est assez correct, mais je me rends compte à quel point le réfracteur est meilleur.

Le dobson est plus confortable à utiliser, plus facile à installer, je ne crains pas vraiment de le casser lors de sa configuration. Le réfracteur de 6" est une sorte de bête difficile à installer. Je le monte sur le trépied avec les pieds le plus haut possible, ce qui signifie que je dois me tenir debout sur quelque chose pour l'installer. L'équilibrer sur une monture d'égaliseur est effrayant car j'ai toujours l'impression que je n'ai pas une bonne prise dessus et que je vais le laisser tomber. Regarder dans le réfracteur m'a fait prendre toutes les positions possibles, d'être assis par terre à debout sur la pointe des pieds, et la télécommande semble m'éviter, ou devrais-je dire après m'être assis par terre, c'est toujours juste hors de portée, généralement de l'autre côté de la monture.

Dans mon dob de 10 pouces, les objets sont plus brillants parce que je recueille plus de lumière et semblent plus gros, mais sous un ciel sombre, un réfracteur de 6" attire toujours beaucoup de lumière, suffisamment pour voir de merveilleux DSO.

Si je devais choisir l'autre, je choisirais un réflecteur dobson simplement parce que la configuration est si rapide que j'ai tendance à l'utiliser davantage.

#9 GOLGO13

C'est un bon point Jerwin. L'une des raisons pour lesquelles les dobson sont si populaires est leur facilité d'utilisation et leur simplicité de configuration. Maintenant, on pourrait obtenir une monture résistante alt/az pour un réfracteur (comme ceux d'astronomie universelle). Je sais que ma lunette de 4 pouces sur ma monture porta renarde est très facile à utiliser et à installer. Peut-être même plus facile que mon dob de 10 pouces puisque je peux facilement le déplacer dans la cour pendant que j'observe (quelque chose qui m'aide puisque je dois me faufiler entre les arbres).

Les grandes montures équatoriales me font mal. J'en ai un que j'utilise pour le suivi. mais je ne l'utilise pas souvent car j'apprécie la simplicité de ma monture porta.

Le seul moment où les dobson deviennent un peu pénibles, c'est lorsqu'ils deviennent trop longs et que vous avez besoin d'une échelle pour les regarder. Mais si vous considérez l'ouverture similaire avec un réfracteur, ils sont encore beaucoup plus faciles à gérer. Un réfracteur de 10 pouces nécessite toute la configuration. alors que mon dob de 10 pouces n'est pas un problème à gérer.

#10 Madratter

J'ai à la fois un achromat 6 "et un Celestron SCT 8". Ils ont tous les deux leur place. D'une manière générale, le 8" est plus convivial (beaucoup plus portable, plus facile à monter, etc.)

Je dirais en général que je préfère les étoiles et les amas ouverts dans le réfracteur et les galaxies dans le 8". Planètes, je préfère mon réfracteur, même s'il s'agit d'un achromat.

#11 jgraham

#12 planète9

Wow . super info. Merci.

La lunette APO sonne bien mais dépasse largement mon budget, elle devra donc être achromatique. Mais avoir à la fois un réflecteur de 8" et un réfracteur de 6" ou moins semble un bon équilibre.

#13 Tony Flandre

Avoir à la fois un réflecteur de 8" et un réfracteur de 6" ou moins semble un bon équilibre.

Je pense que c'est mal formulé -- au lieu de dire " 6 pouces ou plus petit ", vous devriez simplement dire " plus petit ". Tout le monde ici a convenu qu'un réflecteur de 8 pouces et un réfracteur de 4 pouces est une superbe combinaison. Mais plus le réfracteur est grand, moins la combinaison a de sens.

À mon avis, un réflecteur de 8 pouces et un achromat de 6 pouces est presque une combinaison idéalement mauvaise. Vous n'obtenez pratiquement aucune fonctionnalité supplémentaire par rapport à ce que vous obtiendriez avec l'un ou l'autre instrument seul, tout en renonçant à la commodité, à la portabilité et au large champ de vision qui rendent le réfracteur de 4 pouces si attrayant.


Grossissement

Le grossissement du télescope peut sembler un facteur important, mais en réalité, il ne l'est pas. Comme je l'ai déjà dit, le grossissement est limité par l'atmosphère terrestre. Et le facteur important du grossissement n'est pas le télescope mais l'oculaire que vous utilisez. Le grossissement est calculé en divisant la distance focale du télescope par la distance focale de l'oculaire. Par exemple, un télescope avec une distance focale de 1000 mm et une focale oculaire de 10 mm vous donnera un grossissement de 100x.

Habituellement, tous les télescopes sont livrés avec un ensemble de 2 ou 3 oculaires avec des distances focales différentes. Il est donc facile d'obtenir différents grossissements car vous pouvez toujours mettre à niveau votre ensemble d'oculaires plus tard pour obtenir le grossissement que vous désirez avec votre télescope.

Le grossissement n'est essentiel qu'avec l'observation planétaire et lunaire où vous voulez voir les petits détails de l'objet. Les objets du ciel profond sont généralement observés avec un faible grossissement dans le champ de vision plus large car ils occupent une plus grande partie du ciel. Le grossissement est aussi la puissance du télescope. Lorsque vous voyez la puissance du télescope, c'est généralement le grossissement avec un oculaire donné. Vous pouvez également consulter mon article complet sur le guide des oculaires du télescope.


Réfracteur ou réflecteur

De manière générale, pour un montant fixe, un réflecteur sera plus grand et meilleur qu'un réfracteur. Cela est vrai pour deux raisons principales :

La lumière passant à travers une lentille réfracteur doit passer à travers la lentille : le verre ne doit présenter aucun défaut sur toute sa longueur. La lumière dans un réflecteur ne le fait pas : seuls les défauts de surface sont pertinents.

La lentille, en particulier dans les grands télescopes, est la partie la plus lourde du télescope. Pour un réfracteur, la lentille est à l'extrémité du télescope pointée vers les étoiles, pour un réflecteur, elle est à l'autre extrémité et est donc plus basse. Le support d'un réfracteur doit être beaucoup plus lourd et plus stable que celui d'un réflecteur.

Pas de grande différence, peut-être, mais j'ai un réfracteur Astro-Physics Apo de 6 "et un réfracteur Vernonscope Apo de 90 mm (comme chercheur/guidescope). J'ai une monture AP très massive sans cercles de réglage ni aucun autre type d'aide à la visée, mais en observant le long du tube et en sautant dans les étoiles avec un ensemble de cartes décent, je n'ai aucun mal à trouver même des objets très faibles. Vous pouvez également apprendre à utiliser les newtoniens de cette façon, mais il est plus difficile de regarder et de sauter dans les étoiles avec des chats à tube court. La flexion du tube n'est pas un réel problème avec les réfracteurs d'ouverture modeste comme le mien, pas plus que le poids du verre ne pose de problèmes dans une cellule d'objectif bien conçue.

Bien sûr, l'OP ne va pas se lancer dans le passe-temps avec un Apo 6 ", donc le point est discutable. Il y a un astrophotographe autrichien très connu qui photographie avec un tube plié 9" TMB APO avec des résultats de classe mondiale. Cette conception élimine une grande partie de la flexion potentielle de l'image, même avec une cellule d'objectif massive, et rend l'OTA montable dans un observatoire de taille raisonnable.

N'oubliez pas la seule règle de l'achat de télescopes :

Le grossissement n'est rien. L'ouverture est tout.

Ne vous laissez pas berner par les allégations de gros grossissements. Ce que tu veux c'est le plus gros ouverture votre argent peut acheter.

N'oubliez pas la seule règle de l'achat de télescopes :

Le grossissement n'est rien. L'ouverture est tout.

Ne vous laissez pas berner par les allégations de gros grossissements. Ce que tu veux c'est le plus gros ouverture votre argent peut acheter.

Alors vous demandez quel télescope acheter ? Nous avons besoin de plus d'informations :

Niveau de compétence.
Utilisation prévue (vous voulez prendre des photos ?).
De l'argent.

Oui, l'argent est important. Turbo-1 a mentionné une lunette qui est considérée par beaucoup comme la meilleure lunette amateur. Cela coûte environ 100 000 $.

Ok, maintenant nous arrivons quelque part. Donc, votre niveau de compétence est complètement novice. Maintenant, qu'en est-il de ce budget ?

Le grossissement est une chose relative. Avec un grossissement deux fois plus grand, un objet apparaîtra deux fois plus gros. Si vous voulez cela dans une taille, ce ne serait pas des mètres, ce serait des degrés d'arc. La lune, par exemple, couvre 0,5 degré de votre champ de vision à l'œil nu. Agrandissez-le 36 fois et il couvrira 18 degrés de votre champ de vision.

L'écriture d'un grossissement "36x-675x" est très spécifique : vous avez sans doute lu cela sur la publicité d'un télescope. Veuillez noter à nouveau : cela n'a aucun sens comme moyen de comparer les étendues. Tout d'abord, il est facile d'obtenir à peu près n'importe quelle agrandissement que vous voulez. Deuxièmement, aucune lunette amateur de niveau débutant ne peut résoudre quoi que ce soit à un grossissement de 675x.

Pour la luminosité, le plus grand facteur déterminant est le rapport focal et c'est une relation carrée. C'est-à-dire qu'un télescope f4 produira des objets 4x aussi brillants qu'un f8. Et ce que cela signifie, tout simplement, c'est que les objets sombres apparaîtront plus lumineux et vous pourrez voir des choses avec le télescope f4 que vous ne verriez pas avec le f8.


Voir la vidéo: Comparaison RÉFLECTEURS et DIFFUSEURS pour PHOTO et VIDÉO! (Juillet 2021).